RubikCon

Troisième édition du RubikCon : beaucoup de plaisir !

C’est au Cégep de Drummondville que s’est déroulé la troisième édition du RubikCon, les 29 février et 1er mars derniers. Des centaines de personnes ont passé la fin de semaine pour aller voir et partager leurs passions. Il y a eu des spectacles, des panels et pleins de personnes avec des costumes incroyables. Voici en résumé mon expérience durant les deux journées du festival.

Samedi

C’était la première fois que j’assistais au festival RubikCon. Je suis ancien étudiant du Cégep de Drummondville et je me suis assez facilement retrouvé dans les lieux. Pour ceux qui l’étaient moins, il y avait un peu d’indications sur place mais sinon il y avait une carte pour localiser les salles pour chaque activité.

Avec tellement de choses à faire et à voir, j’ai dû faire un choix. J’aurais voulu être à plusieurs endroits à la fois mais je ne pourrai commenter que sur ce que j’ai vu.

À la Salle Georges-Dor (salle des spectacles), il y avait le spectacle de danse de Silky Steps en matinée. C’était adorable et je crois que les gens présents ont apprécié. Les idoles font partie de la culture japonaise et c’était intéressant d’en voir en vrai.

RubikCon

Ensuite, j’ai vu le spectacle d’improvisation Dompteur. C’était très divertissant et nous avons beaucoup ri ! Les trois gars de la LICQ et Salomé Corbo ont très bien joué leur rôle et ont très bien réagi aux directives du « dompteur » Frédérick Barbusci. Il pouvait à tout moment, durant une improvisation, intervenir et changer le sujet ou bien mettre l’accent sur une chose précise qui a été dite. C’est comme si on jouait au mode « difficile » en impro. Ça testait les réflexes des improvisateurs et ça pouvait créer des moments complètement loufoques. Pour le public du RubikCon, on a inséré quelques références geeks comme Harry Potter et les super-héros en général.

J’ai beaucoup apprécié le fait que Frédérick Barbusci soit resté pour donner un atelier d’improvisation aux jeunes dans la salle. Il a pris le temps de donner des trucs de base pour mieux comprendre et mieux jouer. Il y a de la bonne relève en impro et ces jeunes ont besoin de personnes comme Frédérick pour mieux les guider.

La zone Nakama au Café Clovis était très populaire. Tout le monde voulait prendre un bubble tea ou déguster de la bonne bouffe asiatique tel que les takoyakis, onigiris et les dumplings. Les gens se sont amusés aussi avec le karaoké et le jeu Just Dance. Il y avait beaucoup de vie dans la place et on se sentait très à l’aise. Non, je n’ai pas dansé ou chanté… je laisse cela aux pros !

J’ai eu la chance de discuter avec la pianiste Laurence Manning une journée avant son concert. Nous avons eu du plaisir à discuter de plein de choses : ses accomplissements dans la dernière année et d’autres sujets par rapport à la musique de jeux vidéo. L’entrevue est par ici.

J’ai pris le temps d’écouter ce que le costumadier Maxime Thériault avait à dire dans son panel. Il a donné des bons conseils et a partagé son expérience avec les gens dans la salle. Faire du cosplay n’est pas un hobby facile mais il ne faut pas trop se donner de pression, ni se presser dans son travail. Pour avoir de meilleurs résultats, il faut prendre son temps. Il faut aussi ne pas oublier de faire cela pour soi et pour le plaisir. Personnellement, je n’ai pas ce talent et j’ai beaucoup de respect pour ceux qui consacrent beaucoup de temps et d’énergie à leurs créations !

RubikCon

En soirée, il y a eu l’événement le plus attendu de la journée : la mascarade ! L’artiste Illumax a réchauffé la foule avec son spectacle de lumières. Il changeait plusieurs fois de costumes presque sans interruptions dans sa performance, ce qui a impressionné la foule. Ensuite la mascarade a eu lieu et nous avons vu les parades et mises en scènes de plusieurs costumadiers. Il y a eu beaucoup de créativité et c’était très intéressant. La foule a été très réceptive et chaleureuse pour tous les participants, qu’ils soient débutants ou expérimentés. C’est vraiment bien de voir le support de tous le monde et on pouvait vraiment sentir que le cosplay c’est quelque chose qui leur tient à coeur. Bref, ça m’a mieux fait découvrir ce monde. Ça mettait fin à une journée qui a été très enrichissante et plaisante.

Dimanche

Je tenais à prendre le temps de voir les gens dans la salle marchande et dans la salle d’activités. J’en ai aussi profité pour prendre des photos pour montrer le talent de tout ce beau monde ! Merci à Resident Evil Canada et la 501e Légion pour leur gentillesse et d’avoir pris un peu de temps pour jaser. Ce sont des gens passionnés qui passent beaucoup de temps et dépensent beaucoup d’argent pour ce qu’ils aiment. Ça vaut la peine d’aller leur parler et leur poser des questions. On en apprend beaucoup de leurs expériences.

Je veux remercier aussi les costumadiers en steampunk qui étaient là pour annoncer le Grand Pique-Nique Victorien. Ils étaient des gens très sympathiques et j’ai tellement appris sur leurs activités. Vraiment fascinant ! Ce pique-nique fera partie du festival des Fromages, Bouffes et Traditions de Victoriaville qui aura lieu le 21 juin prochain.

RubikCon

La remise de prix de la mascarade a eu lieu dans la salle de spectacles. Félicitations à tous les gagnants et tous les participants ! Leurs efforts ont été récompensés et c’était mérité ! Voici des photos de quelques participants qui se sont mérités des prix.

 

Je dois avouer que ce que j’avais le plus hâte au RubikCon était le concert de musique de jeux vidéo de la pianiste Laurence Manning. Elle a joué plusieurs pièces célèbres de The Legend of Zelda, Final Fantasy, Kirby et plusieurs autres. Ma préférée fut Green Hills de Sonic, série de jeux légendaires de SEGA. C’était d’ailleurs la première fois qu’elle l’interprétait en spectacle.

Le concert a clôturé d’une belle façon le RubikCon de 2020. J’ai bien aimé mon expérience durant cette fin de semaine. Je suis content qu’il y ait un événement geek à Drummondville. C’est définitivement ce que la région du Centre-du-Québec a besoin. Il y a du potentiel à ce que ça devienne encore plus gros. J’ai déjà hâte de voir ce qu’il y aura l’an prochain !

En passant, je n’étais pas le seul blogueur Geekbecois à y être : Jessica Côté Acteau a aussi écrit sur son expérience.

À propos de Yannick Faucher

Quand il n'est pas en train d'écrire, il joue à des jeux vidéo. S'il ne joue pas, il regarde des dessins animés américains ou japonnais. Sinon, il lit des bandes dessinées de super héros. Vous voyez le genre? Il n'y a pas assez d'heures dans une journée pour satisfaire sa soif de geek. C'est sa passion, c'est dans ses veines.

Aussi à voir...

Calimacil, une compagnie québécoise, vous invite à prendre les armes (sans danger !)

Parmi les amateurs de jeux de rôle en grandeur nature (GN), une compagnie s’élève par …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.