Dessiner c’est facile ! – Le jeu : tout le monde à un artiste au fond de lui

J’ai eu beaucoup de plaisir à laisser aller ma créativité avec Dessiner, c’est facile ! – Le jeu de Tristan Demers, édité par La belette moqueuse. Il s’agit d’une adaptation en jeu de société des cahiers ludiques de l’auteur aux Éditions de la Bagnole. À ses yeux, absolument tout le monde peut dessiner, que nous nous pensions talentueux ou pas.

Un mot sur Tristan Demers

Soulignant ses quarante ans de carrière en tant que bédéiste, Tristan Demers fait partie du paysage artistique du Québec depuis l’enfance avec sa création de Gargouille et nombreux sont ceux qui en ont lu au moins un album ou vu un épisode au petit écran.

Dessiner est un jeu d’enfant. – Tristan Demers

Au fil des ans, il a multiplié ses présences à la télévision avec ses capsules créatives telles que Brico-blagues depuis 2020 à ICI Radio-Canada Télé, BAM, DESSINATRUC et TRANSFORMATRUC. En plus de ses projets personnels, il est l’illustrateur officiel des bandes dessinées tant aimées de nos enfants que sont The Trash Pack, The Shopkins et The Zelfs depuis 2014. Il a même signé les images de l’album d’Astérix chez les québécois !

Pour en connaître davantage à propos de sa carrière et être aussi impressionnés que moi, je vous invite à consulter son site web et sa page Facebook.

Dessiner, c’est facile ! – Le jeu : tout le monde gagne !

  • Auteur : Tristan Demers
  • Illustrateur : Tristan Demers
  • Éditeur : La belette moqueuse
  • Nombre de joueurs : 1 à 8
  • Âge recommandé : 5 ans et plus
  • Durée : 15 à 20 minutes
  • Année : 2024
  • Prix : 24,99$
  • Page Facebook

But du jeu

Tout le monde gagne ! Nous nous amusons à créer des personnages rigolos.

Mécanique

  • Créativité

Matériel

    • 16 cartes TÊTE BLEUES
    • 45 cartes VISAGE ROUGES
    • 42 cartes EXTRA ORANGE
    • Dé numéroté
    • Dé spécial
    • Jeton spécial
    • Feuillet des règles

Comment jouer

Nous créons des personnages en trois étapes :

  1. Faire le croquis de la tête
  2. Ajouter les éléments du visage (yeux, nez, bouche, oreilles)
  3. Ajouter un petit extra… avec un défi supplémentaire ou non

Fin de partie

Tout le monde gagne et on joue encore et encore !

Mon expérience de jeu

Malheureusement, malgré de nombreuses tentatives, personne de mon entourage n’a voulu se prêter au jeu. N’ayant nullement peur du ridicule et assumant que mon talent en dessin a arrêté son développement en deuxième année, j’y ai joué seule et j’ai créé mon super Monsieur Citrompe.

Coup de coeur unanime en service de garde

J’ai profité d’une animation dans un service de garde lors d’une journée pédagogique pour faire découvrir le jeu aux enfants d’âge primaire. De la maternelle à la sixième année, tous les groupes ont tout simplement adoré. Me disant que j’aurais amplement de matériel, j’avais préparé une cinquantaine de feuilles de papier coupées en trois. Après tout, cent cinquante feuilles pour une soixantaine d’élèves semblait suffire, il y avait aussi deux gros bacs de jeux. Croyez-le ou non, j’ai dû jouer au raton laveur dans le recyclage pour trouver du papier brouillon pendant l’heure du midi. Ce jour-là, pas moins de deux cent personnages uniques ont été créés.

Selon l’âge, nous avons joué avec ou sans les règles. Parfois, nous avons ajouté un niveau de difficulté en lançant le dé sur chacune des cartes visages retournées. Peu importe, tout le monde a eu du plaisir, les éducatrices et moi comprises.

Voici quelques photos de ma merveilleuse journée.

Une activité créative plutôt qu’un jeu de société

Étant donné qu’aucun crayon ni feuille de papier ne sont inclus, j’ai davantage le sentiment d’une activité créative plutôt qu’un jeu de société. Quand je me prépare à aller jouer quelque part, je ne pense pas particulièrement à apporter du matériel supplémentaire. Cela était le cas lorsque mes enfants étaient jeunes et que de quoi dessiner pour les occuper faisait partir d’absolument toutes mes expéditions, de la salle d’attente aux grands-parents en passant par les restaurants.

Au lieu d’un jeu de société à part entière, je le vois comme la suite logique des cahiers ludiques du même nom.

J’aime

  • Tout le monde gagne
  • Qualité des cartes
  • Créativité
  • Pas besoin de talent en dessin
  • Variantes selon l’âge
  • Format de la boite et système de rangement

J’aime moins

  • Aucun papier ni crayon inclus
  • Activité créative plutôt qu’un jeu de société

La copie de Dessiner c’est facile ! – Le jeu a été fournie par Randolph.

À propos de Catherine Watts Cowan

Je suis une vraie geek de jeux de société. Mon premier amour dans le monde moderne a été Carcassonne. J'adore jouer en famille (maman de deux ados-geeks de 13 et 14 ans), entre amis ou avec des étrangers. J'aime découvrir les nouveautés et les endroits ludiques. Je suis une grande passionnée qui ne manque pas de sujets à partager!

Aussi à voir...

Faraway : le succès du printemps

Certains jeux se font attendre plus longtemps que d’autres de notre côté de l’Atlantique. C’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.