Dice Forge : simple et efficace ?

Parmi les nombreuses nouveautés de l’année 2017 se trouve l’intrigant Dice Forge. Publié chez Libellud et sorti en juin de cette année, le jeu nous propose une innovation matérielle assez inusitée : des dés aux faces amovibles. Fini l’époque des cubes ennuyants, où l’espoir d’un roulement ne pouvait se solder que par un simple chiffre compris entre 1 et 6, illustré par une série de points noirs (ou blancs, pour les plus audacieux). Dans Dice Forge, le joueur crée ses dés comme il le veut : coloré, chiffré, illustré… on est loin du Monopoly.

Si ce n’est pas sans rappeler ce que Rattlebones offrait déjà, Dice Forge propose ici une production de qualité bien supérieure. Le simple fait que les dés s’assemblent comme des LEGO constitue une offre matérielle beaucoup plus attrayante. Après tout, ces dés ont été donnés par les dieux pour déterminer celui ou celle qui saura gagner son siège parmi les immortels !

  • Nombre de joueurs : 2-4
  • Durée : 40 min
  • Auteurs : Régis Bonnessée
  • Éditeur : Libellud
  • Année : 2017

Mais qu’en est-il du jeu ? Voyons voir ce qui se trouve dans cette charmante boîte.

Dice Forge Box

Pourquoi ne pas faire simple ?

Dice Forge est un jeu qui se veut court. Une partie se déroule assez simplement : neuf rondes (dix pour les parties à trois joueurs), au cours desquelles les joueurs remplissent successivement le rôle de joueur actif afin de tenter d’épater les dieux. À chaque tour, tous les joueurs roulent leurs dés personnalisés et gagnent des ressources selon les faces obtenues. Le joueur actif peut alors dépenser ses ressources fraîchement acquises pour améliorer ses dés ou pour obtenir des cartes de points et des capacités spéciales. En fin de compte, le gagnant, celui ou celle qui a obtenu le plus de points, sera glorifié dans le grand panthéon divin. Rien de moins !

Côté mécanique, la simultanéité des roulements rappelle ce qui a fait le succès des 7 Wonders, Dixit ou Race For the Galaxy. En effet, tous les joueurs sont sollicités à chaque tour, ce qui donne l’impression d’un jeu avec très peu de temps mort. C’est d’ailleurs ce qui le rend si accessible pour les nouveaux joueurs. On n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer. Le tour des adversaires sert à accumuler graduellement des ressources, et à son propre tour, le joueur peut utiliser abondamment toutes ses richesses et voir se dessiner tranquillement le chemin vers la victoire. En ce sens, l’idée est certainement ingénieuse.

Dice Forge dice

Toutefois, ceci n’est vrai que pour les parties à trois et quatre joueurs. À deux joueurs, cette simultanéité des actions devient rapidement un problème. Effectivement, dans ce cas de figure, chacun roule ses dés deux fois par tour. Cela participe à former une impression de répétition, voire de lassitude, en plus de casser un peu le rythme du jeu. Étant donné que certaines faces de dés impliquent des actions plus longues à effectuer, il peut résulter une désynchronisation des roulements, où un joueur (parfois même le joueur actif) doit attendre avant de rouler à nouveau ou de pouvoir effectuer ses actions. L’attente en soi n’est pas le problème. C’est surtout l’impact sur la fluidité du jeu qui se fait sentir. Le double roulement serait définitivement à revoir.

Rejouabilité limitée, choix tactiques

De prime abord, Dice Forge semble présenter un bon niveau de rejouabilité. Les options d’achat, autant du côté des faces de dés que des cartes de pouvoirs, semblent offrir une diversité d’options. Or, le joueur réalisera assez vite que toutes ces possibilités sont vite épuisées, et que les mêmes cartes reviennent régulièrement dans la partie. Il ne faut toutefois pas y voir ici une critique sévère : le jeu demeure frais pour quelques parties et ce n’est rien qu’une extension ne pourra pas corriger. En ce sens, il a un énorme potentiel pour se diversifier dans le futur. Ne reste plus qu’à voir si Libellud supportera le jeu dans les années à venir.

