Wing of Darkness : on vole trop très du soleil

S’il y a bien un genre qui n’est pas beaucoup exploité ces temps-ci, ce sont les jeux de combat aérien. Heureusement, il y a des gens qui ont voulu mettre un peu plus de vie dans ce style rempli d’action. Wing of Darkness est le tout premier jeu vidéo du studio japonais Production Exabilities. Si on pouvait décrire brièvement ce jeu, c’est un peu comme Ace Combat avec des personnages d’animes. Intéressant ? En tout cas, ça fait des mois que je me suis intéressé à ce projet. Des jeux comme Wing of Darkness, il n’y en a pas assez. Donc, j’avais hâte d’en faire le test. Alors il reste à voir si ce jeu livre la marchandise avec de l’action « haute vitesse » qui était promise.

  • Studio de développement : Production Exabilities
  • Éditeur : Clouded Leopard Entertainment
  • Plateformes disponibles : PC (Steam), Nintendo Switch, PlayStation 4
  • Plateforme de test : PC (Steam)
  • Classement : E 10+ : pour 10 ans et plus
  • Prix : 39,99$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

Écoutez ces rapports de guerre…

Votre personnage est Klara, une jeune femme qui trouve sa voie en s’enrôlant dans l’armée pour défendre les gens qu’elle aime. Elle fera partie d’un groupe élite sélect appelé les Frauleins qui utilisent des engins volants spéciaux (le « Held System »). Cet armement est conçu pour combattre les Blankers, un ennemi « extraterrestre » étrange venu de nulle part. Klara développera une amitié avec sa partenaire de vol Erika. Ensemble, elles en découvrent plus sur elles-mêmes, sur l’ennemi et encore plus.

L’histoire est racontée avec narration par majoritairement Klara mais parfois aussi Erika. Ne vous attendez pas à des séquences vidéo, car il n’y en a pas. Toute l’histoire se dévoile à l’aide d’images fixes et la description des événements par les héroïnes. C’est bien parfois de se faire raconter une histoire mais ce jeu n’est pas un roman visuel. Dommage qu’on ne voit aucune animation. C’est difficile de vraiment s’intéresser à ce qui se passe quand ça manque de vie, à mon avis. Les seuls moments vraiment vivants se passent durant les missions. Je n’ai pas complètement détesté l’histoire mais je n’ai pas été vraiment captivé. Peut-être que ce genre de jeu n’est pas tout à fait conçu pour s’intéresser vraiment au script. L’essentiel du jeu se trouve dans l’action.

Wing of Darkness

Rapide comme l’éclair ?

Parlons-en, car c’est l’action « haute vitesse » qui est si vantée qui prime. Après avoir joué plusieurs heures, je dois dire que ce n’est pas si « haute vitesse » que ça. Je m’explique : les missions contiennent des ennemis rapides et d’autres moins rapides. Dans plusieurs missions, vous devrez chasser les Blankers qui ont un équipement similaire à ceux des Frauleins. Votre équipement est doté d’un « boost » pour augmenter la vitesse de vol, soit pour poursuivre des ennemis ou les esquiver. Il est très pratique et vous vous en servirez souvent. Mais attention de ne pas en abuser, car votre équipement a une limite. Il peut surchauffer, voir même se détruire si vous abusez trop. Mais pour revenir aux ennemis, certains sont larges et ne bougent pas très vite. Il est donc assez simple de les éliminer en tournant autour d’eux constamment. Il y a des moments où vous pouvez être encerclé par beaucoup d’ennemis. Vous devrez donc rapidement tourner et vous déplacer pour les éliminer. Mais ces moments sont assez rares dans le jeu.

Wing of Darkness

Prenez l’artillerie lourde

Vous avez trois différents types d’attaques. Une primaire qui est généralement rapide, une seconde arme plus « lente » mais qui sert à faire plus de dommages et des missiles. Par expérience, même si ce n’est pas très précis, j’ai aimé mieux utiliser l’arme secondaire pour éliminer les ennemis. C’était beaucoup plus efficace car la première arme est souvent très faible et ça prend beaucoup de tirs de celle-ci pour tuer. Sauf si vous utilisez l’arme à longue portée au style « sniper » appelé javelin. Je l’ai trouvée assez efficace. Les missiles sont aussi très pratiques… si vous réussissez à les lancer. La majorité du temps, ils fonctionnent et vont verrouiller la cible, mais ce ne sera pas toujours le cas. Je me suis souvent trouvé à réessayer plusieurs fois de verrouiller car j’étais incapable de les garder comme tel. Parfois, ça devenait frustrant. Je crois qu’il faudra éventuellement ajuster l’efficacité de cette arme.

Wing of Darkness

Des ennemis ? Je ne les vois pas !

Un des problèmes apparents du jeu (carrément) est la grosseur de certains ennemis. Pas tous, mais plus précisément les Blankers qui ont votre taille. Je vois les ennemis identifiés par des cibles et plus souvent qu’autrement, je tire sans vraiment savoir ce que je tire. L’ennemi est si petit et si rapide qu’on dirait que je chasse des moustiques ! Je comprends qu’il est normal qu’un ennemi à distance, en réalité, paraîtra très petit à l’oeil… mais il y a bien des limites ! Il faut savoir ce qu’on tire et pas juste avec des cibles. Un conseil : verrouillez les ennemis et tirez. C’est la meilleure façon dont vous pourrez les éliminer. Vous perdrez votre temps (et votre patience) si vous tirez comme un déchainé dans les airs.

Au moment d’écrire cette critique, les développeurs promettent dans une mise à jour de remédier à ce problème. Pour les joueurs PC, ça devrait être disponible sous peu. Je ne peux dire si le problème est le même sur consoles et si une mise à jour viendra pour elles.

En parlant des ennemis, ai-je parlé des boss ? Il n’y en a pas. Excepté qu’il y a quelques ennemis spéciaux dans une mission vers la fin, aucun vrai boss à proprement parler. J’ai trouvé cela très décevant. Pourtant, ce jeu aurait été fantastique avec des combats contre des boss. Je suis même surpris qu’on n’en retrouve pas.

Wing of Darkness

Quelques détails à propos du jeu

Wing of Darkness n’est pas très difficile, honnêtement, même au niveau le plus difficile. Je conseille donc de plonger dans ce mode, car c’est bien plus amusant. Les ennemis seront plus agressifs et ça mettra plus de piquant et de plaisir dans le jeu. Mais les développeurs promettent aussi d’ajouter un mode encore plus difficile d’ici la fin du mois. On verra bien si ça améliore le jeu.

De plus, le jeu comporte seulement six missions. C’est beaucoup trop peu. Je doute qu’il y ait des missions en extra dans le futur.

C’est difficile de trouver des points positifs au jeu. Je dirais que les cartes sont assez vastes et les décors intéressants. Cependant, la qualité graphique n’est pas très élevée. Mon ordinateur vieux de six ans n’a aucun problème avec les propriétés graphiques au maximum. Je trouve que les graphiques, même des personnages ont l’air… plastique. Votre personnage dans son Held System va bien paraître mais le reste ? C’est ordinaire.

Rien à dire pour la musique. Je l’ai trouvée correcte mais il n’y a pas eu de moments où j’ai été impressionné. Par contre, elle se marie quand même bien avec l’action du jeu.

Wing of Darkness

Une belle idée…

Au final, Wing of Darkness est décevant. J’espérais vraiment que ce jeu allait mettre un peu de vie dans ce genre de jeu vidéo qui manque tellement d’amour. On a besoin de jeux où on vole dans les airs et on attaque des hordes d’ennemis. Mais ce jeu, tel un Icare, vole trop près du soleil, se brule et tombe.

J’aime

  • Différents moyens d’attaquer l’ennemi
  • La relation entre Klara et Erika
  • Les niveaux ont des espaces très vastes

J’aime moins

  • Trop facile, trop court
  • Les ennemis qui sont gros comme des moustiques
  • Une histoire qui nous laisse sur notre appétit

La copie numérique de Wing of Darkness a été fournie par Clouded Leopard Entertainment.

Wing of Darkness

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Ordinaire

Un jeu qui avait plein de potentiel mais qui est bien trop court, trop facile et possède des lacunes sur plusieurs points.

À propos de Yannick Faucher

Quand je ne suis pas en train d'écrire, je joue à des jeux vidéo. Si je ne joue pas, je regarde des dessins animés américains ou japonais. Sinon, je lis des bandes dessinées de super-héros. Vous voyez le genre? Il n'y a pas assez d'heures dans une journée pour satisfaire ma soif de geek. C'est ma passion, c'est dans mes veines.

Aussi à voir...

The Legend of Zelda Skyward Sword HD

The Legend of Zelda : Skyward Sword HD – À la conquête des cieux

Originellement sortie sur Wii en 2011, The Legend of Zelda : Skyward Sword HD, disponible sur …

2 commentaires

  1. suzanne déry

    bon bas va pour le revendre a un ignorant

    • Geneviève Corriveau

      Bonjour Madame Déry,

      Merci pour votre commentaire. Nous ne revendons pas les copies reçues pour critiques, de toute façon, cela est impossible puisqu’il s’agit d’une copie numérique.

      Continuez à nous lire, nous aurons d’autres critiques intéressantes pour vous très bientôt!

      Bonne journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.