image : Bombyx
image : Bombyx

Pixies, un jeu de cartes innovateur de chez Bombyx

Dans la lignée des petits jeux qui ont fait mon dernier mois de jeux, Pixies de chez Bombyx a séduit tous ceux à qui je l’ai montré. Il rappelle un peu Sea Salt & Paper, du même éditeur, dans sa présentation. Petit jeu de cartes dans une petite boîte avec des images magnifiques, le jeu est intrigant, très compact (important dans cette saison de camping) et plutôt joli ! Regardons ça ensemble !

  • Auteur : Johannes Goupy
  • Artiste : Sylvain Trabut
  • Éditeur : Bombyx
  • Nombre de joueurs : 2 à 5 joueurs
  • Âge : 8 ans et plus
  • Durée : 30 minutes
  • Année : 2024
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek
Image : Bombyx

Thématique

Pixies est un jeu très joli, avec des images de créatures fantastiques. Ces dernières représentent des sortes de fées de tout genre. Honnêtement, pour la thématique, on repassera ! La seule ligne pouvant nous la faire entrevoir sur la boîte est : « Quand passent les saisons, surgissent les êtres de nature ». Fin de la thématique. Ça ne veut pas dire que le jeu est mauvais, au contraire, même s’il est joli, il est surtout très abstrait ! À vous de voir si c’est positif ou négatif.

Image : Bombyx

Mécanique de jeu

Côté mécaniques de jeu, Pixies est plus intéressant que sa thématique. À chaque tour, il y aura une rivière de cartes égalant le nombre de joueurs. À votre tour, vous prenez une des cartes et la déposez devant vous. Vous devez les déposer devant vous sur une grille de 3 cartes par 3 cartes. Les cartes sont donc numérotées de 1 à 9. Pour faire des points, vous devrez doubler les cartes avec le même numéro. Lorsque vous obtenez, par exemple, un second 5, vous devrez choisir lequel sera sur le dessus et lequel ira en dessous. C’est important, car vous ferez également des points pour des spirales (points positifs) et les X (points négatifs) présents sur les cartes. De plus, vous ferez des points pour les cartes de même couleur adjacentes les unes aux autres. Il y a donc quatre couleurs de cartes et un grand nombre de cartes ayant les quatre couleurs, donc des jokers.

Quelques points sont aussi possibles sur certaines cartes pour toutes les cartes d’une même couleur dans votre tableau. Si jamais vous piochez une carte déjà doublée, vous devez la mettre dans un emplacement vide de votre tableau, à l’envers, et la prochaine carte posée à cet endroit sera déjà validée pour y faire les points de la carte. Aussitôt qu’un joueur pose une carte qui complète son tableau de 3 x 3, le tour est terminé. Vous ferez cela trois fois et la partie sera terminée. Simple à comprendre et à expliquer, mais intéressant à jouer.

Image : Bombyx

Rejouabilité

Avec ses 70 cartes, Pixies démontre à quel point un simple jeu de cartes peut avoir une grande rejouabilité. Les parties sont toujours tributaires des choix de vos adversaires. La carte tant convoitée sera-t-elle encore là à votre tour ? Si elle n’y est plus, pas de souci, à chaque fois que vous serez le dernier à choisir une carte, vous serez aussi le premier à choisir au tour suivant. Vous ne serez donc pas toujours à subir les choix des autres. La rejouabilité est bonne, il n’y a pas de problème.

Image : Bombyx

Originalité

Beaucoup de jeux sont à la recherche de nouvelles mécaniques et galèrent énormément à y arriver. Pixies, ici, le réussit très bien. Doubler les cartes pour faire les points inscrits dessus, les adjacences de couleurs et le système de points positifs et négatifs est une très bonne combinaison qu’on ne voit pas souvent. De plus, l’accessibilité du jeu permet d’en faire autant un « filler » pour les joueurs avertis qu’un jeu à part entière pour les joueurs plus occasionnels.

Image : Bombyx

Qualité de la production

Pour un jeu de cartes, il n’y a que deux critères. La qualité des cartes et la beauté de ces dernières. Pour ce qui est de la qualité des cartes, c’est correct. Elles sont de bonne épaisseur, assez rigides mais il manque un fini lin, comme je les aime, qui donne une longévité plus longue à votre jeu. Rien de dramatique, mais quand même.

Pour ce qui est de la beauté des cartes, c’est vraiment là que le jeu impressionne. Si dans Sea Salt & Paper on retrouvait des photos d’origami, dans Pixies on a des photos de land-art de poche comme le définit l’artiste qui a créé les petites scènes. C’est tout simplement magnifique !

Image : Bombyx

En guise de conclusion

Pixies est vraiment un magnifique petit jeu de cartes, rapide et facile à apprendre. Comme je vous le disais, il est assez solide pour en faire un jeu intéressant et assez rapide pour servir de « filler » lors d’une soirée de jeux. Non seulement c’est agréable à jouer, mais vous pourrez également vous faciliter la vie pour le décompte des points avec la petite application de Bombyx (aussi pour Sea Salt & Paper, Abyss Conspiracy, Knarr, etc.). Je vous le conseille même si le jeu est très léger au niveau de sa complexité. En fait, ici, c’est probablement son point le plus fort… Sa simplicité versus le plaisir que vous aurez à y jouer.

J’aime

  • La beauté des cartes avec le land-art de poche
  • La facilité d’apprentissage
  • Le côté grand public du jeu

J’aime moins

  • Le manque de fini lin sur les cartes qui seront brassées souvent

La copie de Pixies a été fournie par l’auteur de la critique.

Pixies

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

À tester

Facile, agréable et magnifique.

À propos de Martin Lauzon

Amateur de jeux de société, de comic books américains, de BD québécoises et européennes, YouTuber amateur, artiste visuel et musicien. J'ai trop de passe-temps alors j'ai décidé d'ajouter Geekbecois à la liste.

Aussi à voir...

Star Wars : Unlimited – Ombres de la Galaxie, une extension qui ajoute du piquant

Le jeu de cartes Star Wars : Unlimited, sorti en mars dernier, est un des plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.