Police Simulator : Patrol Officers – Une simulation du travail de policier intéressante, mais truffée de bogues

Dans les années 80, j’avais adoré une série de jeux sur PC publiée par Sierra On-Line, Police Quest. Contrairement aux autres franchises « Quest » comme King’s Quest et Space Quest, Police Quest se déroulait dans un environnement réaliste et prenait son sujet beaucoup plus au sérieux. Le joueur devait respecter les réglementations du travail de policier, ce qui donnait une bonne idée de leur rôle dans la société. C’est pourquoi j’ai été intrigué par Police Simulator : Patrol Officers, un nouveau jeu dans la même veine offert en accès anticipé sur Steam. Malgré un départ lent et une myriade de bogues graphiques, mon expérience de jeu a été satisfaisante.

Chaque journée débute et se termine à votre bureau au commissariat
Fin prête pour une nouvelle journée de patrouille dans les rues de Brighton !
  • Studio de production : Aesir Interactive
  • Éditeur : Astragon Entertainment
  • Plateforme disponible : PC
  • Cote ESRB : T
  • Prix : 30,19$
  • Page officielle du jeu
  • Page Steam
Les premières tâches du jeu sont plutôt monotones, mais le rythme du jeu prend du galon après quelques journées de patrouille
Vos premières tâches vous demanderont de distribuer des constats d’infraction sur les véhicules qui contreviennent au règlement

Police Simulator : Patrol Officers : entrez dans la patrouille

Dans Police Simulator : Patrol Officers, vous incarnez une jeune recrue de la force policière de la ville fictive de Brighton, située sur la côte est américaine. Vos premières journées sont occupées à patrouiller les rues du quartier à pied et à distribuer des contrats d’infraction aux piétons pour avoir jeté des déchets par terre ou traversé la rue sans utiliser un passage piétonnier. Une autre de vos tâches sera d’identifier les voitures stationnées qui ne respectent pas les règlements, comme avoir une plaque d’immatriculation expirée ou être stationnée dans le mauvais sens. Ces activités sont au départ un peu monotones et répétitives, mais elles sont nécessaires pour obtenir un bon score et déverrouiller des outils et des tâches supplémentaires.

Vous aurez à votre disposition de nombreux outils comme un fusil-radar pour identifier les chauffards qui dépassent la limite de vitesse permise et vous serez appelé sur les lieux d’un accident. Ces activités sont beaucoup plus intéressantes, et demanderont au joueur de suivre les consignes du travail de policier à la lettre, comme demander les pièces d’identité des contrevenants impliqués, prendre des photos du lieu de l’accident et faire passer un test d’alcoolémie. Respecter les règles vous donnera un meilleur score à la fin de votre quart de travail et vous permettra d’avoir accès à de nouveaux outils plus rapidement, comme une voiture de patrouille.

Donner des billets de stationnement en quantité suffisante vous donnera accès à de nouveaux outils, comme le fusil-radar
Obtenir un bon score déverrouillera de nouveaux outils, comme le fusil-radar qui permet d’identifier ceux qui dépassent la limite de vitesse

Passez une journée dans les souliers d’un officier de police

Le jeu porte bien son nom. Il s’agit bel et bien d’une simulation du travail de policier et pas un jeu d’action. Vous avez à votre disposition votre arme de service, mais cette dernière n’est utilisée qu’en dernier recours et risque de vous causer de sérieux ennuis. Aussi, distribuer à profusion des constats d’infraction, même si le contrevenant n’a rien fait de mal, fera dégringoler votre score et vous serez limité à pouvoir seulement donner des contraventions de stationnement. Compléter avec succès des interventions est étrangement satisfaisant, surtout la prise de photos d’un accident de la route. Il est important de capter tous les dégâts infligés aux véhicules et s’assurer de ne pas oublier de remettre votre rapport d’accident aux personnes impliquées.

Une autre tâche est d’identifier un suspect dans une zone désignée. Vous aurez parfois accès à la photo du criminel, mais souvent vous n’avez qu’une vague description physique, comme la couleur de ses vêtements. Encore là, il est important d’utiliser vos outils à bon escient et ne pas jouer au cow-boy avec votre pistolet.

Police Simulator: Patrol Officers : Le jeu est encore truffé de bogues au niveau des graphismes, comme des véhicules qui s'imbriquent un dans l'autre
Le jeu est encore en accès anticipé, donc il n’est pas rare d’observer plusieurs bogues au niveau des graphismes, comme des véhicules qui occupent le même espace

Les graphismes

L’environnement de jeu est agréable à explorer et rend l’expérience particulièrement réaliste. Il est clair que la ville de Brighton est inspirée par certaines villes de la côte est des États-Unis, en particulier Boston. Cependant, il est évident que le jeu est encore en cours de production car il est truffé de nombreux bogues au niveau des graphismes. Il n’est pas rare de voir des personnages passer au travers d’une porte, ou de rencontrer des bicyclettes dont le pneu avant est plongé dans le béton du trottoir. Aussi, les modèles utilisés pour les passants se répètent très souvent. Par exemple, l’officier appelé en renfort pour prendre possession d’un suspect arrêté était le même que celui de mon personnage. Peut-être que le service de police de Brighton utilise des clones ?

L’animation des personnages est limitée, ils utilisent très peu d’expressions faciales, ce qui rend comique la situation où vous remettez un constat d’infraction et où le jeu vous indique que le contrevenant est très fâché. Heureusement que c’est écrit, car son expression de pure neutralité n’en dit pas long ! Enfin, il est arrivé à plusieurs reprises que deux véhicules se retrouvent à occuper le même espace, ce qui était non seulement amusant à regarder, mais cela a causé un problème quand j’ai appelé une remorqueuse pour enlever le véhicule endommagé. En effet, le jeu ne semblait pas être capable de décider lequel des deux véhicules prendre, ce qui m’a fait échouer l’intervention.

Police Simulator: Patrol Officers : Vous aurez à interagir avec des passants qui contreviennent au règlement ou qui ont été témoins d'un crime
Vous avez l’occasion d’interagir avec des passants pour leur demander leur identification ou leur remettre un constat d’infraction. Leur expression faciale laisse peu d’indice sur l’émotion qui les habite

Une expérience sonore mitigée qui laisse un peu à désirer

Au niveau de l’audio, le jeu n’utilise pas de musique de fond et sa trame sonore est plutôt composée des habituels bruits d’un milieu urbain. On a droit aux bruits de klaxons, aux conversations étouffées sur les terrasses des cafés et les cris d’oiseaux. Cet accompagnement sonore rend l’immersion plus complète, mais celle-ci est mise un peu à mal lorsque le personnage principal entre en interaction avec un contrevenant.

Tout comme pour leurs expressions faciales, leur ton de voix laisse grandement à désirer. On peut croire que recevoir un constat pour avoir jeté un papier par terre est frustrant, mais ce n’est pas avec le travail des acteurs qu’on le croira. Le personnage principal utilise toujours les mêmes clips vocaux pour demander aux contrevenants leurs pièces d’identité ou pour expliquer la raison de la remise d’un constat. Cela devient un peu agaçant lorsque l’on se retrouve sur un lieu d’un accident qui implique plusieurs véhicules, car notre personnage répète les mêmes lignes inlassablement.

Police Simulator: Patrol Officers : Appelé sur les lieux d'un accident, vous devrez respecter une liste de tâches pour bien faire votre travail de policier
Une des tâches les plus agréables à accomplir dans le jeu est lorsque vous êtes appelé sur les lieux d’un accident. Vous aurez plusieurs actions à accomplir pour obtenir le meilleur score

En conclusion

Malgré ces désagréments au niveau des graphismes et du son, l’expérience de jeu de Police Simulator : Patrol Officers demeure intéressante et permet d’en savoir un peu plus sur le travail pas toujours évident des officiers de police. C’est un jeu à aborder non pas seulement comme une expérience ludique, mais aussi comme une forme d’apprentissage qui, malgré ses nombreux défauts techniques, saura plaire aux amateurs de simulation. Enfin, il faut garder en tête que le jeu est en accès anticipé, ce qui signifie qu’il n’est pas encore terminé et que plusieurs problèmes seront résolus avec le temps.

La copie numérique de Police Simulator : Patrol Officers a été fournie par Astragon Entertainment.

Police Simulator : Patrol Officers

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Intéressant, mais truffé de bogues

Police Simulator : Patrol Officers offre une simulation du travail d'un policier intéressante, mais avec une myriade de bogues.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Astria Ascending

Astria Ascending : l’ascension des RPG rétros

Il semble que le style « rétro » dans le monde des jeux vidéo ne s’essouffle pas. …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.