Mapping The World, un jeu québécois actuellement en campagne Kickstarter

Au cours des derniers jours, nous avons eu l’occasion de découvrir le prototype du jeu euro Mapping The World. Créé par un duo de chez nous, Louis Sédillot et Amanda Vallerand, et édité au Québec par Paper Plane Games de qui nous avons bien aimé le jeu Fairy Trails. Actuellement dans une campagne de sociofinancement Kickstarter selon le principe de tout ou rien, le projet ne sera financé que si l’objectif de 25 000$ est atteint avant le 13 décembre 2022.

À propos des auteurs

Passionné de jeux de société, Louis Sédillot travaille en tant que conseiller dans une boutique située sur la Rive-Sud de Montréal depuis six ans. Bien que Mapping The World soit son premier jeu édité, il œuvre activement sur cinq autres projets de prototypes.

De son côté, Amanda Vallerand a auto-édité son premier jeu With A Smile and a Gun en 2020. Très active dans la communauté ludique (jeux vidéo, jeux de société et jeux de rôle), elle développe son propre blogue intitulé Subsurface Games.

Mapping The World, un jeu de cartographie créé et édité au Québec

  • Auteurs : Louis Sédillot, Amanda Vallerand
  • Illustrateur : Nicolas Imhof
  • Éditeur : Paper Plane Games
  • Nombre de joueurs : 1 à 5
  • Âge recommandé : 12 ans et plus
  • Durée : 90 minutes
  • Année : 2023
  • Prix visé : 79$
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek 

Page FacebookCampagne Kickstarter

But du jeu

Devenir le cartographe le plus prestigieux du monde.

Mécaniques

  • Gestion de ressources
  • Exploration
  • Course aux objectifs

Déroulement

Une partie de Mapping The World consiste en une succession de tours jusqu’à ce qu’un joueur réussisse cinq objectifs.

Mapping The World : des exemples d’objectifs de cartographie.

Tour de jeu

À notre tour, nous avons le choix entre :

  1. Prendre des cartes (une colonne complète du marché ou les deux premières cartes de la pioche) ;
    Mapping The World : le Marché.

     

  2. Effectuer deux actions au choix.

Les actions

Les cartes ayant deux fonctions (nombre en haut ou action en bas), nous pouvons choisir deux actions (il est possible de répéter la même) parmi les suivantes :

  • Cartographier un espace adjacent à ce qu’on a déjà en payant avec au moins une carte des trois couleurs demandées. Le prix de base est de sept. Ensuite, nous ajoutons un par autre jeton adverse et deux si la région est plus éloignée.
  • Explorer : jouer une carte bleue et se déplacer selon la valeur de celle-ci.
    Mapping The World : explorer.

    Si nous explorons une nouvelle région, nous devons arrêter immédiatement notre mouvement et effectuer un des deux choix de la carte Découverte.

    Mapping The World : cartes Découverte.

     

  • Améliorer notre plateau personnel avec une carte grise.
    Mapping The World : améliorer.

    De gauche à droite : Améliorer nos actions, Navigation (bateau), Réputation (gagner plus de points de victoire), Administration (plus et de meilleures actions).

    Mapping The World : un plateau de joueur et ses améliorations possibles.

     

  • Obtenir une Faveur avec une carte rouge.
    Mapping The World : obtenir une faveur.

    De gauche à droite : Piraterie (tous les joueurs dévoilent une carte et nous prenons celles que nous voulons tout en respectant la limite de notre main), Couronne (prendre toutes les cartes d’une couleur en particulier dans le Marché), Compas (reprendre les cartes de notre dernier tour) et changer la couleur d’une de nos cartes ressources.

  • Prendre des cartes du marché avec une carte jaune.

Fin de partie et décompte

La fin de partie est déclenchée dès qu’un joueur réalise sa cinquième action. C’est alors que les autres réalisent un dernier tour. Celui qui a obtenu le plus de points est déclaré grand vainqueur. Il n’y a aucun point de fin de partie.

Mon expérience de jeu

De part son travail dans une boutique de jeux de société, j’ai souvent entendu parler Louis Sédillot de son prototype en développement au cours des quatre dernières années et fus très heureuse pour lui à l’obtention de son contrat avec un éditeur. Bien que les jeux euros ne soient pas mes préférés, j’étais bien intriguée et j’avais très hâte de pouvoir y jouer enfin. Malgré le fait qu’un prototype m’ait été confié, j’ai eu l’impression d’un jeu terminé avec des améliorations cosmétiques à effectuer.

Mapping The World : une partie à trois joueurs.

Points forts

Comme dans tout jeu euro, je me suis sentie envahie par la quantité de matériel et eu de la difficulté à me concentrer lors du visionnement d’une vidéorègle. Finalement, une fois qu’on a compris la double fonction des cartes et la différence entre prendre des cartes et jouer une carte jaune, tout est assimilé. C’est un euro accessible aux novices de ce type.

Accessibilité

J’y ai reconnu des mécaniques familières inspirées des jeux Les Aventuriers du Rail dans l’atteinte d’objectifs en traçant des chemins de régions cartographiées et de la course à un certain nombre d’objectifs de Scythe. Les amateurs du classique familial assimileront rapidement les règles.

Des parties serrées peu importe la stratégie

J’ai eu le prototype du jeu Mapping The World en ma possession pendant une semaine et j’ai eu l’occasion de tester différentes stratégies et le score a presque toujours été serré. Par exemple, j’ai volontairement omis d’améliorer mon plateau et j’ai gagné quand même. Cartographier demeurant la clé, obtenir des faveurs ou s’améliorer ne dirige pas nécessairement vers la victoire.

Points faibles

J’ai disputé plusieurs parties à deux ou trois joueurs. Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion d’essayer à quatre ou cinq. À mon avis, il est optimal à trois ou quatre. À deux, je trouve qu’il manque de défi et que nous partons chacun de notre côté. Étant donné la taille de la carte du monde et la diversité des objectifs, nous pouvons passer plus de la moitié de la partie sans avoir à cartographier au même endroit que notre adversaire. J’ai de loin préféré à trois. À voir la durée à trois joueurs, je ne pense pas que j’aurais du plaisir à cinq. Je décrocherais.

Mapping The World : début de partie à deux joueurs.

De plus, j’ai trouvé que les couleurs des joueurs sont trop similaires les unes aux autres. Chez moi, la table est noire et l’éclairage n’est pas optimal et nous avons souvent eu à nous lever pour reconnaitre les couleurs.

Mapping The World : les couleurs des joueurs.

Un irritant majeur

Selon moi, l’irritant majeur est l’illisibilité des cartes Découverte, En effet, l’écriture et les icônes sont tellement petites que des myopes les distinguent mieux sans lunettes. Également, l’interprétation de l’iconographie porte à confusion. Certes, l’illustration de gauche et la mise en situation sont bien jolies et thématiques, mais cela enlève du précieux espace pour les choses essentielles.

En conclusion

Mapping The World ne réinvente pas la roue et je n’ai pas eu de coup de coeur. Par contre, il est super pour nous introduire aux jeux euros en étant bien équilibré, fluide et accessible.

J’aime

  • Accessibilité
  • Cartes double fonction
  • Plusieurs stratégies gagnantes
  • Familiarité avec des jeux que j’apprécie bien
  • Qualité du matériel
  • Graphisme de la carte du monde

J’aime moins

  • Nécessite un bon éclairage pour distinguer les couleurs des joueurs
  • Cartes Découverte très difficiles à lire
  • Mode deux joueurs

La copie de Mapping The World a été fournie par Paper Plane Games.

À propos de Catherine Watts Cowan

Je suis une vraie geek de jeux de société. Mon premier amour dans le monde moderne a été Carcassonne. J'adore jouer en famille (maman de deux ados-geeks de 13 et 14 ans), entre amis ou avec des étrangers. J'aime découvrir les nouveautés et les endroits ludiques. Je suis une grande passionnée qui ne manque pas de sujets à partager!

Aussi à voir...

Honey Buzz, un superbe jeu de gestion de ruche accessible aux joueurs intermédiaires

Dans le superbe jeu Honey Buzz, nous nous transportons dans un printemps très différent au …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.