Rats of Wistar, le nouveau jeu de Sabia et Luciani

Je me répète probablement, mais ma mécanique de jeu préférée est le placement d’ouvriers. Un des premiers jeux auxquels j’ai joué était Les Architectes du Royaume de l’Ouest (une excellente trilogie, vous pouvez consulter l’article sur les Vicomtes du Royaume de l’Ouest). C’est le jeu qui m’a donné le goût de découvrir autant de jeux de société modernes. Je suis donc toujours intrigué par les nouvelles sorties incluant cette mécanique. Rats of Wistar était sur ma liste depuis un bon moment et mes tests à deux, trois et quatre joueurs m’ont donné une excellente idée du potentiel de ce jeu. Il faut dire qu’un prestigieux auteur y contribue, Simone Luciani. Regardons ça ensemble !

  • Auteurs : Danilo Sabia, Simone Luciani
  • Artistes : Candida Corsi, Sara Valentino
  • Éditeurs : Cranio Creations, Capstone Games, Intrafin Games
  • Nombre de joueurs : 1 à 4 joueurs
  • Âge : 14 ans et plus
  • Durée : 90 minutes
  • Année : 2023
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Thématique

Dans Rats of Wistar, vous incarnerez un des quatre rats s’étant échappé de l’institut Wistar. À la tête de votre famille de rongeurs, vous devrez démontrer votre capacité à devenir le leader de la colonie toute entière. Pour y parvenir, vous devrez choisir judicieusement les différentes actions à faire comme creuser votre tanière pour y installer des chambres ou des invités, recueillir des ressources ou explorer de façon discrète les pièces de l’institut afin d’y accomplir toutes sortes de missions qui seront bénéfiques à l’avancement de votre cause. Le rat ayant le plus de points à la fin de la partie sera déclaré vainqueur !

Mécanique de jeu

Essentiellement, Rats of Wistar est un placement d’ouvriers. Vous devrez placer un de vos trois rats sur la roulette d’actions. Vous ferez donc l’action principale à l’extérieur de la roulette ainsi que l’action bonus sur laquelle vous avez posé votre rat. La roulette va tourner à toutes les manches (au nombre de cinq) et ainsi changer l’agencement entre les actions principales et les actions bonus. Ce n’est pourtant pas tout ! Le jeu vous invitera à creuser votre tanière afin de faire de la place à des souris, qui une fois libérées, viendront bonifier vos actions sur la roulette. Ces petites souris s’installeront autour de la roulette et serviront de multiplicateurs à votre rat. Une souris fois un rat égal un bois (ou un déplacement, ou une idée, etc.) mais deux, trois ou plus de souris vous donneront encore plus de l’action principale.

Rejouabilité

Rats of Wistar, comme bien des jeux de ces auteurs, permet une très grande rejouabilité. Il y a 180 cartes idées divisées en deux paquets qui vous donneront des effets immédiats, une fois par manche, des effets permanents et des points de fin de partie. De quoi varier le tout d’une partie à l’autre. La mise en place permet également de changer énormément ce qu’il y a de disponible sur le plateau central. L’emplacement des pièces à visiter dans l’institut ne sera jamais le même, les objectifs communs sont choisis au hasard parmi un grand nombre de cartes et il en va de même pour les petites souris invitées. De quoi varier vos parties.

Originalité

Si aucune mécanique de ce jeu n’est vraiment nouvelle, le jeu lui-même est un excellent mélange de mécaniques qui fonctionnent très bien ensemble. Le jeu est un placement d’ouvriers à l’ancienne où il n’y pas de place pour tous et pour tout faire. Vous devrez parfois aller réclamer la première place pour la prochaine manche et être certain d’avoir le premier choix sur les actions. Vous devrez aussi utiliser au maximum les petites missions cachées dans l’institut, les habiletés de vos cartes, les bonus de votre plateau personnel afin de ne pas être à la merci seul de la roulette d’actions. Vous avez aussi un grand nombre d’actions gratuites que vous pouvez faire à votre tour et il est très important de ne pas les négliger pour arriver à gagner.

Qualité de la production

Rats of Wistar a ses bons et ses mauvais points. Si les mécaniques sont assez simples, maîtriser le jeu l’est un peu moins. L’iconographie est assez claire, mais certaines icônes ne se retrouvent pas dans le manuel. C’est dommage, même si on s’y retrouve quand même ! Les illustrations sont très belles et aussi très amusantes. L’infographie est aussi bien faite, le tout est assez facile à comprendre, que ce soit pour les cartes comme pour les plateaux de jeu. Il y a pourtant des points plus négatifs. Commençons par la roulette d’action qu’il faut visser et dévisser à chaque fois. C’est un choix très étrange car des jeux plus vieux, comme Coloma, on déjà utilisé des aimants pour contourner ce genre de problème. Finalement, la qualité des cartes est plus qu’ordinaire. C’est de plus en plus fréquent dans nos jeux et c’est dommage. Elles sont minces et molles. Moi qui ne voulais plus mettre des protecteurs sur mes cartes, certains jeux ces derniers temps me font revoir cette décision. Encore une fois, dommage.

En guise de conclusion

Malgré les hauts et les bas de la production, je pense que Rats of Wistar est un très bon jeu. Pour un placement d’ouvriers à l’ancienne, une fois pris en main, je pense que c’est pratiquement une salade de points. Il faut mettre à profit tous les aspects du jeu pour faire un maximum de points et en apprécier toutes les nuances. Je préfère souvent les jeux plus ouverts, mais ce dernier est vraiment au dessus des autres au niveau du design. Je pense que la présence de Simone Luciani y est pour quelque chose, sans rien enlever à son collaborateur Danilo Sabia qui nous a entre autres donné Wendake. Un jeu qui mérite vraiment votre attention !

J’aime

  • La rondelle d’actions pour la pose des ouvriers
  • Les belles et rigolotes illustrations
  • La portion découverte de l’institut
[/one_half]

J’aime moins

  • Les cartes très minces
  • La rondelle d’actions qui doit être démontée pour le rangement
  • L’aspect important du hasard avec les cartes des pièces de l’institut, les souris invitées et les cartes inventions

La copie de Rats of Wistar a été achetée par le rédacteur.

Rats of Wistar

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

J'ai adoré !

Un placement d'ouvriers, à l'ancienne mais avec les cartes et les combos en plus.

À propos de Martin Lauzon

Amateur de jeux de société, de comic books américains, de BD québécoises et européennes, YouTuber amateur, artiste visuel et musicien. J'ai trop de passe-temps alors j'ai décidé d'ajouter Geekbecois à la liste.

Aussi à voir...

Star Wars : Bounty Hunters – Devenez un chasseur de primes dans l’univers de Star Wars le temps d’une partie !

« Des chasseurs de primes ! Nous n’avons pas besoin de cette fripouille ! » Voilà comment sont introduits …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.