Dead by Daylight : un jeu horrifique en perpétuelle évolution

Oui, je sais. Dead by Daylight est sorti il y a plus de huit ans, mais je pense que je peux tout de même vous livrer un avis concernant les nombreux ajouts apportés au titre au fil des années. Les développeurs ne cessent de vouloir améliorer leur petit bébé ! Personnellement, j’ai pris part à l’aventure un peu tardivement, en 2018, soit deux ans après la sortie du jeu. Et six ans plus tard, voici donc mon avis concernant Dead by Daylight.

Le but

Dead by Daylight est donc un jeu asymétrique. Ce que cela signifie, c’est que les joueurs s’affrontent dans des équipes inégales. Autrement dit, nous avons quatre survivants qui coopèrent en affrontant un seul tueur. Les forces sont tout de même bien réparties afin que, d’un côté comme de l’autre, le joueur ait du plaisir, mais aussi, des chances de réussite. Nous nous trouvons donc dans le domaine de l’entité, là où tueurs et survivants sont amenés sans réelle raison.

Les survivants peuvent ainsi obtenir une victoire totale lorsqu’ils parviennent tous à s’échapper. Le tueur peut, de son côté, obtenir une victoire totale en éliminant les quatre survivants. La partie peut également s’achever sur une égalité. Le tueur peut ainsi achever un, deux ou trois survivants alors que les autres parviennent à s’échapper.

Dead by Daylight : Forged in Fog

Les survivants

En équipe de quatre, les survivants doivent coopérer afin de réparer cinq générateurs. Après quoi, les portes de sortie sont disponibles puisque le courant est rétabli. Ils devront ainsi ouvrir une des deux portes et s’échapper avant que le tueur ne parvienne à tous les tuer. Le dernier survivant en lice peut, quant à lui, tenter de s’échapper via une trappe qui n’apparaît que lorsqu’il se retrouve en un contre un.

De plus, afin de parvenir à leurs fins, les survivants peuvent s’équiper de quatre compétences et d’un objet. Ils pourront aussi utiliser une offrande afin de choisir le lieu où aura lieu l’affrontement, le nombre de coffres à leurs dispositions ou encore, augmenter leur niveau de chance durant la partie.

Dead by Daylight

Le tueur

De son côté, le tueur n’a qu’un seul et unique but : celui de parvenir à tuer les quatre survivants. Pour ce faire, il doit, bien entendu, gagner du temps en brisant les générateurs que les survivants tentent de réparer, les empêchant ainsi d’accéder aux portes de sortie. Pendant ce temps, il doit également mettre ses cibles sur des crochets afin de les éjecter de la partie dès qu’ils auront été attrapés trois fois chacun. En diminuant le nombre de survivants, le tueur augmente ainsi ses chances de gagner la partie.

Comme pour les survivants, le tueur peut s’équiper de quatre compétences. De plus, il possède un pouvoir de base qui lui est propre et qu’il peut utiliser comme bon lui semble durant la partie. Aussi, les tueurs peuvent s’équiper d’atouts qui augmentent considérablement la puissance de leur pouvoir. Et comme les survivants, ils peuvent aussi utiliser une offrande afin de changer le cours de la partie.

Dead by Daylight - Project W

L’attitude des joueurs

Malheureusement, je pense que le plus gros défaut de Dead by Daylight, c’est l’attitude des joueurs. Ceux-ci sont d’une toxicité inégalable ! Cela m’a, d’ailleurs, parfois donné envie d’arrêter de jouer ou de faire de longues pauses. Qu’il s’agisse des survivants ou des tueurs, tous peuvent se montrer toxiques lors d’une partie. Et plusieurs en abusent, malheureusement.

Les tueurs s’amusent à rester près des crochets ou ne s’en prennent qu’à un seul survivant, offrant ainsi une expérience de jeu ennuyante pour ses adversaires. De leur côté, les survivants peuvent s’amuser à harceler le tueur ou encore, nuire aux autres survivants. Je pense que si la toxicité des joueurs n’était pas aussi élevée, Dead by Daylight accueillerait beaucoup plus de joueurs.

Dead by Daylight

En conclusion

Dead by Daylight est un bon jeu horrifique de survie ! Chaque fois que de nouvelles licences intègrent le titre, les amateurs sont ravis. Moi la première ! Je me souviens encore de ma réaction lorsque j’ai vu Stranger Things, Resident Evil ou encore, Alien, rejoindre le jeu. Au fil des ans, j’ai adoré les mises à jour que les développeurs ont offertes aux joueurs. En constante évolution, ils tentent au mieux d’adapter les nouveautés aux vieilles fonctionnalités. Ces dernières années, j’ai d’ailleurs grandement apprécié l’arrivée de la Faille au sein du jeu, apportant ainsi de nouveaux objectifs, pour les joueurs qui pouvaient commencer à se lasser.

Depuis un moment, j’espérais davantage de nouveauté. J’ai donc été ravie lors de la dernière présentation de Behaviour Interactive ! Je suis très emballée concernant les nouveaux modes de jeu en cours de préparation. Notamment, je pense au mode en deux contre huit qui, je l’espère, sera à la hauteur de mes attentes. Aussi, je ne peux que lever mon chapeau concernant les nombreux autres jeux ayant un lien avec l’univers de l’entité proposés par l’équipe de Behaviour Interactive. Ceux-ci offrent davantage de contenu concernant l’histoire entourant l’entité, les personnages et les tueurs.

Bref, tout ça pour dire que Dead by Daylight, malgré les années qui passent, tente de se mettre à jour et d’obtenir toujours de nouvelles licences, de nouveaux cosmétiques et donc, énormément de contenu intéressant ! On ne peut qu’être ravis de voir les développeurs déployer tant d’efforts afin que leur jeu ne s’éteigne pas. Finalement, je terminerais cet avis en mentionnant le fait que certaines animations mériteraient d’être mises à jour, selon moi. De plus, je pense que la jouabilité, concernant quelques volets du jeu, devrait être totalement repensée.

J’aime

  • Les chapitres uniques
  • Les cosmétiques originaux
  • La Faille
  • Les licences intégrées au jeu
  • Les nouveaux modes de jeu en préparation

J’aime moins

  • La toxicité des joueurs
  • Certaines mécaniques qui commencent à prendre de l’âge
  • Certaines animations qui mériteraient d’être mises au goût du jour

La copie de Dead by Daylight a été fournie par la rédactrice.

Dead by Daylight

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Oui !

Assurément un incontournable pour les amateurs d'horreur !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Noreya : The Gold Project – Choisir entre la cupidité et la rédemption

Les jeux de style Metroidvania ont sérieusement la cote sur Steam. Ces jeux misent en …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.