Comment utiliser Kickstarter

Comment fonctionne une campagne de financement Kickstarter

Depuis déjà plusieurs mois, je tente de vous partager à chaque deux semaines les différentes campagnes intéressantes de la section jeux de société de Kickstarter. Alors que ça peut sembler évident pour ceux qui participent à la plateforme depuis longtemps, il y a quand même des questions importantes à se poser lorsqu’on veut s’embarquer dans une première campagne.

Dans cet article, j’essaierai le plus possible de répondre aux questions les plus fréquentes rencontrées sur les forums et médias sociaux. J’utiliserai de plus des images prises de quelques campagnes afin de supporter les explications, mais celles-ci sont valides pour la grande majorité des projets. Il faut de plus noter que les réponses sont aussi valides pour des campagnes en dehors des jeux de société.

Le fonctionnement général de Kickstarter

Sur Kickstarter, les créateurs vous proposent de participer à leur projet en cours de création. Le principe est assez simple : vous acceptez de verser un montant d’argent si la campagne est financée avec succès et en échange vous recevrez une récompense selon le niveau sélectionné.

Kickstarter - Exemple de campagne
Ces informations de base sont importantes pour toutes les campagnes.

La campagne a un objectif monétaire fixe qu’elle doit atteindre avant la date de fin du financement. On a habituellement droit à des campagnes qui durent entre deux et quatre semaines. Au cours de celles-ci, vous pourrez voir la progression du financement et décider ou pas de participer. Si la campagne atteint son objectif, l’argent sera transféré aux créateurs qui doivent maintenant travailler sur la livraison du projet.

La réception de votre récompense dépend bien évidemment des compétences des créateurs à mener à bien leur projet. Kickstarter est très clair là-dessus : ils ne sont pas un magasin et ils ne garantissent en aucun cas la livraison des projets. Il est donc possible que vous investissiez 100 $ sur un jeu de société et qu’en fin de compte, vous ne receviez rien. Ces situations sont rares, mais elles arrivent. Certains des plus beaux exemples sont la campagne de Terminator : The Board Game  et celle de Evil Dead 2.

Comment fonctionnent les différents niveaux de participation ?

Pour la majorité des campagnes, vous aurez la possibilité de choisir la récompense qui vous plaît selon plusieurs options pré-établies. Vous pourrez ainsi souvent décider entre une version de base du jeu et une version deluxe. Certaines campagnes vous offriront de plus des niveaux plus élitistes, où par exemple vous pourrez jouer avec un de créateurs lors d’un événement.

Certaines campagnes offriront également des choix différents selon si vous voulez recevoir le jeu par la poste ou encore le récupérer physiquement dans un événement comme à Gen Con ou à Essen.

Kickstarter - Niveau de participation
Un exemple de campagne avec trois niveaux différents de participation.

Il faut donc bien lire le détail du niveau de participation. Celui-ci comprendra également la date prévue de livraison de votre récompense. Le mot « prévue » étant critique ici, car il arrive plus souvent qu’autrement que les créateurs dépassent cette date. Il y a quand même parfois des belles surprises avec des campagnes qui atteignent, voir arrivent avant leur objectif !

À quoi ça sert de participer pour un dollar ?

Vous verrez souvent que les campagnes permettent de participer en ne vous engageant qu’à fournir un seul dollar. Même si la campagne ne l’offre pas comme niveau de financement, vous pourrez le faire via les menus de Kickstarter.

Pourquoi ne vous engager que pour un si petit montant, qui n’est associé à aucune récompense ? La réponse est bien simple. En plus d’encourager les créateurs, une participation à un dollar vous permet de suivre le déroulement de la campagne et de recevoir les mises à jour de celle-ci par courriel. Vous pourrez ainsi décider en cours de route d’augmenter votre participation.

Les objectifs supplémentaires (stretch goals), ça sert à quoi ?

Chaque campagne présente initialement ce que le jeu comprendra s’il est financé avec succès selon l’objectif de départ. Par la suite, les créateurs annoncent habituellement une série d’objectifs monétaires supplémentaires à atteindre.

À chaque fois que l’un de ces objectifs est atteint, une amélioration est faite au jeu qui vous sera livré. Dans certains cas, cet avantage sera exclusif aux participants de la campagne, dans d’autres il sera aussi présent dans la version en magasin.

Kickstarter - Objectifs supplémentaires
Un bel exemple d’objectifs supplémentaires intéressants.

Dans l’exemple de Terror Below, il est possible de voir que le financement de la campagne était de 10 000$ US. Le premier objectif supplémentaire était quant à lui activé lorsque le financement atteignait 12 000$ et permettait d’avoir des oeufs en 3D au lieu des jetons en carton. Le suivant offrait des véhicules personnalisés en bois et le troisième objectif des dés ajustés au thème du jeu.

Chaque campagne définit ses niveaux pour les objectifs supplémentaires. Le principe est assez simple : plus la campagne récolte d’argent, plus la qualité du jeu est augmentée.

Est-ce qu’il y a vraiment un avantage versus acheter l’article en magasin ?

La réponse à cette question varie grandement d’une campagne à l’autre et doit être analysée pour chaque situation.

Le premier élément à regarder est la quantité d’éléments exclusifs associés à la campagne. Bien souvent, les créateurs offriront par exemple une extension qui ne sera disponible que sur Kickstarter ou encore des composantes de jeu améliorées. Habituellement, ces éléments sont identifiés clairement dans la description de la campagne.

Il faudra par contre parfois payer plus cher pour d’accéder à ces éléments exclusifs, via une version de luxe.

Kickstarter - Éléments exclusifs
Terror Below offre une extension exclusive à la campagne Kickstarter.

Il faut ainsi décider en bout de ligne si ces éléments exclusifs auront une valeur pour vous, versus attendre que le jeu soit disponible en boutique. Bien souvent, le prix en magasin est légèrement inférieur que ce que vous pourriez payer sur Kickstarter.

Comment puis-je calculer le coût réel de mon engagement ?

Lors d’une participation à une campagne Kickstarter, il est plutôt facile de calculer le coût de la récompense sélectionnée. Il faut toutefois s’assurer de bien voir la devise utilisée. Chaque campagne est présentée dans la monnaie d’origine des créateurs. Heureusement, Kickstarter nous permet de voir la valeur estimée en dollars canadiens. Attention par contre, le taux de change peut varier durant la campagne, ce qui affectera le coût final.

Il y a par contre un piège important dans le prix affiché de votre contribution : les frais d’expédition. Afin de connaître le coût final de l’item sélectionné, il faut ainsi comprendre comment ces frais vous seront facturés. Il y a principalement trois façons de faire :

  • Les frais d’expédition sont inclus dans le prix de base de votre participation. Il s’agit du scénario le plus simple, mais c’est aussi le moins fréquent de tous. La campagne le mentionnerait dans le détail de la participation.
  • Le coût d’envoi est ajouté par Kickstarter selon votre pays automatiquement au moment de choisir votre récompense. Dans ce cas, vous pourrez le voir dès que vous sélectionnez celle-ci et les frais ne peuvent théoriquement pas changer par la suite. Ce cas arrive parfois, mais ça ne reste pas la façon de faire la plus commune.
  • Dans la grande majorité des cas, les frais de la campagne seront présentés dans la description de celle-ci. Il faut donc prendre le temps de bien lire les coûts projetés pour l’expédition. Ceux-ci seront payés plus tard, à un moment variable pour chaque projet. En plus d’être faciles à oublier au moment de financer le projet, ces coûts peuvent malheureusement aussi augmenter si jamais les créateurs n’ont pas bien évalué le tout. Cette situation n’arrive pas souvent, mais légalement, rien ne l’empêche.
Kickstarter - Frais d'expédition
Il faut vraiment prendre soin de bien comprendre les frais d’expédition reliés à la campagne.

Une fois que vous avez bien capté les coûts d’expédition, il faut aussi penser aux douanes. Les projets sont responsables de vous informer sur les coûts potentiels pour importer le produit au Canada. Certains le font de façon évidente via les icônes avec les drapeaux des pays supportés, mais ce n’est pas toujours le cas. Il faut chercher pour les mots-clés « Canada Friendly » pour s’assurer qu’on n’aura pas de mauvaise surprise lorsque le projet sera complété.

Et les ajouts (add-ons) dans tout ça ?

Plusieurs campagnes offriront en cours de route des achats optionnels qui pourront être payés après que celle-ci soit terminée. Il s’agit pour les créateurs de vous offrir des choix personnalisés pour améliorer encore plus le jeu. On y voit souvent des éléments comme les tapis de jeu, les dés supplémentaires et autres pièces de luxe.

