Imhotep, devenez le meilleur architecte d’Égypte !

Cet article a été mis à jour le 22 août 2019 (pour la version Duel).

Imhotep (« Ἰμούθης » en grec) dont le nom signifie « celui qui vient en paix », est un personnage historique emblématique de l’Égypte antique reconnu comme étant le premier et le meilleur architecte de son époque.

Le jeu nous défie d’être à la hauteur de son œuvre en construisant des monuments pour la postérité. Qui réussira ?

  • Auteur : Phil Walker-Harding
  • Éditeur : IELLO
  • Nombre de joueurs : 2 à 4 de 10 ans et plus
  • Durée : environ 40 minutes
  • Année : 2016
  • Prix : 59,99$
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek
  • Nommé au Spiel des Jahres 2016

Comment jouer

De deux à quatre joueurs endossent le rôle d’un architecte égyptien. Ceux-ci ont six manches pour transporter des pierres et de stratégiquement ériger des monument afin de gagner le plus de points possible.

Il n’y a que quatre actions possibles et nous en réalisons une par tour (sauf avis contraire)

  1. Recevoir de nouvelles pierres (maximum trois à la fois et notre réserve a cinq places)
  2. Placer un pierre sur un bateau
  3. Envoyer un bateau vers un lieu (Marché, Pyramide, Temple, Chambre funéraire ou Obélisques)
  4. Jouer une carte bleue récoltée au Marché dans un tour précédent.
Les différents lieux (côtés A et B combinés)

Fin de manche : quand tous les bateaux sont arrivés à destination, les pierres sont placées selon l’ordre du Bateau.

Les joueurs concernés choisissent une carte dans le marché et effectuent l’effet selon la couleur :

  • Violet : collection de statues, plus nous en avons, plus nous marquons de points en fin de partie ;
  • Rouge : action immédiate ;
  • Bleue : action à conserver pour un prochain tour ;
  • Verte : bonus de fin de partie.

Certains points sont marqués à l’instant (pyramide et temple) tandis que nous devrons attendre la toute fin pour les autres (chambre funéraire et obélisques).

Il est important de comprendre que les pierres sont placées sur le lieu en ordre de sortie et non de placement. Stratégiquement parlant, être au premier rang ne signifie pas automatiquement un avantage pour nous.

Imhotep : A New Dynasty (extension)

Imhotep : A New Dynasty (lien BoardGameGeek), parue en 2017, est seulement disponible en anglais pour le moment. La date de parution en version française est inconnue. Elle ajoute :

  • 5 nouveaux lieux (côtés C et D)
  • 7 cartes Dieux
  • 4 chariots
  • 56 nouvelles cartes

Je n’ai pas eu la chance de l’essayer.

Imhotep : Le Duel

 

L’heure est à la confrontation dans Imhotep, le Duel !

Nefertiti et Akhénaton démontreront leur puissance dans un défi de bâtisseurs. Le premier à compléter la construction de quatre monuments l’emporte.

J’ai joué quelques parties et je l’ai bien apprécié sur plusieurs points :

  • Format très compact
  • Rapidité et fluidité des tours
  • Mêmes thèmes que la version standard
[/one_half]

Par contre, je préfère la version complète parce que :

  • Trop de confrontation pour moi et moins de stratégie

Mes impressions

Auteur

Je suis une grande admiratrice de l’auteur Phil Walker-Harding. En effet, plusieurs de ses créations font partie de ma ludothèque (ou de celles de mes camarades de jeu) : Cacao, Bärenpark, Gingerbread House, Sushi Go !, sans oublier Gizmos. Dans Imhotep, je l’ai trouvé fidèle à lui-même avec un jeu facile à apprendre, mais complexe à maîtriser. Nous pouvons y jouer avec un minimum d’explications, puis tenter différentes stratégies pour en découvrir un peu plus à chacune de nos parties.

Expérience de jeu

J’ai joué ma première partie lors d’une soirée thématique dans une boutique que je fréquente régulièrement. Nous étions quatre joueurs. J’ai bien apprécié la mécanique de jeu. Mes mini-geeks jouaient à autre chose sur la table voisine. Intrigué, mon garçon est venu s’asseoir sur moi et a joué la dernière manche à ma place. Lorsque je lui ai demandé comment il a aimé le jeu, il a répondu : « C’est le fun, mais trop brun ».

Quelques jours plus tard, j’ai joué à nouveau avec mes deux fidèles compagnons de soirées de semaine sans enfants. L’expérience a été totalement différente. Il y avait plus de stratégie, de blocage et de compétition. Nous avons également essayé le côté B. L’un de nous s’est concentré sur l’acquisition de cartes tandis que j’ai déplacé beaucoup (trop) de bateaux.

Enfin, j’ai joué en duel avec mon copain. Nous nous sommes départagés au deuxième bris d’égalité.

Comme dans la grande majorité des jeux de société, notre expérience varie d’un groupe à l’autre. J’ai trouvé plus de positif que de négatif.

Imhotep est le bienvenu dans ma ludothèque, tout comme dans celle de mon copain.

J’aime

  • Matériel de bonne qualité et bonne dimension (carton épais et plus gros cubes de bois qu’à l’habitude)
  • Accessibilité : quatre choix d’actions simples
  • Fidèle aux autres titres du même auteur
  • Bon casse-tête stratégique
  • Bon jeu de niveau intermédiaire

J’aime moins

  • Impression qu’il y aura un énorme écart entre les habitués et les novices
  • Boîte trop grosse pour son contenu
  • Ce n’est pas un coup de coeur, il manque un petit je ne sais quoi
  • Je n’ai pas tant senti le thème (tout en appréciant la mécanique)
  • J’aurais aimé un marqueur de premier joueur

Pour cette critique, la copie du jeu a été prêtée par Luma.

À propos de Catherine Watts Cowan

Je suis une vraie geek de jeux de société. Mon premier amour dans le monde moderne a été Carcassonne. J'adore jouer en famille (maman de deux mini-geeks de 10 et 11 ans), entre amis ou avec des étrangers. J'aime découvrir les nouveautés et les endroits ludiques. Je suis une grande passionnée qui ne manque pas de sujets à partager!

Aussi à voir...

Jeu de société Detective Club

Detective Club – Un jeu de déduction bien ficelé

Les jeux de déduction basée sur des images ont conquis au cours des dernières années …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.