Dice Forge Setup

Là où le bât blesse, c’est surtout que ce manque de diversité impacte négativement la profondeur stratégique d’une partie. L’essentiel des choix qui se présentent est avant tout de nature tactique : « je veux améliorer mes dés pour faire plus d’or, mais en ce moment j’ai beaucoup de pierres lunaires. Je vais plutôt acheter une carte, question de ne pas gaspiller des roulements de dés ». Or, il ne faut pas se leurrer avec la présence de hasard : Dice Forge est un jeu d’optimisation. Le but est de créer, en très peu de temps, un moteur de développement efficace afin de rendre les tours les plus optimaux possible. Et puisque la partie est assez courte, l’optimisation d’une meilleure gestion des ressources et d’une mitigation des risques de gaspillage se fait au profit d’une maximisation des gains bruts. Dans le même ordre d’idée, ne pas utiliser sa seconde action en payant deux pierres de feu lorsque c’est possible relève généralement de l’erreur. Comme dans beaucoup de jeux d’optimisation, la quantité d’actions est synonyme de triomphe.

Rince, répète

Et c’est ultimement ce qui déçoit dans Dice Forge. Qu’on me comprenne bien : c’est un bon jeu. Les choix sont intéressants et la personnalisation des dés est tout à fait splendide. Mais il est juste trop simple. Roule les dés, achète une face de dé ou une carte spéciale, répète. On suit le même modèle d’optimisation que beaucoup d’autres jeux utilisent déjà : on passe graduellement de l’amélioration des actions au marquage de points. Une chronologie très (voire trop) connue.

En fin de compte, l’intérêt principal d’un tel jeu est qu’il permet d’initier des nouveaux joueurs aux concepts de capacités spéciales. Des jeux comme Les Aventuriers du Rail et Carcassonne, aussi bons soient-ils, n’ont pas cette ouverture des possibles, cette prise en main du destin du joueur et de sa distinction stratégique fondamentale par rapport aux opposants.

Logo Dice Forge

Appréciation générale

Dice Forge est une drôle de bestiole. Visuellement magnifique, production solide, composantes de qualité, mécaniques précises et efficaces, il lui manque simplement de la profondeur pour être un jeu auquel on retourne régulièrement. C’est d’ailleurs pourquoi il est invariablement discuté comme un jeu d’introduction, et ce, malgré un thème qui évoque un univers fantastique élaboré souvent associé aux jeux de stratégie complexes.

Pour sa simplicité, je le recommande aux nouveaux joueurs. Pour sa production, je le recommande aux collectionneurs. Pour son visuel, je le recommande aux adeptes de fantastique. Mais à vous, passionnés de jeux plus élaborés, plus riches en stratégies et en thématique, qui souhaitez obtenir cette satisfaction d’une longue quête achevée, d’une grande histoire bouclée après quelques heures autour de la table, je le déconseille. Il vous donnera l’impression d’une expérience incomplète, voire décevante.

Page officielle du jeu | Page BoardGameGeek

Je tiens à remercier les sympathiques propriétaires de la boutique La Guilde des Joueurs, dans la ville de Le Mans, au nord de la France, pour m’avoir prêté le jeu pendant mon séjour sur le vieux contient.

Dice Forge

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Intéressant

Dice Forge offre une production de très haute qualité, qui fait en sorte qu'on en a pour notre argent. Dommage que le jeu dans l'ensemble soit un peu trop simple. La thématique est présente, mais en décalage avec le niveau de jeu.

User Rating : Be the first one !

À propos de Charles Mercier-Paquin

Je suis historien, technophile, voyageur et passionné de jeux de société. Je suis tombé très jeune dans le plaisir des jeux, mais c'est véritablement le fameux Colons de Catane qui m'a ouvert à cet univers ludique. Dix ans plus tard, les jeux de société sont mon obsession. Geekbecois, c'est mon exutoire. Au plaisir de partager avec vous!

Aussi à voir...

Accessoires pour jeux de société

Cinq accessoires pour les amateurs de jeux de société

Le rituel d’une soirée de jeux de société entre amis est un privilège que les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *