Supernatural, la série qui après 13 ans dure encore et encore !

Snif snif ! Sentez-vous cette odeur de sulfure ? Pour survivre à l’apocalypse, vous aurez besoin bien plus qu’une scie mécanique pour zombies… D’après la série Supernatural, balles en argent, sel, eau bénite, glyphes anti-démons et anti-anges, un Colt et une dose d’humour seront le minimum nécessaire.

Il y a 13 ans, le 13 septembre 2005, arrivait en ondes ce qui est présentement la plus longue série télévisée de type fantastique/science-fiction produite en Amérique du Nord. Je ne parle pas ici du Journal d’un vampire, mais bien de Supernatural qui à ses débuts devait durer cinq ans, et qui en est actuellement à treize saisons (273 épisodes).

Née de l’imagination d’Erik Kripke, la série est majoritairement tournée dans la région de Vancouver et elle raconte les mésaventures de deux frères, Sam et Dean Winchester, chasseurs de créatures surnaturelles. Ils sillonnent les États-Unis à bord de leur voiture, une Impala 1967 surnommée Bébé, pour sauver le monde.

Pendant toutes ces années, les frères Winchester ont affronté des créatures hors de l’ordinaire, fantômes, zombies, vampires, sorcières, goules et lycanthropes de tout acabit. Mais ce qui rend cette série intéressante, c’est qu’elle se bâtit principalement autour de la mythologie judéo-chrétienne. Quand on parle de religion, on pense aux démons, incluant les simples servants, les chevaliers, les princes, les cerbères des enfers et évidemment Lucifer lui-même. Sans oublier des anges, des archanges, les chevaliers de l’apocalypse, Ève, Noirceur (la soeur de Dieu), et évidemment Dieu !

Les frères Winchester

Qui sont ces deux frères ? Des héros ? Peut-être des surhommes ? Des robots ? Quand même pas des dieux ? Non non, il s’agit de simples humains. Les frères Winchester sont issus d’une famille de chasseurs de démons. Ils seraient les descendants de Cain et Abel. Sam (Jared Padalecki) est encore un bébé et Dean (Jensen Ackles) un jeune enfant, quand leur mère est tuée par un démon du nom d’Azazel. Ils ont été élevés par leur père à survivre dans ce monde en affrontant des créatures étranges et des phénomènes inexpliqués.

Il y a d’abord Dean, l’aîné de la famille, fougueux, avec un tempérament plus fonceur et impatient. Il a un appétit pour la nourriture grasse et juteuse, l’alcool, la musique rock et les femmes. Puis il y a Sam, le plus réservé, destiné à faire des études de droit, il va rejoindre son frère et son père comme chasseur le jour où sa petite amie est tuée par Azazel. Il est le plus érudit, mange un peu plus santé, moins coureur de jupons et plus habile avec les nouvelles technologies que Dean.

Ce qui les rapproche, c’est leur sens de la famille et l’idée qu’ils doivent aider l’humanité menacée par ces phénomènes non humains. Et ceci, même si parfois fois le prix à payer ou les moyens pour y arriver peuvent être discutables. Les deux acteurs sont devenus amis dans la vraie vie, et leur complicité rajoute à leur rôle de frère. Une véritable bromance entre les deux boute-en-train s’est installée dans la vraie vie comme à la télé.

Sam et Dean
Les frères Winchester.

*Alerte aux divulgâcheurs !*

Un condensé de treize années

Les cinq années prévues…

Ce qui suit contient des divulgâcheurs. Voici un résumé, que dis-je, un condensé des douze saisons et demie . Première saison, à la poursuite d’Azazel. La saison 2, Sam découvre qu’il a de l’essence de démon en lui et balance entre le bien ou le mal. Saison 3, la course contre la montre pour briser le pacte de Dean qui doit l’envoyer en enfer. La saison 4, l’une des meilleures à mon avis, l’impossible défi d’empêcher le bris des 66 sceaux pouvant libérer Lucifer.

Pour la saison 5… celle qui s’ouvre sur une controverse inusitée. Peu avant la présentation en ondes du premier épisode, les adeptes présents sur Twitter propagent le hashtag #luciferiscoming (Lucifer s’en vient) qui devient un des motclé les plus ‘’populaire’’ en quelques minutes. Ce qui va forcer Twitter à bloquer le mot clé après que des gens, ne connaissant pas la série, ont commencé à utiliser #godishere (Dieu est ici) et invectiver les gens qui twittaient pour Lucifer, croyant qu’ils étaient des adeptes du prince des ténèbres… Comme quoi un rien peut enflammer la twittosphère. La saison tournera autour de la confrontation de Lucifer et l’archange Michael.

Et la suite…

Saison 6, elle nous amène le Purgatoire et Ève, la mère de toute ces créatures. La saison 7, la moins intéressante à mon avis, et où votre humble serviteur a failli décrocher. Elle s’articule autour des Léviathans , les premières créatures à avoir été créés et maintenant libérées du purgatoire. Saison 8, la tablette de Dieu qui peut fermer la porte des enfers ou du paradis….. En passant selon moi l’un des meilleur épisode de fin de saison avec la chute des anges chassés du paradis.

La 9e saison, la Marque de Cain qui fera de Dean partiellement un démon. La saison 10, Dean venge Kenny de South Park, parce qu’il tue la Mort et libère Les Ténèbres, alias Amara. Saison 11, Les Ténèbres, la soeur de Dieu ! Ce n’est pas dans la Bible à ma souvenance, mais bon ! Et surtout on va finalement voir Dieu ! Saison 12, les chasseurs de démons britanniques et la naissance du fils de Lucifer, un Nephalim. La présente saison et la 13e… hum, encore trop confuse pour l’exprimer en quelques mots.

"Bébé" la voiture de Supernatural
« Bébé » la voiture de Supernatural

Ce qu’on aime 

D’abord l’humour, parfois noir, mais souvent bien placé et juste bien dosé même dans des situations dramatiques. Telles des références à Lady Gaga comme actrice, ou encore au retour des Ninja Turtles. Il y a également les lignes de drague de Dean telles que « Excusez-moi le café est hot… comme… (toi) ». Ça fonctionne pour lui… essayez et vous me direz si c’est aussi bon pour vous. Leur auto-dérision, entre autres un épisode dans une convention sur Supernatural, et dans un autre ils assistent à une comédie musicale sur Supernatural.

Et même si la série s’articule beaucoup autour de la religion, Supernatural nous permet de voir que tout n’est pas blanc ou noir dans la vie. Voir les Winchester faire équipe avec le roi des enfers ou bien tuer des anges n’est pas banal. On suggère des réflexions, en donnant la chance aux gens de se faire leur propre idée sur le bien et le mal, et sur la religion elle-même.

J’oublie quoi comme raison ? Ah oui, évidemment, la gent féminine vous répondra : Sam et Dean. Leur base d’adeptes est majoritairement constituée de filles très actives sur les médias sociaux. Malheureusement pour elles, les deux comparses sont déjà pris.

Mais par-dessus tout, la tradition instaurée depuis la saison 2. Chair de poule garantie lors des premières minutes du dernier épisode de chaque saison. Moment où retentit la chanson Carry On Wayward Son du groupe Kansas….et qui sert de trame sonore sur le montage vidéo du résumé de la saison…

Ce qu’on aime moins

Tout d’abord, la longueur, 22 épisodes par saison, ça fait que l’on dévie souvent de l’histoire principale de ladite saison pour aller tuer un monstre sans trop d’importance. Il y a aussi la redondance qui commence à s’installer, après 13 saisons on revoit souvent les mêmes types de monstres. Et finalement, les réalisateurs et les scripteurs trop nombreux au cours des années. On se retrouve avec un produit qui change trop souvent de saveur.

Évidemment, ceci n’était qu’une introduction à cet univers surnaturel dont est composé la série, et maintenant c’est à vous de la découvrir et de l’aimer ou non.

Les douze première saisons de Supernatural sont présentement sur Netflix.

À propos de Eric Muller

Blogueur à temps libre, je suis un grand fan de Lovecraft et du Seigneurs des Anneaux. Geek avant même que le mot existe. J'aime tout ce qui touche cet univers fascinant. Curieux de nature ce monde est un véritable terrain de jeux.

Aussi à voir...

MANIAC, une nouvelle série de science-fiction attendue

Netflix continue de produire du contenu original et la science-fiction semble être un de ses …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *