Avengers : Infinity War – Le début de la fin

Je me lance… Ça ne va pas être facile, mais je vous promets une critique sans divulgâchage. Avengers : Infinity War, troisième opus de la tétralogie Avengers et 19e films de Marvel Studios, vient de sortir au cinéma. Le film que tout le monde attendait depuis longtemps est enfin là et vous ne serez pas déçus ! 

Nous avons un Hulk

Cette réplique mémorable du premier film The Avengers, qui est reprise dans Infinity War, résume parfaitement l’accomplissement des dix dernières années. Tous les films du MCU mènent à celui-ci. On se rend compte, même si on le savait déjà, que ça valait le coup de prendre le temps de poser tous ces personnages et ces univers. Le résultat est épique. C’est la première fois que l’on voit un film de ce genre et de cette envergure.

Par contre, le revers de la médaille, c’est que Infinity War ne tient pas tout seul. Je m’explique. Pas besoin d’être complètement fanatique du MCU (Univers cinématique Marvel) pour profiter du film, mais il faut quand même avoir vu les précédents, au moins les plus importants. Pour quelqu’un dont c’est le premier film de la série, il y a beaucoup de choses qui vont lui passer par-dessus la tête (sauf si ses réflexes sont trop rapides). La relation entre les personnages, leurs pouvoirs et l’humour sont perdus si on n’a pas le bagage pour comprendre et apprécier la richesse de l’univers créé. Ceci dit, je pense que vous avez tous vu plus d’un film du MCU, donc lançons-nous dans les détails !

L’équipe de New York – Dr. Strange (Benedict Cumberbatch), Tony Stark / Iron Man (Robert Downey Jr.), Bruce Banner / Hulk (Mark Ruffalo) et Wong (Benedict Wong) – « AVENGERS : INFINITY WAR ». © 2018 – Marvel Studios

Un pari réussi

Dès les premières secondes, on rentre dans l’action et ça n’arrête plus pendant 2h29. Ce qui pourrait être essoufflant, mais les frères Russo (Anthony et Joe) ont réussi un tour de force. Ce n’était pas chose facile, car il se passe beaucoup de choses en même temps. Et il y a énormément de personnages. Par contre, comme on les connaît déjà tous, pas besoin de les présenter donc pas de temps « mort ». Le seul que l’on prend le temps découvrir c’est Thanos. Même là, c’est assez court, on ne s’attarde pas sur les détails et il y a peu de flash-backs. La présentation est efficace. Je pense que c’est ce qui m’a le plus impressionné, l’efficacité du film et de l’histoire. Les scénaristes, Christopher Markus et Stephen McFeely, ont relevé le défi avec mention. On aurait facilement pu faire deux, voire trois films sans s’ennuyer.

Pendant ce temps-là au Wakanda – Okoye (Danai Gurira), T’Challa / La Panthère Noire (Chadwick Boseman), Steve Rogers / Captain America (Chris Evans), Natasha Romanoff / La Veuve Noire (Scarlett Johansson) et Bucky / Le Soldat de l’Hiver (Sebastian Stan) – « AVENGERS : INFINITY WAR ». © 2018 – Marvel Studios

Pas seulement de la quantité, aussi de la qualité

Je sais que j’ai dit ça d’au moins les deux derniers films du MCU, mais Infinity War est une claque en pleine figure. Les effets spéciaux sont sublimes. Les scènes d’actions sont toutes plus spectaculaires les unes que les autres. Surtout certaines de combats, où plusieurs héros se battent ensemble et jouent avec les particularités de chacun. Ils sont impressionnants. Bon, se demande un peu comment ils arrivent a être aussi coordonnés en si peu de temps, mais c’est tellement beau qu’on laisse passer.

Là-dessus, on rajoute la musique épique de Silvestri (Alan). Si vous ne connaissez pas le monsieur, c’est sûr que vous avez déjà entendu sa musique. On lui doit entre autres, Retour vers le futur, Forrest Gump et The Avengers. Dont il reprend d’ailleurs à merveille les thèmes et les intègre pour créer une bande sonore qui donne des frissons. L’ensemble nous donne un film complètement hallucinant où tous les morceaux s’imbriquent parfaitement. On est sur le bord de notre siège tout le long.

Le seul personnage auquel je n’ai pas accroché visuellement parlant c’est Proxima. J’avais l’impression d’être dans un jeu vidéo lorsqu’elle était à l’écran. Pourtant, ce n’est pas la seule à être conçue entièrement par ordinateur, mais je ne sais pas pourquoi, il y avait quelque chose qui me dérangerait. Par contre, Thanos est plus que réussi. L’animation de son visage est stupéfiante, on oublie qu’il n’est pas réel.

Les Gardiens de la Galaxie – Peter Quill / Star- Lord (Chris Pratt), Groot (voix de Vin Diesel), Gamora (Zoe Saldana ), Mantis (Pom Klementieff), Rocket (Bradley Cooper) et Draxx (Dave Bautista) – « AVENGERS : INFINITY WAR ». © 2018 – Marvel Studios

Un film pas comme les autres

Je sais, ça aussi je le dis souvent des films Marvel, mais il faut reconnaître qu’ils jouent beaucoup avec le genre. On s’entend, ça reste des films super-héros et ils l’assument sans peur. Pourtant, chacun a son ton particulier. D’ailleurs, avec des univers aussi différents les un des autres, ce n’était pas gagné d’arriver à faire un tout cohérent. Je ne parle pas de l’histoire en tant que telle, mais bien de l’ambiance générale du film. Ça aurait facilement pu tomber à plat. Pourtant, le mélange fonctionne parfaitement, on a un peu de tout et ça se tient.

En plus, on a vraiment peur pour les personnages principaux, ce qui change beaucoup des films traditionnels. Normalement si on va voir Iron Man ou Batman, on sait très bien qu’à la fin du film, le héros sera toujours vivant. Au pire, un personnage secondaire attachant sera mort, mais jamais la tête d’affiche. C’est le premier film que l’on regarde en ayant peur que nos héros ne survivent pas. Ça rajoute une toute nouvelle dimension aux combats. Pour une fois, la tension est réelle. Et comme le film enchaîne les scènes de batailles, on sort absolument épuisé.

Thanos est arrivé, sans se presser…

On le dira jamais assez, pour avoir un bon film de super-héros, il faut un bon méchant. Thanos, qu’on nous présentait comme le super-vilain ultime, crève l’écran à chaque fois qu’il y apparaît. C’est un personnage intéressant et malgré sa très courte présentation, on arrive à le saisir. Bon, d’accord, on voudrait en savoir plus et pas seulement sur lui, mais aussi sur Titan. L’accomplissement de Infinity War, c’est quand même de nous faire ressentir de l’empathie pour le méchant en CGI. On est loin du méchant manichéen classique. J’ai hâte de voir son développement dans le prochain film !

Thanos interprété par Josh Brolin – « AVENGERS : INFINITY WAR ». © 2018 – Marvel Studios

Et le reste du MCU dans tout ça ?

Après ce film, je vois mal comment ils vont pouvoir nous faire croire que tout est encore connecté. Les répercussions sont trop importantes pour qu’on ne les voient pas dans les séries Netflix ou Agents of SHIELD. Et pourtant, ça ouvrirait tellement de scénarios intéressants ! Je n’ai pas encore fait mon deuil de l’univers partagé… Si on revient du côté du grand écran, les deux prochains films vont probablement avoir une grande importance pour la suite. Ce n’est pas anodin que ce soit Ant-Man and The Wasp et Captain Marvel, et que les deux tournent autour du Monde Quantique (Quantum Realm). Pour ceux qui ne se souviennent pas, c’est là que la mère de Hope (The Wasp) a disparu et Ant-Man arrive à en revenir à la fin du premier film. On sait qu’ils y retournent dans le prochain et que Captain Marvel aussi y est lié. De plus, on sait que les moyens de s’y rendre, en plus des particules Pim, sont la magie et la transportation mystique. Plus particulièrement les Sling Ring, les anneaux dont Doctor Strange et Wong se servent pour ouvrir des portails et se déplacer. Ça ouvre plein de pistes intéressantes !

Vous vous en doutez, je vous conseille à tous d’aller le voir sur le grand écran. Soyez prêt à tout !

J’en profite pour vous partager cette série d’affiches sublimes :

This slideshow requires JavaScript.

Site officiel | Page Facebook

Avengers : Infinity War

Performance des acteurs
Scénario
Photo, ambiance, effets spéciaux
Musique

Excellent film

À voir absolument si vous suivez les Marvels ! (mais je pense pas avoir besoin de le dire)

User Rating : 3.1 ( 1 votes)

À propos de Virginie Mont-Reynaud

Grande lectrice depuis toujours, je suis un peu, beaucoup, énormément, fan de science-fiction et de fantastique. Et autant que les livres, le cinéma et les séries prennent un peu trop de mon temps. C'est un plaisir de partager mes passions, mais aussi d'en découvrir plein de nouvelles. De toute façon, on est tous geek de quelque chose!

Aussi à voir...

VENOM : la nouvelle bande-annonce dévoile le côté terrifiant du personnage

Le film de super-héros très attendu Venom s’est dévoilé un peu plus dans une toute …

Un commentaire

  1. J’ai adoré! Quelques petits – pour moi, vision, je trouve que c’était le point faible du film. De plus, les arrivés extrémiste ou les absences non justifiés semblait parfois être un plot device! Mais dans l’ensemble c’était pratiquement sans faille!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *