century route epices critique

Century : la route des épices dans toute sa splendeur ?

Qui n’a jamais rêvé d’échanger des épices toute au long de la fameuse route de la soie ? Voyager, la caravane pleine de cardamome, à la recherche de la richesse et célébrité ? Bon, le thème n’est pas très excitant, mais derrière l’art très fade de Century : la route des épices se cache un jeu aux mécaniques claires et simples, mais toutefois stratégiques.

Ceci étant dit, il faut mentionner que, si vous n’êtes pas un adepte d’échange d’épices, l’édition Golem est maintenant disponible en exclusivité chez Plan B Games. Sachez cependant qu’il s’agit exactement du même jeu, mais dans un habillage différent.

  • Nombre de joueurs : 2-5
  • Durée : 30-45 min
  • Auteur : Emerson Matsuuchi
  • Éditeur : Plan B Games
  • Année : 2017

Pourquoi acheter Century : la route des épices ?

Century est un jeu où l’on construit sa main en achetant des cartes qui rendent l’achat de cartes plus facile et, ainsi, devenir le meilleur échangeur d’épices au monde. Le jeu est très simple, s’explique en quelques minutes et se joue en moins d’une heure.

Le jeu est très semblable à Splendor, sorti en 2014. Les deux jeux utilisent un mécanisme très semblable d’achat de cartes facilitant l’achat de cartes plus puissantes. Cependant, on peut vraiment voir que les créateurs de Century ont étudié Splendor, trouvé ses défauts et par la suite amélioré le système.

épices century

Enfin le jeu d’échange d’épices que nous attendions !

L’une des différences les plus intéressantes entre Splendor et Century est la règle qui donne une valeur majorée aux cartes situées au bout de la chaîne de cartes disponibles aux joueurs. Ceci force certains joueurs à attendre avant d’acheter une carte pour qu’elle prenne de la valeur. Ceci peut aussi faire en sorte que certains joueurs, ayant les épices nécessaires pour se procurer une carte de points, attendent le moment opportun pour finalement acheter leur carte et faire avancer les autres.

Comme vous pouvez le voir, il y a plusieurs façons de forcer les joueurs à prendre des actions qu’ils ne veulent pas nécessairement prendre. Tout est une question de timing. Que ce soit pour acheter une carte, en jouer une ou reprendre les cartes jouées précédemment, il faut s’assurer de le faire au bon moment. Non seulement en regardant les épices devant nous, mais en comprenant quelles cartes nos adversaires tentent d’acquérir.

pieces century

La qualité des pièces est indéniable

Si vous aimez un jeu rapide, stratégique qui peut se jouer en silence parce que tout le monde essaie de calculer et déjouer ses adversaires, Century est pour vous. Cependant, si vous possédez déjà Splendor, je ne crois pas qu’acheter Century en vaille la peine. À moins qu’il s’agisse de votre style de jeu préféré, les deux sont trop similaires et vous devriez peut-être investir dans la découverte d’un autre jeu.

La rejouabilité de Century : la route des épices

L’un des points les plus faibles de Century est sa rejouabilité. Ayant joué une dizaine de partie, j’ai l’impression d’avoir fait le tour du jeu. Je ne crois cependant pas que tous les jeux devraient présenter des sessions fondamentalement différentes. J’apprécie pouvoir rejouer au même jeu à plusieurs reprises en sachant à quoi m’attendre pour le maîtriser. Rejouer toujours avec les mêmes personnes, être capable de repérer rapidement quelle stratégie Laurent est en train d’utiliser parce qu’il y a trois parties, il a gagné en l’utilisant.

Century ne me donne simplement pas envie de jouer deux parties de suite. Le jeu est sans aucun doute intéressant, mais il n’est pas amusant. Le jeu n’est pas drôle. Je n’ai jamais fini une partie et eu envie de discuter de ma stratégie avec mes amis. Une fois la partie terminée, on range les magnifiques pièces dans la boîte et on passe à autre chose. Je ne me souviens pas non plus d’avoir fait un “bon coup”. Le jeu est sans âme.

Mais je l’aime quand même. Confus ? Moi aussi. Je crois que je peux résumer Century de cette façon : le jeu est bien, mais fade. Si vous avez une quarantaine de dollars à investir et que vous êtes un amateur de Splendor, j’irais plutôt avec l’achat de Kingdomino et Queendomino (notre article). Ils vous coûteront une dizaine de dollars de plus, mais vous ne aurez nettement plus pour votre argent.

Century : la trilogie

Plan B Games, compagnie québécoise, a aussi annoncé la trilogie Century. Bien que nous n’en sachons pas beaucoup sur la trilogie pour l’instant, nous savons que les deux prochains titres s’appelleront Merveilles de l’Est et Un nouveau monde.  Nous savons également que les thèmes des jeux seront séparés par un siècle. Il s’agira de jeux indépendants mais compatibles entre eux. On a hâte d’en savoir plus !

Century trilogie

Deviendrez-vous le marchand d’épices le plus riche ?

Page officielle du jeu | Page BoardGameGeek

Century : la route des épices

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Pensez-y deux fois

Bien que le jeu soit de qualité et intéressant, il est trop fade pour justifier un achat.

User Rating : Be the first one !

À propos de Étienne Desgagnés

Heureux propriétaire d’un problème de jeu (de société) sans victime depuis l’enfance.

Aussi à voir...

The Punisher : la rédemption de Frank Castle

Peu de temps après The Defenders, l’alliance Marvel et Netflix nous offre sa toute dernière …

Qu'en pensez-vous ?