Jumanji : Bienvenue dans la jungle – Une aventure pour toute la famille

22 ans après la sortie de l’original, l’étrange jeu revient à l’affiche avec Jumanji : Bienvenue dans la jungle. Au départ, je n’étais pas vraiment emballée par l’idée, mais j’ai finalement été agréablement surprise.

Une histoire banale dans un emballage original

L’histoire débute peu de temps après la fin du premier film. Un beau matin de 1996, un coureur découvre le jeu dans le sable. Intrigué, il le ramène à la maison pour son fils. Alex, 16 ans préfère naturellement les jeux vidéo, Jumanji s’adapte donc à son nouveau public…

On bascule 20 ans plus tard alors que le jeu est de nouveau tombé dans l’oubli, il s’est retrouvé dans le sous-sol de l’école (peut-être le détail qui fait le moins de sens dans le scénario). Arrivent nos quatre héros, personnages assez stéréotypés : Spencer, le geek/nerd de service, Anthony « Fridge », le sportif pas très intelligent, Bethany, la fille populaire et superficielle et Martha, l’intello mal dans sa peau. Tous envoyés en retenue, ils sont obligés de passer l’après-midi ensemble et ils tombent par hasard sur Jumanji. Projetés dans le jeu, ils sont envoyés dans la peau des personnages qu’ils avaient choisis. Surprise, chacun se retrouve dans son contraire presque parfait ! S’ils veulent rentrer chez eux, ils n’auront pas avoir le choix d’apprendre à travailler ensemble et surtout à surmonter leur peur respective.

Si on se penche sur le fond de l’histoire, des ados qui apprennent à passer outre leurs différences et leurs peurs, rien de très nouveau sous le soleil. Par contre, la mise en scène sort de l’ordinaire. En effet, les personnages se retrouvent directement dans le corps d’avatars qui leur sont complètement opposés. Bon, d’accord, ça aurait pu être un peu plus subtil, mais dans un film qui se veut drôle, ça permet beaucoup de situations comiques. Finalement, ça fonctionne plutôt bien !

Kevin Hart (Franklin "Moose" Finbar), Dwayne Johnson (Dr. Smolder Bravestone), Karen Gillan (Ruby Roundhouse) et Jack Black (Professeur Shelly Oberon) - "JUMANI: BIENVENUE DANS LA JUNGLE". Photo: Frank Masi SMPSP. © 2016 CTMG
Kevin Hart (Franklin « Moose » Finbar), Dwayne Johnson (Dr. Smolder Bravestone), Karen Gillan (Ruby Roundhouse) et Jack Black (Professeur Shelly Oberon) – « JUMANI : BIENVENUE DANS LA JUNGLE ». Photo : Frank Masi SMPSP. © 2016 CTMG

Aventure ou comédie ?

Jumanji, l’original, est un film culte de notre jeunesse. Difficile donc de se lancer de nouveau dans l’aventure. Je dois dire que c’est ce qui me rendait très réticente au film. Pourquoi décider de faire une suite 20 ans plus tard ? Surtout que depuis quelques temps, nous sommes envahis de remakes, reboots et suites des classiques des années 80-90. La barre était donc assez haute et je suis allée voir le film un peu à reculons. Eh bien, j’ai passé un bon moment ! Le film est drôle et on se laisse rapidement entraîner dans l’histoire.

Peut-être que je ne fais pas assez attention, mais ça fait longtemps que je n’ai pas vu un film d’aventure fantastique. Je me suis rendue compte que ça m’avait manqué. Jumanji : Bienvenue dans la jungle prend bien sa place dans cette catégorie. Artefact magique, quête pour sauver le monde, jungle déchaînée, méchant aux pouvoirs surnaturels, tout y est ! Comme je l’ai dit, le scénario n’est pas très original, mais il se tient et le film arrive à nous emporter dans son univers. Ce n’est pas seulement un film d’aventure, c’est aussi une bonne comédie. Le réalisateur, Jake Kasdan, est d’ailleurs un connaisseur puisqu’on retrouve à son tableau de chasse les films Sex Tape et Bad Teacher, mais aussi des épisodes de séries comme New Girl ou Freaks and Geeks. L’humour est présent tout au long du film et si de temps en temps on insiste un peu trop sur certains détails, l’ensemble est satisfaisant. D’ailleurs, si je me fie aux éclats de rire dans la salle, les petits comme les grands ont su y trouver leur compte.

Une suite plutôt réussie

Finalement, malgré ses lacunes, le film est assez bon. Mis à part le scénario, ce sont les effets spéciaux qui font pencher la balance. Ils sont inégaux, parfois très bien faits, mais à d’autres moments on a mal aux yeux. C’est dommage, surtout dans ce genre particulier. Heureusement, les acteurs sont là pour remonter la note ! Bien sûr, leurs noms ne sont plus à refaire ; Dwayne Johnson, Kevin Hart, Jack Black et Karen Gillan se partagent l’affiche et ils le font bien. Ils sont drôles à souhait et restent malgré tout assez sobres. Avec le concept, on aurait facilement pu tomber dans la parodie, ce qu’ils arrivent à éviter. Ce qui est aussi intéressant, c’est de les voir jouer des rôles qui leur collent moins à la peau. Ça fait du bien de voir The Rock jouer de nouvelles émotions.

La musique, composée par Henry Jackman, soutient bien l’action tout au long du film. Ce n’est pas la bande sonore de l’année, elle manque un peu de personnalité. Par contre, elle fonctionne bien et aide à l’ambiance générale du film. Il faut dire que Henry Jackman est un habitué des films d’action (Kingsman, Capitaine America, Kick Ass), mais justement, il en fait peut-être un peu trop en même temps. En parlant de musique… J’ai une surprise pour vous : voici la chanson thème alternative. Bonne écoute !

Présentement à l’affiche !

Site officiel | Page Facebook

Jumanji : Bienvenue dans la jungle

Performance des acteurs
Scénario
Photo, ambiance, effets spéciaux
Musique

Divertissant

On se laisse prendre au jeu !

User Rating : Be the first one !

À propos de Virginie Mont-Reynaud

Grande lectrice depuis toujours, je suis un peu, beaucoup, énormément, fan de science-fiction et de fantastique. Et autant que les livres, le cinéma et les séries prennent un peu trop de mon temps. C'est un plaisir de partager mes passions, mais aussi d'en découvrir plein de nouvelles. De toute façon, on est tous geek de quelque chose!

Aussi à voir...

L’étrange beauté des Crimes de Grindelwald : le retour des Animaux Fantastiques

Il y a quelque chose de vraiment particulier à aller voir un bon film au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *