MLB The Show 24 – Au tour des femmes de s’amuser sur le terrain

Le printemps est à nos portes et avec les jours plus doux s’amène une nouvelle édition du très populaire jeu de baseball, MLB The Show. Malgré que les règles du jeu et les mécaniques changent peu d’année en année, Sony a tout de même réussi à insuffler suffisamment de nouveau contenu pour mériter le prix d’entrée. Si l’édition de l’an dernier nous avait donné le superbe module sur l’histoire des premiers joueurs afro-américains, c’est maintenant aux femmes d’être mises à l’avant dans un rafraîchissement du mode Road to the Show.

L’édition 2024 de MLB The Show inclut pour la première fois la possibilité d’incarner une femme dans le mode Road to the Show.
  • Studio de production : San Diego Studios
  • Éditeurs : MLB Advanced Media et Sony Interactive Entertainment
  • Plateformes disponibles : PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X/S et Nintendo Switch
  • Plateforme de test : PS5
  • Classement ESRB : E
  • Prix : 79,99$ (Switch), 89,99$ (PS5 et Xbox Series X/S – inclus dans le service Game Pass)
  • Site officiel

Au niveau des modes disponibles, l’édition 2024 de MLB The Show ne réinvente rien. On y retrouve toujours le très populaire Road to the Show, où l’on incarne un jeune prodige du baseball dans sa carrière, Diamond Dynasty, le mode où l’on peut monter son équipe de rêve et se mesurer contre d’autres joueurs en ligne. From March to October vous permet de choisir l’une des 30 équipes des ligues majeures et la mener à travers une saison complète. Le mode Franchise est pour les passionnés du sport et leur donne la possibilité de créer leur propre équipe professionnelle et la gérer dans ses moindres détails. Enfin, l’option Storylines vous offre une série de scénarios où vous pourrez revivre de grands moments de l’histoire du baseball.

On peut découvrir les exploits Toni Stone, la première femme à avoir évolué dans une équipe professionnelle dans les années 50.

Dans Road to the Show, les développeurs ont ajouté une option qui amène beaucoup de changement. Vous avez toujours l’option de créer un joueur et le faire évoluer des ligues mineurs aux majeures, mais pour la première fois, vous pouvez incarner une joueuse. En tant qu’une des premières femmes (avec sa meilleure amie) à être repêchée par une équipe professionnelle, vous devrez faire fi des préjugés et montrer aux hommes que les femmes sont toutes aussi performantes et compétitives qu’eux. Les mécaniques du jeu restent les mêmes, peu importe le genre de votre personnage, mais les commentateurs et les analystes viendront souligner à quel point ce moment est historique.

Le jeu dispose d’une énorme quantité d’options esthétiques pour la création de votre personnage, de sa coiffure à son tour de taille. Vous avez toujours l’option de télécharger une application sur votre téléphone intelligent afin de scanner votre visage. Les résultats ne sont toutefois pas très convaincants. Vous êtes mieux d’utiliser les options incluses dans le jeu pour ne pas vous retrouver avec une version apocalyptique de vos traits ! Parlant de représentation des personnages, le jeu est fantastique au niveau de leurs animations, mais les visages sont encore un peu bizarres et la qualité de leurs textures nous ramène aux éditions sorties sur la PS3.

Les graphismes du jeu sont fantastiques, à l’exception des visages qui ont un niveau de textures faible comparé au reste.

Les autres graphismes du jeu sont encore une fois de très grande qualité. Les développeurs ont su recréer les stades où évoluent les équipes des ligues majeures avec un souci du détail incroyable. Même si l’on peut apercevoir plusieurs spectateurs avec des traits similaires, l’effet d’ensemble de la foule est très convaincant. L’animation des différents joueurs sur le terrain est d’un réalisme saisissant et l’on pourrait facilement croire que l’on est spectateur d’une partie télévisée. L’équipe de production du jeu a ajouté une grande quantité de nouveaux mouvements (plus de 400) afin de rendre l’expérience encore plus immersive.

Le côté audio du jeu a aussi reçu une attention particulière des développeurs. Les commentateurs offrent des interventions appropriées, ce qui a dû demander de nombreuses heures d’enregistrement. Malgré tout, il arrive assez fréquemment qu’ils répètent les mêmes commentaires. Je ne sais combien de fois je me suis fait dire que ma joueuse était âgée de seulement 21 ans et qu’elle était un choix de dixième ronde en 2023. Sinon, comme une vraie partie, il n’y a pas de musique lorsque l’on est sur le terrain, seulement dans les menus. Les pièces sont surtout du style hip-hop, donc les amateurs du genre seront bien servis (je n’en fais pas partie).

Lorsque vous vous apprêtez à effectuer une action spectaculaire, le jeu tourne au ralenti et vous devrez appuyer sur le bon bouton au bon moment pour la faire avec succès.

Tout comme la plupart des jeux lancés par les grands studios, MLB The Show 24 contient des microtransactions. Celles-ci sont représentées par des paquets de cartes virtuelles que l’on peut se procurer grâce à de l’argent virtuel qui peut être accumulé en jouant ou en utilisant sa carte de crédit. Les cartes peuvent représenter un joueur en particulier, une pièce d’équipement ou un nouvel uniforme. Les joueurs proviennent de toute l’histoire des ligues majeures et peuvent être utilisés dans votre équipe du mode Diamond Dynasty. L’équipement a un certain impact sur les performances de vos joueurs, mais celui-ci est plutôt limité. Malgré que les microtransactions ont mauvaise réputation, je ne peux nier avoir ressenti une certaine excitation lorsque j’ouvrais un paquet virtuel.

Le superbe module sur la ligue des joueurs afro-américains que nous avons grandement apprécié dans l’édition précédente (lire notre critique) est de retour pour une deuxième saison. Il offre de revivre de nouveaux événements historiques de cette ligue méconnue avec une série de joueurs qui se sont démarqués. Tout comme pour le mode Road to the Show, on peut découvrir les exploits de Toni Stone, la première des trois femmes à avoir évolué dans une équipe professionnelle. Les différents scénarios sont encore une fois présentés par Bob Kendrick, président du Negro Leagues Baseball Museum. Avec sa voix chaude et son enthousiasme, il nous révèle des faits saillants de l’histoire de la ligue des noirs qui sont toujours passionnants.

La position de lanceur est celle qui demande le plus de la part du joueur, mais heureusement, les mécaniques du jeu sont polyvalentes et rendent le jeu plus intéressant.

Au niveau des mécaniques du jeu, on retrouve peu de nouveautés, mais les options existantes étaient déjà très nombreuses. On peut choisir parmi plusieurs types de contrôles pour les positions de lanceur, frappeur ou joueur sur le terrain. Une différence est la possibilité de résoudre une série de boutons dans un temps restreint pour tenter d’effectuer un long lancer. Si certains trouveront cette manipulation frustrante, j’admets l’avoir bien appréciée. Il en est de même pour certains moments où votre joueur effectue une action particulièrement impressionnante comme un plongeon pour attraper une balle à quelques centimètres du sol. On doit appuyer sur un bouton au bon moment pour accomplir cette action avec succès.

En conclusion, MLB The Show 24 a beau ne pas réinventer la roue, il parvient à ajouter suffisamment de contenu pour justifier son existence. La possibilité d’incarner une femme dans les ligues majeures n’est pas qu’une option esthétique et ajoute du sang neuf dans un mode déjà très apprécié. En somme, 2024 est une bonne année pour le seul jeu de baseball sur le marché.

Le superbe module sur l’histoire de la ligue des joueurs afro-américains est de retour avec une nouvelle série de scénarios historiques à revivre.

J’aime

  • La possibilité d’incarner une femme pour la première fois ;
  • La retour du merveilleux mode Storylines ;
  • La qualité des animations ;
  • Les nombreux modes qui plairont à différents types de joueurs.

J’aime moins

  • Les textures au niveau des visages ;
  • Les microtransactions.

La copie de MLB The Show 24 utilisée pour cette critique a été fournie par Sony Interactive Entertainment.

MLB The Show 24

Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Des nouveautés intéressantes, des mécaniques familières

MLB The Show 24 amène peu de nouveautés au niveau des mécaniques du jeu, mais l'option d'incarner une femme et le retour du merveilleux mode Storylines valent l'investissement.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

What the Fog

What the Fog : un jeu addictif inspiré de l’univers de Dead by Daylight

What the Fog est un jeu dans lequel vous incarnez Dwight, Claudette ou Feng Min, …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.