Kickstarter - Ajouts
Les gens de CMON sont passés maîtres dans la création d’ajouts pour améliorer leurs jeux.

Les créateurs offrent aussi souvent leurs autres jeux de cette façon, parfois à prix avantageux versus le commerce de détail.

Qu’est-ce qui arrive si une campagne n’atteint pas son objectif ?

Si une campagne ne réussit pas à atteindre le montant cible à la date prévue, elle est tout simplement annulée. Vous n’aurez pas à payer pour votre engagement et les créateurs devront essayer à nouveau ou changer de stratégie.

Kickstarter - Campagne avec objectif raté
Un bel exemple de campagne qui n’atteindra malheureusement pas son objectif.

À quel moment vais-je devoir payer ?

Le montant auquel vous vous êtes engagé sera prélevé sur votre carte de crédit à la date de fin de la campagne de financement.

Si la campagne offre des ajouts supplémentaires ou encore si les frais d’expédition sont payés séparément, les créateurs vous indiqueront comment confirmer le tout et à quel moment le paiement sera effectué. Le tout se fait via un outil appelé le gestionnaire de participation (« pledge manager« ). Il faut donc ainsi prévoir un deuxième paiement en cours de route.

Kickstarter - Gestionnaire de participation
Voici un exemple de sondage complété via un gestionnaire de participation.

Une fois la campagne terminée, qu’est-ce qui se passe ?

On se met en mode patience, pour une durée plus ou moins longue, selon le projet.

En effet, les créateurs reçoivent deux semaines après la fin de la campagne les fonds qui leur ont été promis. À partir de ce moment, ils vont pouvoir compléter la création de leur jeu jusqu’au moment de pouvoir vous le livrer.

Chaque campagne a son processus et ses étapes, mais en gros pour les jeux de société :

  • -Les premiers mois seront surtout utilisés pour compléter le design. Les créateurs enverront tous les fichiers nécessaires à la compagnie de production, bien souvent en Asie.
  • Au cours des semaines suivantes, la compagnie de production va fournir les prototypes du jeu aux créateurs qui effectueront des révisions jusqu’à ce que tout le monde soit heureux.
  • Finalement, le jeu sera produit selon les spécifications puis expédié (souvent par bateau) jusqu’à des centres de distribution. Dans notre cas, la majorité des campagnes envoient les jeux dans un entrepôt aux États-Unis. Puis, deux cas de figure possible : le jeu est envoyé directement via un service de livraison américain ou via un autre centre de distribution au Canada qui vous l’expédiera par la suite.

Si vous vous souvenez bien, nous avions discuté en début d’article que les campagnes vous promettent initialement une date de livraison de la récompense sélectionnée. Il faut savoir qu’un grand pourcentage de celles-ci arrivent souvent un peu ou même beaucoup en retard, donc il faut savoir développer sa patience.

Est-ce que je suis sûr de recevoir ce que j’ai commandé ?

Malheureusement non. Kickstarter est très clair là-dessus, il ne s’agit pas d’un magasin ni d’un système de précommande. Il y a toujours un risque que les créateurs échouent complètement et que vous ne receviez jamais votre récompense.

Heureusement, les probabilités d’un tel scénario catastrophe sont assez faibles. Sur la centaine de campagnes auxquelles j’ai participé dans les dernières années, seulement une ou deux sont à risque de ne jamais voir le jour.

Au final, est-ce que ça vaut la peine ?

Chaque campagne est une proposition différente et chacune mérite une réflexion individuelle selon vos goûts et vos préférences. Il n’en demeure pas moins que certaines découvertes sur la plateforme sont devenues mes jeux préférés de tous les temps et que la qualité des versions exclusives y est pour quelque chose. Au bout du compte, il s’agit d’une façon d’aider les créateurs à donner naissance à leurs idées.

Et vous, avez-vous eu des bonnes et des mauvaises expériences avec Kickstarter ?

Voir les campagnes sur Kickstarter

À propos de Steve Tremblay

Passionné de jeux de société, de cinéma maison, de domotique et d'une foule de gadgets geek, j'espère pouvoir partager avec vous ces passions et les rendre contagieuses.

Aussi à voir...

Jeu de société Galaxies

Galaxies : un jeu de société qui brille littéralement dans le noir

L’entreprise Sphere Games est un des joyaux québécois de l’industrie des jeux de société. Basé …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.