40 Thieves : un deuxième Kickstarter des québécois de Jackbro

Vous le savez peut-être maintenant, j’ai un intérêt assez vaste en matière de jeux de société. Or, pour les nouveautés, ma curiosité est d’autant plus piquée lorsque vient le temps des productions locales du Québec. En effet, même si notre hobby ne semble avoir aucune frontière, il est toujours intéressant de regarder plus spécifiquement ce qui se fait chez nous.

Aujourd’hui, je vous parle de 40 Thieves, ce nouveau projet qu’on retrouve actuellement sur la plateforme Kickstarter. Proposé par Jackbro, l’équipe derrière le fameux Vikingar sortit en 2017, il s’agit d’un jeu de « push your luck » qui force à utiliser à la fois stratégie, réflexion et mémoire. Une thématique intéressante, un jeu à l’apparence simple et une boîte à forme étrange : je suis intrigué. Comme toujours, je vous propose ici un aperçu de la campagne en cours.

Mécanique de jeu engageante

De prime abord, les règles présentées nous offrent matière à réflexion. Contrairement à plusieurs campagnes, les auteurs nous proposent un jeu bien établi avec des règles précises et ce, même si rien n’est définitif. Ce qui m’attire, c’est surtout l’utilisation d’une mécanique de mémoire. En effet, cette mécanique qu’on retrouve surtout dans les jeux familiaux ou les jeux de party semble très bien implémentée pour un jeu de stratégie et suffisamment diluée à travers d’autres mécaniques pour ne pas favoriser à outrance les gens qui ont une meilleure mémoire. C’est un superbe candidat pour venir combler une niche que j’ai peine à remplir autrement dans ma bibliothèque.

Dans l’ensemble, le jeu repose sur cette idée d’un placement de tuiles pour obtenir des patterns de couleurs ou de symboles, le tout avec une possibilité de pièges pour les adversaires. Autrement dit, chaque joueur sera amené à manipuler des éléments de jeu communs, tout essayant de deviner ce que l’adversaire a voulu faire avec ces mêmes pièces. Si je me fie à ce qu’indique la page de la campagne, le jeu semble offrir un peu d’interaction indirecte, mais surtout un système qui cherche à mettre de l’avant le bluff et la simplicité d’exécution.

Deux niveaux d’engagement

Ali Baba. Vous obtenez une copie retail du jeu, c’est-à-dire le jeu tel qu’il se vendra après la campagne Kickstarter, sans ajout ou contenu supplémentaire. Ceci inclus tout de même tous les stretch goals atteints durant la campagne.

King of Thieves. Vous obtenez le jeu dans son intégralité, avec les stretch goals, ainsi que tout le contenu supplémentaire. Cela inclus le tapis de jeu en néoprène, les meeples de l’œil maléfique et un sac de transport pour le jeu. Également, vous obtenez le Secret Exclusive Stretch Goal, s’il est atteint.

Mon avis

Je pourrais très bien me laisser tenter. Certes, il n’y a pas de miniatures par dizaines, d’immense plateau ou de paquet de cartes à ne plus savoir quoi en faire (j’ai certainement un penchant pour ces jeux grandioses). Mais 40 Thieves semble se placer pour moi dans cette catégorie de jeux légers et efficaces, qu’on sort et qu’on joue rapidement, en début de soirée. Toutefois, même si le bling-bling additionnel semble très intéressant, je crois que je ne m’en tiendrai qu’à l’engagement de base, considérant le niveau et le style de jeu. À 29$ (plus un 10$ de frais de transport), il s’agit d’un prix tout à fait adéquat. Les plus mordus, collectionneurs et complétionnistes d’entre vous seront sans doute attirés plus que moi par le tapis en néoprène et les autres add-ons de l’engagement à 54$.

À noter qu’il n’y aura pas de gestionnaire d’engagement : vous devez ajuster le montant de votre engagement en conséquence de ce que vous voulez obtenir. La page de la campagne semble indiquer que le jeu sera multilingue, puisqu’on retrouve un livre de règles en anglais et un en français. Tout semble indiquer que le jeu ne comprendra aucun texte sur les tuiles.

La campagne Kickstarter de 40 Thieves se termine le 26 avril 2018.

Page Kickstarter

À propos de Charles Mercier-Paquin

Je suis historien, technophile, voyageur et passionné de jeux de société. Je suis tombé très jeune dans le plaisir des jeux, mais c'est véritablement le fameux Colons de Catane qui m'a ouvert à cet univers ludique. Dix ans plus tard, les jeux de société sont mon obsession. Geekbecois, c'est mon exutoire. Au plaisir de partager avec vous!

Aussi à voir...

Kickstarter – Les jeux de société à surveiller pour la fin juillet 2018

Loin de ralentir, la section jeux de société de Kickstarter est en pleine effervescence depuis …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *