Meeple, action et mécanique, que veut dire tout ce jargon ? Voici notre lexique ludique !

Vous êtes novice dans le monde des jeux de société modernes ou aimeriez comprendre le jargon de votre ami geek, nous vous avons préparé un lexique ludique pour mieux vous y retrouver.

Notre lexique ludique

Les termes

Action : Ce qu’on peut faire à notre tour (se déplacer, piocher, lancer les dés, etc.)

Ameritrash : Contrairement aux jeux euro, le thème est très fort et immersif et il y a de la confrontation.
Ex. : Axis & Allies, Les Demeures de l’Épouvante, Twilight imperium

Asymétrique : Les conditions de départ ou pouvoirs spéciaux différents pour chaque joueur.
Ex. : Au feu !, Les Architectes du royaume de l’ouest, Pandémie, Roll Player,Root

Campagne (« Legacy ») : Jeux qui évoluent au fil des parties, idéalement disputées avec le même groupe. Nécessitent habituellement de 12 à 15 parties.
Ex. : Harry Potter : Bataille à Poudlard, Pandémie Legacy, Zombie Kidz Evolution

Lexique ludique : jeux de campagne "Legacy"
Lexique ludique : jeux de campagne « Legacy«

Coopératif : Tous les joueurs collaborent pour atteindre un objectif contre le jeu lui-même.
Ex. : Au feu !, Ghost Stories, Les Chevaliers de la Table Ronde, Pandémie

Défausser : action de se débarrasser d’une carte inutile

Euro : Initialement crées en Allemagne, on dit des jeux euro qu’ils ont peu ou pas d’interaction entre les joueurs, peu de chance et demandent de la stratégie.
Ex. : Caverna, Coimbra, El Grande, Puerto Rico

Extension : Ajout à un jeu ajoutant de nouvelles règles afin d’améliorer la rejouabilité et augmenter le plaisir d’y jouer. Par exemple, ajout d’un joueur, agrandissement du plateau, nouveaux objectifs.

Filler : Jeu rapide et facile à apprendre. Habituellement sorti lors des transitions  entre les autres jeux ou lorsque nous disposons de peu de temps.
Ex. : Codenames, For sale, L.A.M.A.

Jeux filler
Jeux filler

Jeux à deux : Conçus pour deux joueurs seulement.
Ex. :  7 Wonders Duel, Jaipur, Patchwork

Kickstarter : financement participatif, voir notre article sur son fonctionnement.

Main (« deck ») : pile de cartes qui sont possédées par une personne dans le contexte d’un jeu

Meeple : Néologisme venant de l’anglais « my » et « people ». Ce sont nos personnages, nos pions. Le mot a été inventé par Alison Hanse à l’an 2000 pendant une partie de Carcassonne.

Un Meeple

Power-filler : Un filler un peu plus complexe.

Prototype ou proto : Jeu en développement, en période de tests avant la production en usine.

Rejouabilité : Pouvoir jouer encore et encore sans que les parties se ressemblent.

Solo : Jeu conçu pour jouer seul ou contre un adversaire virtuel (automate)

Thème : La thématique du jeu. Plus le temps est respecté, plus son expérience en est immersive.

Les mécaniques de jeu

La mécanique de jeu, c’est en fait les règles qui sont appliquées lorsque le joueur interagit avec le jeu, ce qui relie les actions des joueurs avec le but du jeu et ses principaux défis. Ces règles forment la dimension interactive d’une partie. – Office québécois de la langue française

Abstrait (stratégie, réflexion ou combinatoires)

Ces jeux ne sont pas basés sur un thème précis, mais sur la mécanique. Il y a souvent peu ou pas de hasard.
Ex. : Azul, Dames, Échecs, Go

Affrontement ou de combat

La confrontation est à l’honneur. Il faut battre nos adversaires.
Ex. : Double Rumble, Goblivion, Monolith Arena, Volt

Jeux d’affrontement ou de combat

Ambiance, ou jeux de party

Comme le nom le dit, ces jeux mettent de l’ambiance pour s’amuser en groupe. Les règles sont habituellement simples et les parties se déroulent rapidement. Ils déclenchent des discussions, beaucoup d’interactions et parfois des malaises.
Ex. : Just One, L’Osti d’jeu, TTMC

Bluff

Il faut savoir mentir pour gagner, bien cacher ses intentions.
Ex. : Cockroach Poker, Love Letter, Mascarade, Poker

Collection

Pour marquer un maximum de points, il faut collectionner des éléments de jeux (des suites, des identiques, des différents…)
Ex. : 7 Wonders, Hadara, Museum, Winsgpan

Jeux de collection

Construction

L’objectif  est de récolter des éléments de jeu pour améliorer nos tours futurs.

  1. Construction de main (deck building)
    Ex. : Clank, Dominion, Goblivion
  2. Construction de sac (bag building)
    Ex. : Les Charlatans de Belcastel, Orléans
  3. Construction de machine (engine building), aussi appelé Développement et combinaison
    Association d’éléments pour créer une relation en chaîne.
    Ex. : Wingspan, Gizmos, Imaginarium
  4. Construction de cartes (Card crafting)
    Ex. : Mystic Vale, Custom Heroes
  5. Construction de dés
    Ex. : Dice Forge

Contrôle de territoire

Les joueurs tentent de conquérir des zones de jeu.
Ex. : Cuzco, Small World, Risk

Course

Il faut arriver le premier à arriver à destination (ou accomplir nos objectifs)
Ex. : Camel Up, Flamme rouge, Megapulse Hyperdrive (prototype québécois), Mississippi Queen,

Dés

Principalement axés sur des jets de dés multiples.
Ex. : Qwixx, Très Futé, Yum

Dés et écriture (roll & write)

Les résultats d’un jet de dés sont inscrits sur une feuille de papier.
Ex. : Encore !, Très Futé, Welcome to (cartes au lieu des dés)

Jeux de dés & écriture

Développement

Il s’agit de construire petit à petit des éléments pour faire évoluer ou se développement.
Ex. : Barrage, Settlers – Naissance d’en Empire

Dextérité, habileté

Ils demandent de l’agilité et de la dextérité.
Ex. : Crazy Tower, Men at Work, Pichenottes, TUKI

Évasion, énigme ou enquête

La mission est de découvrir des indices pour résoudre l’énigme finale. Il y a un scénario. On ne peut y jouer qu’une seule fois.
Ex. : Deckscape, Exit, Unlock

Exploration

Les éléments du jeu se dévoilent au fur et à mesure.
Ex. : The 7th Continent, Eclipse, Mage Knight

Exploration de donjon « dungeon crawling »

Arpenter des couloirs et affronter des monstres.
Ex. : Clank, Gloomhaven, Mice & Mystics, Zombicide

Jeux d’exploration de donjon

Gestion ou optimisation

  1. Gestion de ressources : des ressources sont récoltées et il faudra les utiliser efficacement.
    Ex. : Agricola, Catane, Century (la trilogie), Terraforming Mars
  2. Gestion de temps : réussir nos objectifs dans un temps donné.
    Ex. : Unlock, Shadows of Amsterdam, 5 Minutes Donjon

Imagination

Ces jeux mettent à l’épreuve nos sens de la créativité et de la déduction.
Ex. : DixIt, Mysterium, When I dream

Jeux d’imagination

Livraison (« Pick & delivery »)

Récolter ou produire des ressources pour les délivrer à un endroit précis.
Ex. : Century – Les merveilles orientales, Imhotep, My Littlte Scythe

Majorité / Enchères

La personne qui a le plus de personnages dans une zone la remporte (majorité) ou celle qui mise le plus d’éléments de jeu (enchères)
Ex. : Carcassonne, Cuzco

Mémoire

Cela va plus loin que le jeu de mémoire de notre enfance (trouver des paires), il faut également se souvenir des actions des autres pour optimiser nos coups.
Ex. : Colt Express, 40 voleurs, MEMOARRR !

Parcours

Ce ne sont pas nécessairement des jeux de course, mais nos personnages se promènent autour d’un plateau de jeu.
Ex. : Destin, Luxor, Monopoly, Parchesi

Placement

Dans ce type de jeu, la pose d’un élément déclenche un événement, une possibilité d’action ou donne des points.

  1. Placement d’ouvriers : En plaçant des pions sur le plateau de jeu
    Ex. : L’Âge de Pierre, Les Architectes du Royaume de l’Ouest, Rajas of Ganges
  2. Placement de tuiles
    Ex. : Carcassonne, Azul, Kingdomino, La Guerre des moutons
  3. Placement de dés
    Ex. : Sagrada, Noctiluca, Teotihuacan : La Cité des Dieux

Programmation

Les actions sont choisies simultanément avant de jouer, de façon plus ou moins secrète.
Ex. : Colt Express, RoboRally, Volt

Sélection (« Draft »)

Chaque joueur reçoit une pile de cartes (ou de tuiles), et suivant une formule de repêchage, en choisit une, puis passe au joueur suivant jusqu’à ce que la main soit complète.
Ex. : 7 Wonders, Bunny Kingdom, Cosmic Factory

Stop ou encore, « pousse ta chance »

La prise de risques est à l’honneur. Continuer pour tenter d’améliorer notre sort ou arrêter et se contenter de ce qu’on a ?
Ex. : Black Jack, Can’t Stop, Les Charlatans de Belcastel, Diamant

Multi-mécaniques (jeux lourds, experts ou passionnés)

La plupart des jeux utilisent plus d’une mécanique, dont une dominante. Dans les jeux pour experts, plusieurs en sont au même niveau.

Ressources ludiques

Afin de nous aider à connaître nos goûts et nous aider à choisir nos titres, le Randolph a eu l’excellente idée de créer les profils ludiques et de les présenter sous forme de vidéos ; tout y est bien expliqué. À consulter !

  • parcours & rebondissement
  • créatif & social
  • risques & opportunités
  • bluff & négociation
  • habilité & adresse
  • déduction & enquêtes
  • abstrait & remue-méninges
  • combos & attaque
  • développement & gestion de ressources
  • immersif & aventure
La page de BoardGameGeek (en anglais) demeure la bible des amateurs de jeux de société. Leur glossaire est complet.

N’hésitez pas à nous fournir des idées ou suggestions pour améliorer ce lexique ludique afin d’aider les néophytes à s’y retrouver.

À propos de Catherine Watts Cowan

Je suis une vraie geek de jeux de société. Mon premier amour dans le monde moderne a été Carcassonne. J'adore jouer en famille (maman de deux mini-geeks de 10 et 12 ans), entre amis ou avec des étrangers. J'aime découvrir les nouveautés et les endroits ludiques. Je suis une grande passionnée qui ne manque pas de sujets à partager!

Aussi à voir...

Le jeu de table Assassin’s Creed Brotherhood of Venice est offert en précommande

Alors que le studio de jeu Ubisoft a annoncé dernièrement la sortie prochaine de Assassin’s …

4 commentaires

  1. Belle description, le tout est complet.

  2. Martine Vallée

    Bon article! Merci Catherine! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.