The Grimm Forest

The Grimm Forest, un jeu sans complexe

The Grimm Forest fait partie de ces jeux qui nous donne envie de les essayer seulement par leur couverture. Les couleurs, l’imagerie, l’univers à la fois fantastique et mystérieux, la thématique fascinante : tout y est pour nous donner le goût. Publié par Druid City Games après une campagne Kickstarter fort réussie, le jeu rencontre un bon succès au sein de la communauté depuis sa sortie au détail, notamment grâce à une production exceptionnelle.

D’ailleurs, The Grimm Forest met la barre très haute quant à la qualité de son contenu. Sans égard aux mécaniques ou à sa profondeur stratégique, il est clair qu’il sera considéré comme l’une des sorties les plus importantes de l’année. En ce sens, il pose (encore une fois) la question : en 2018, un jeu peut-il encore se permettre d’être de mauvaise qualité en regard de son matériel ? Parce que, soyons honnête, quiconque l’a acheté sait qu’il en a pour son argent. Le séparateur fait sur mesure permet de ranger parfaitement toutes les composantes. Les miniatures sont splendides, les petites maisons adorables, les plateaux sont solides et l’imagerie est fabuleuse. Tout ce qui est dans cette boite est superbe.

  • Nombre de joueurs : 2-4
  • Durée : 45-60 minutes
  • Auteur : Tim Eisner
  • Éditeur : Druid City Games
  • Année : 2018

Nous cache-t-il quelque chose ?

Un jeu simple

Le jeu est fort simple. Choisir en secret un plateau ressource et une carte, les dévoiler, puis exécuter les actions. Les cartes composent l’essentiel du jeu : certaines cartes vous permettent de placer les créatures fantastiques, d’autres d’augmenter vos bénéfices de tour, et d’autres de nuire aux adversaires. À cela s’ajouteront des « amis », sorte de pouvoirs passifs temporaires, qui ouvriront une certaine asymétrie dans le gameplay. Le but du jeu : construire trois maisons complètes avant les adversaires. Plus la maison est solide, mieux ce sera.

The Grimm Forest - Boîte

Il est clair qu’il s’agit là d’un jeu familial. Les mécaniques sont d’une simplicité à couper le souffle : le tour d’un joueur est très rapide, et n’offre pas un éventail trop large de choix. En même temps, il offre une certaine profondeur : on peut adopter une posture plus agressive envers les adversaires, ou simplement tenter de construire tranquillement (mais pas trop !) dans son coin. De manière générale, ce sera la recherche de petits combos et l’optimisation du pouvoir de notre « ami » qui guideront les actions. Les variables en jeu sont relativement limitées, ce qui restreint les choix à quelques options bien définies.

Production trop élaborée ?

Bon, je l’ai dit au début : le produit est impressionnant. Par contre, on s’en rend compte assez vite, il est clairement une exagération. Je m’explique. La production, aussi magnifique soit-elle, fait énormément augmenter le prix. Or, il s’agit d’un jeu très léger, qui peut facilement se jouer en 30 minutes. L’ajout de miniatures de si grande qualité jouera très certainement dans l’attrait et le prix, mais n’ajoute pas grand-chose à l’appréciation qu’on peut faire du jeu en soi. Parmi toutes les cartes possibles, seulement quelques-unes permettent d’utiliser les figurines. J’ai joué plusieurs parties de suite sans même piger autre chose que des loups… On repassera pour le gros dragon !

The Grimm Forest - plateaux de jeu

Autant dans les Scythe, Cyclades et Blood Rage les miniatures servent à ajouter de la teneur épique et à pouvoir identifier plus clairement chaque composante du jeu, autant la faible quantité de pièces et le type de jeu qu’est The Grimm Forest rendent leur ajout totalement superflu. Qu’on me comprenne bien : si vous aimez les beaux jeux, vous serez comblés. Les artistes peintres pourront s’en donner à cœur joie. Mais il demeure que vous payez pour un jeu très « pimpé », aux mécaniques extrêmement simples et à l’expérience de jeu très légère. Après une ou deux parties sans utiliser le Dragon, le Bridge Troll et le Grand Méchant Loup, vous vous demandez certainement si toutes ces figurines étaient bien nécessaires.

De l’interaction directe marquée

À cela s’ajoute une interaction directe très présente. Sur cet aspect, je suis devenu un peu sceptique à la lecture des règles. Le jeu semble présenter énormément d’interaction négative entre les joueurs. « Je joue cette carte, qui te fait perdre des ressources », « Puisque je joue cette carte ici et que tu ne pouvais pas le savoir, tu ne peux pas mettre ton personnage sur la meilleure case ce tour-ci » ; l’interaction entre les protagonistes est omniprésente et unilatérale. Les joueurs en viennent forcés à faire des choix déchirants, parfois même inutilement « méchants ». Le jeu a un énorme potentiel de conflit interne, où un joueur doit pénaliser quelqu’un pour aucune autre raison que sa carte lui dit de le faire.

Malgré cela, je demeure étonné : j’ai été beaucoup moins dérangé que je ne l’aurais cru. Le tout est amené avec une certaine finesse, et chaque mauvais coup n’est pas trop pénalisant. Oui, on perd des ressources, on gaspille des actions et on se fait bloquer nos combos, mais les adversaires aussi se font jouer le même tour ! Par contre, la dynamique est différente à deux joueurs : si vous prenez du retard, il sera très difficile de revenir de l’arrière, parce que votre opposant pourra toujours bénéficier d’un coup d’avance en vous pesant sur la tête. Soyez donc vigilant, c’est une guerre de tranchée !

Appréciation générale

Mes commentaires sont ici mitigés et à la limite, incohérents. The Grimm Forest est magnifique, mais c’est un peu surproduit. Les mécaniques sont simples et efficaces, mais un peu trop légères pour ce que le jeu essaie d’être. L’interaction est directe et négative, mais ce n’est pas trop dérangeant. Quoi en penser ?

Je l’aime bien, mais il n’est pas pour moi. Après quelques parties, il serait probablement relégué aux oubliettes. Pour les plus gamers comme moi, je crois donc qu’il est à éviter. Pour son prix, vous ne trouverez pas qu’il a assez de chair autour de l’os. Mais pour les collectionneurs, c’est un très beau produit à avoir. Et pour les familles qui ne prennent pas ça trop au sérieux, c’est certainement un jeu sympathique.

Page officielle | Page BoardGameGeek

The Grimm Forest

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Superbe !

The Grimm Forest est objectivement un jeu incroyable : des mécaniques bien ficelées, de l'interaction, une imagerie fantastique et une production plus que parfaite. Que demander de mieux ?

User Rating : Be the first one !

À propos de Charles Mercier-Paquin

Je suis historien, technophile, voyageur et passionné de jeux de société. Je suis tombé très jeune dans le plaisir des jeux, mais c'est véritablement le fameux Colons de Catane qui m'a ouvert à cet univers ludique. Dix ans plus tard, les jeux de société sont mon obsession. Geekbecois, c'est mon exutoire. Au plaisir de partager avec vous!

Aussi à voir...

Copyright Per Arnesen / Netflix

The Rain – Quand le genre post-apocalyptique est fait correctement

Dans un monde post-apocalyptique, Simone et son frère Rasmus partent à la recherche de réponses …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *