The Walking Dead Saison 7 Épisode 12 : Say yes

The Walking Dead proposait un épisode très réussi la semaine dernière avec la dualité Eugene/Dwight. Ce dimanche, Say Yes se concentre sur Rick et Michonne, puis Rosita. Oscillant entre actions et déceptions, l’épisode était inégal.

Alerte aux divulgâcheurs !

À la recherche d’armes… et d’actions

Ce début était plutôt long. Évidemment, la musique et les scènes entre Michonne et Rick ponctuaient un peu cette introduction. Mais le tout restait tout de même très long, avec des plans sur des maisons vides, et des apparitions plus que brèves de zombies. Heureusement, le caractère bien trempé et le côté badass de Rosita mettaient un peu d’air frais dans ces images souvent vues dans The Walking Dead.

On le comprend vite, les trois personnages, bien que séparés, sont à la recherche d’armes. Ce début sert à amener de futures péripéties dans cette quête de vengeance. J’aurai aimé un peu plus de nouveautés, mais l’entrée dans l’intimité de Rick et Michonne sauve un peu ce premier quart d’heure.

Danai Gurira - Michonne - The Walking Dead Saison 7 Épisode 12 - Photo: Gene Page/AMC
Danai Gurira – Michonne – The Walking Dead Saison 7 Épisode 12 – Photo : Gene Page/AMC

 

Du positif et des rêves dans The Walking Dead ?

Les longueurs ont continué avec la conversation entre Gabriel et Rosita. Oui, elle est intéressante, mais Gabriel est toujours aussi énervant. Je pensais que son séjour parmi les Whispers l’avait rendu un peu plus combattant, mais son discours est redondant.

Le plus drôle passage de l’épisode reste encore la chute de mon couple préféré devant un signe divin. Le buffet s’annonce royal et surtout un peu trop beau pour être vrai, mais un peu de positif dans The Walking Dead, ça fait du bien non ?

J’ai aussi trouvé intéressant le discours de Michonne sur la réorganisation du monde par Rick. Cela me parait difficile, un gros travail, en commençant par tuer Negan. Beaucoup de rêves et de pensées positives ont régné pendant ce milieu d’épisode. Rick paraissait d’ailleurs peu pressé de rentrer à Alexandria, ce qui était assez surprenant surtout avec la transition sur Judith.

Andrew Lincoln - Rick Grimes - The Walking Dead Saison 7 Épisode 12 - Photo: Gene Page/AMC
Andrew Lincoln – Rick Grimes – The Walking Dead Saison 7 Épisode 12 – Photo : Gene Page/AMC

 

Une fin en dents-de-scie

The Walking Dead n’est définitivement pas une série à regarder autour d’un repas. Moi qui voulais des zombies, j’ai été comblé, avec un peu de gore. Les militaires m’ont fait penser à Romero malgré que j’ignore si le clin d’œil est voulu ou non. Toutefois, dans Say Yes on retrouve l’esprit de la série avec à nouveau des zombies et les dilemmes liés à ces derniers. C’était sympa, le temps d’un épisode avec un peu d’humour et pas forcé cette fois-ci.

Outre l’action avec la horde de mangeurs de cerveaux, la série a refait un plan similaire à la fausse mort de Glenn. Un peu ridicule, Rick parvient à s’enfermer dans une boîte alors qu’une biche se fait dévorer sous les yeux de Michonne. Premièrement, les effets spéciaux sont encore pires. Le visuel est presque similaire à la série Z Nation, une catastrophe télévisuelle. Puis, j’ai trouvé que la scène sonnait faux, notamment la chute de Rick et sa découverte. Ce n’était pas nécessaire. 

« One condition. I get to take the shot » – Sacha 

La fin tout en négociations ajoute toutefois un peu de piment à cet épisode. Sacha et Rosita, les meilleures ennemies, passent enfin un accord pour éliminer Negan. Deux femmes déterminées, cette fin promet de nouveaux plans intéressants dans la quête de vengeance contre notre antagoniste préféré. 

Site officiel AMC

À propos de Janis Koparanian

Aussi à voir...

Moto Z2 Play - Devant et derrière

Moto Z2 Play – Un téléphone milieu de gamme de luxe

L’innovation des appareils mobiles ne passe plus nécessairement par la rapidité et la puissance de …

Qu'en penses-tu ?