Jeu de société Pandemic: Fall of Rome

Pandemic : Fall of Rome – Aidez Rome à résister aux envahisseurs

Depuis sa sortie initiale en 2008, Pandemic est devenu l’un des nouveaux classiques des jeux de société. Le jeu a été un de ceux qui a rendu populaire la mécanique coopérative, maintenant omniprésente dans le hobby. Depuis sa création il y a maintenant plus de dix ans, Pandemic s’est aussi vu offrir plusieurs variations dans des thèmes différents. Après les horreurs de Cthulhu, la péninsule ibérique et les inondations, voici maintenant une version basée sur l’empire Romain.

Jeu de société Pandemic: Fall of Rome

  • Nombre de joueurs : 1-5
  • Durée : 45-60 minutes
  • Auteurs : Matt Leacock, Paolo Mori
  • Éditeur : Z-Man Games
  • Année : 2018

L’empire romain sous grande pression

Pandemic : Fall of Rome est situé en plein coeur de l’expansion de l’empire Romain. Alors que le territoire contrôlé par Rome couvrait plus de deux millions de milles carrés, les ennemis faisaient bien sûr légion. Au lieu des habituelles maladies contagieuses, les joueurs doivent ainsi cette fois-ci combattre cinq peuples qui en veulent aux Romains : les Anglo-saxons, les Vandals, les Visigoths, les Huns et les Ostrogoths. L’objectif ultime est d’établir une alliance avec chacun des peuples ou les éradiquer complètement de la carte.

Pandemic: Fall of Rome
Le tableau du jeu, en pleine invasion barbare.

Les joueurs contrôlent chacun un des leaders de l’empire Romain et doivent parcourir le territoire accompagnés de légions afin de combattre les barbares. De leur côté, les ennemis envahissent de façon graduelle l’Europe et s’en prennent aux différentes villes contrôlées par Rome. Il en résulte une tension historique qui est à mi-chemin entre les jeux de guerre et le Pandemic traditionnel.

Quelques différences marquées avec Pandemic classique

D’un point de vue mécaniques de jeu, Pandemic : Fall of Rome s’appuie bien évidemment sur les bases de son prédécesseur, mais ajoute aussi son lot de nouveautés.

La plus grande différence vient bien sûr de la façon de combattre les peuples ennemis. Alors que dans Pandemic, on peut automatiquement enlever un cube d’une maladie pour une action, ici il faudra avoir avec nous des légionnaires et lancer les dés. Selon le résultat du lancer de chaque dé, on retirera un certain nombre de cubes des barbares et de légions romaines. Même si un léger facteur chance s’ajoute ici, le tout reste bien contrôlé et ajoute un certain plaisir à une opération qui sinon était plutôt mécanique. Une des faces du dé permet même d’exécuter un pouvoir spécial de combat qui varie pour chacun des personnages en jeu.

Autre élément intéressant, chacune des cartes d’événements du jeu offrent deux options aux joueurs. La première option est une version plus simple alors que la deuxième option est plus puissante, mais demande d’accélérer le déclin de l’empire Romain pour pouvoir l’utiliser. Par exemple, la première option offre de retirer deux cubes d’une couleur alors que la seconde permet d’en retirer quatre, tout en descendant le marqueur de déclin.

L’autre nouveauté importante de Fall of Rome vient de la façon dont les cubes de l’invasion barbare sont ajoutés. Au lieu de les placer directement sur les villes affichées sur les cartes, il faut plutôt voir où en sont rendus les envahisseurs. Si ceux-ci sont déjà dans la ville ou dans celle précédente sur le chemin d’invasion, on peut ainsi les ajouter directement. Dans le cas contraire, il faut trouver la première ville en amont avec des barbares et poser le cube sur la suivante. Le système nous fait vraiment sentir que les barbares partent de leur pays d’origine et attaquent graduellement Rome.

Finalement, le dernier élément différenciateur est sans contredit mon préféré. Au moment d’ajouter un cube d’invasion, il faut d’abord vérifier si des légions sont présentes dans la ville. Dans ce cas, la ville se défend et réussit donc à repousser les barbares, ce qui correspond à ne pas ajouter le cube. Si les légionnaires sont seuls dans la ville, ils sont tous éliminés lors de cette défense. Dans le cas où ils sont accompagnés d’un fort ou du pion d’un joueur, une seule légion est retirée de la ville. Les joueurs pourront ainsi établir une stratégie de défense de l’empire Romain, ce qui ajoute une belle dynamique au jeu.

Combattre les envahisseurs en solo

Pour la première fois de la série, Pandemic : Fall of Rome est aussi livré avec les règles pour pouvoir y jouer en solo. Dans ce mode, le joueur contrôlera trois personnages distincts mais une seule main de cartes. Cette nuance importante permettra de simplifier et d’accélérer le jeu en solitaire, tout en le gardant toujours intéressant. De cette façon, Pandemic devient un casse-tête captivant qui vous permettra également de bien expérimenter les différences du titre avant de l’essayer à plusieurs.

Pandemic: Fall of Rome
La mise en place initiale d’une partie solo.

Un matériel bien aligné avec la thématique

Pandemic : Fall of Rome nous est livré avec un matériel de belle qualité supportant bien le style artistique plutôt classique, voir historique, du jeu. Le plateau de jeu représentant l’Europe pendant l’antiquité est bien conçu et il est facile de retrouver les villes lors de la phase d’invasion. Les différentes cartes nous montrent aussi le chemin de progression des barbares, ce qui aide à trouver où placer les cubes.

Les différentes emblèmes des barbares sont également visuellement splendides, offrant une façon robuste de marquer l’avancement du jeu. Ainsi, à chaque fois que les joueurs réussissent à s’allier avec leurs ennemis, le jeton sera déplacé sur le plateau. On pourrait ainsi facilement voir à quel point les joueurs avancent vers la victoire finale.

Pandemic: Fall of Rome
Le matériel du jeu s’applique bien à la thématique.

La qualité des composantes est également très solide : cartes épaisses et faciles à manipuler, pièces de bois bien conçues pour les légionnaires et forts, etc. Le seul reproche à faire au matériel demeure l’utilisation des cubes pour marquer l’avancement des barbares. Il aurait été tellement plus thématique d’avoir des personnages de bois dans ce cas-ci, un peu comme le jeu nous offre pour les légionnaires. La demande est peut-être un peu compliquée avec la centaine de pièces à produire, mais le tout aurait été tellement plus agréable.

Une belle façon de redécouvrir Pandemic

Au bout du compte, Pandemic : Fall of Rome est une superbe occasion de se replonger dans l’univers de la série Pandemic. Avec un matériel de bonne qualité et quelques éléments innovateurs, le jeu plaira à la fois à ceux qui découvrent la série pour la première fois et à ceux qui veulent avoir une nouvelle dose de Pandemic.

Page officielle du jeu | Page BoardGameGeek

La copie du jeu a été fournie par Asmodee Amérique du Nord / Z-Man Games

Pandemic : Fall of Rome

Graphisme
Matériel
Mécanique
Plaisir

Un combat épique

Une belle façon de redécouvrir Pandemic.

User Rating : Be the first one !

À propos de Steve Tremblay

Passionné de jeux de société, de cinéma maison, de domotique et d'une foule de gadgets geek, j'espère pouvoir partager avec vous ces passions et les rendre contagieuses.

Aussi à voir...

Jeu de société Pandemic: Rapid Response

Pandemic : Rapid Response – Gérer la pandémie en temps réel

La série de jeux de société Pandémie est sans l’ombre d’un doute l’une des plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.