star wars rebellion

Star Wars : Rebellion – L’ultime jeu de Star Wars

Vous n’êtes peut-être pas au courant, mais le 15 décembre, c’est la sortie d’une petite production audiovisuelle dénommée Star Wars : Les Derniers Jedi (notre critique). Si vous vous êtes déjà tapé les huit autres films des centaines de fois et que vous n’en pouvez plus d’attendre pendant les heures qui restent, voici la solution : Star Wars Holiday Special. Le classique chanté de 1978 se déroulant sur Kashyyyk avec nos personnages préférés de la saga : Malla et Lumpy ! Qu’est-ce que vous voulez dire, “ça n’a pas l’air intéressant ?”. Bon. Si vous préférez, il y a Star Wars : Rebellion.

  • Nombre de joueurs : 2-4 (à noter que l’option 4 joueurs est possible, mais n’est pas à privilégier)
  • Durée : 180-240 min
  • Auteur : Corey Konieczka
  • Éditeur : Fantasy Flight Games
  • Année : 2016

Un nouvel espoir

Oubliez Risk : Star Wars Edition, Monopoly : Star Wars et Serpents et échelles Star Wars. Fantasy Flight a les droits de la saga épique et elle livre la marchandise avec brio. La compagnie américaine est à l’origine de plusieurs jeux de rôle de Star Wars : Imperial Assault, Destiny, X-Wing et, bien sûr, le monstre qu’est Star Wars : Rebellion.

Monopoly Star Wars

 | « I have a bad feeling about this… » | Monopoly Star Wars

 

L’Empire contre-attaque

Star Wars : Rebellion est un jeu de société épique pour deux joueurs. L’un prendra le rôle de l’Empire et l’autre celui des rebelles. Le jeu se déroule sur une énorme carte composée de planètes dans l’univers de Star Wars.

 

Star Wars: Rebellion

J’espère que vous avez une grande table, parce que vous en aurez besoin.

 

L’objectif de l’empire est simple : trouver sur quelle planète se trouve la base rebelle. Une fois la base rebelle trouvée, deux options s’offrent à vous. La première, marcher sur la planète avec ses AT-ATs, son armée de Stormtroopers et ses AT-STs sans prendre de prisonnier. L’autre, la détruire à l’aide de votre Death Star.

miniatures star wars

« That’s no moon. »

 

Un tour de jeu est plutôt simple. On prend ses différents héros et les assigne aux missions disponibles. Nous résolvons ensuite les missiosn et l’adversaire peut s’y opposer ou non. Les missions vont faire bouger votre flotte et, ainsi, des combats se déclencheront. Il faut donc choisir avec attention où déposer ses missions pour attirer sa flotte au bon moment ! À la base, Star Wars : Rebellion est un jeu de guerre. Savoir quand bouger ses troupes est un aspect essentiel. Après avoir résolu les combats, on avance le marqueur de temps et on génère nos nouvelles unités de combat. Les unités de combats seront ajoutées graduellement sur la carte dans les planètes où vous possédez de l’influence.

Il est important de noter que le jeu dure plusieurs heures. Ma première partie a duré plus de cinq heures !

Le jeu se déroulera ainsi jusqu’à temps que l’Empire détruise la base rebelle ou qu’elle la conquière. Peut-être, si la Force est de votre côté, vous réussirez cependant à faire triompher les rebelles. Voici comment faire.

Le Retour du Jedi

L’Empire est plus puissant. L’Empire a plus de ressources. L’Empire peut avoir DEUX Death Stars. Par contre, les Rebelles n’ont pas dit leur dernier mot. Ils ont plus d’un tour dans leur sac et pourront donner beaucoup d’anxiété à l’Empire en accomplissant des missions comme aller récupérer les plans pour détruire la Death Star ou transformer votre Padawan Luke en Jedi Luke grâce à une session avec Yoda sur Dagobah.

Les rebelles gagnent la partie s’ils réussissent à échapper à l’emprise de l’Empire pendant assez de temps tout en réduisant l’influence de celle-ci en accomplissant des missions.  

 

Star Wars: Rebellion

Vous en dire plus serait de gâcher certaines surprises incroyables que ce jeu renferme. L’une des meilleures expériences de jeu que j’ai eu a été ma première partie. En tant que joueur rebelle, j’étais exaspéré lorsque j’ai vu l’Empire déposer sa Death Star en construction sur la carte. Je savais aussi que, lorsque j’ai finalement réussi à mener une attaque surprise avec Chewbacca sur Kashyyyk, l’Empire voyait que j’avais peut-être trouvé une faille dans son armée aux apparences impénétrables.

 

Fantasy Flight : qualité garantie

Le jeu vient avec une centaines de miniatures, encore plus de cartes, des dés personnalisés et deux plateaux qui doivent être joint pour en former un seul énorme plateau. L’éditeur du jeu, Fantasy Flight, est reconnu pour la qualité impeccable de ses jeux comme Twilight Imperium, Cosmic Encounter ou Fury of Dracula. Il facilite aussi beaucoup l’apprentissage des règles avec un système à deux livrets pratiques.

La qualité de Fantasy Flight fait cependant monter le prix du jeu. En effet, on le trouve en boutique pour plus de 100$.

Star Wars: Rebellion

 

Pour aller plus loin que Star Wars : Rebellion

Aussi, Fantasy Flight a sorti sa première extension pour le jeu : Rise of the Empire. L’extension ajoute les personnages, événements et aventures de Rogue One (notre critique du film). Il y a fort à parier que Fantasy Flight sortira plus d’extensions avec les films annoncés.

Ferez-vous un duel galactique pendant le temps des fêtes ?

Page officielle du jeu | Page BoardGameGeek

Les photos sont une gracieuseté de  Fantasy Flight France.

Star Wars : Rebellion

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Si vous voulez un intense jeu de guerre immersif dans l'univers Star Wars, Rebellion est pour vous. Il faut cependant garder en tête que le jeu coûte plus de 100$.

User Rating : 3.95 ( 1 votes)

À propos de Étienne Desgagnés

Heureux propriétaire d'un problème de jeu (de société) sans victime depuis l'enfance.

Aussi à voir...

Découvertes jeux de société Octobre

Reef et quatre autres découvertes jeux de société

À chaque mois, je tente de vous partager les jeux de société qu’il m’a été …

Un commentaire

  1. L’extension est un must pour pallier à la simplicité des combats dans le jeu de base et les ajouts d’objectifs et personnages est super !

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *