Kona II : Brume – Le Grand Nord québécois à l’honneur

Nous sommes dans le Nord du Québec, en 1970. Le détective Carl Faubert mène une enquête sur une étrange brume qui affecte la région. Dans ce jeu d’enquête et de survie, il faudra découvrir les sources de ce grand mystère tout en se protégeant du froid et des animaux sauvages. Plongeons dans Kona II : Brume, un jeu vidéo immersif fièrement made in Québec et dont la narration est assurée en français québécois par nul autre que Guy Nadon !

  • Studio de développement : Parabole
  • Éditeur : Ravenscourt
  • Plateformes disponibles : PS4, PS5, PC, Xbox One, Xbox Series, Nintendo Switch
  • Plateforme de test : PC
  • Date de sortie : 18 octobre 2023
  • Classement : T pour adolescents 
  • Prix : 39,99$ sur Steam
  • Page Steam du jeu
Kona II: Brume_Cinematique
C’est sur cette image que nous sommes accueillis à la cinématique d’ouverture de Kona II : Brume. Pas de doute, nous savons où nous sommes.

Quel plaisir d’entendre parler la langue de chez nous dans un jeu vidéo. Encore plus quand la trame narrative et l’histoire qui y est racontée sont centrales à la proposition vidéoludique. Ajoutons à cela les paysages québécois enneigés du Grand Nord, le sentiment d’urgence permanent associé à la survie en condition hivernale, la crainte d’être à la merci des animaux sauvages ainsi que des références culturelles évidentes au Québec des années ‘70 et l’on a vraiment une proposition qui saura plaire à de nombreuses Québécoises et de nombreux Québécois en raison des référents évidents. Mais en dehors de cela, est-ce que Kona II : Brume est un bon jeu ?

Détective

L’histoire reprend à la fin du premier volet de la série, Kona (à ne pas confondre avec la voiture !) et, sans dévoiler de divulgâcheur, vous reprenez l’enquête dans le Nord-du-Québec afin de faire la lumière sur les phénomènes naturels et surnaturels à l’œuvre dans la région. Dans Kona II : Brume, votre personnage sera rapidement confronté à des ennemis résolus à l’empêcher de mener enquête et sur des animaux étrangement agressifs.

Kona II: Brume_Journal
C’est à l’aide d’un journal que l’on transcrit notre progression, nos photos et observations.

Chaque portion de la carte que vous explorez peut être considérée comme un tableau vivant, alors que vous recherchez des indices sur ce qui s’y est déroulé. Par le biais de journaux, notes, bulletins de radio ou par des photos, vous reconstituez le casse-tête pour en apprendre davantage sur les protagonistes, la région et le mystère qui la hante. Cela se fait principalement en recherchant des indices, mais aussi par l’inclusion de certains puzzles et mini-jeux.  

Les enquêtes dans Kona II : Brume seront également le moment de collecter des items qui seront utiles à la survie de votre personnage. Il faudra se méfier des animaux féroces, bien entendu, mais également se prémunir contre le froid. Des batteries, des munitions et des armes sont des exemples des objets à collectionner, en plus des précieux indices qui permettent de progresser dans l’histoire.

Kona II: Brume_Indices
En approchant des objets d’intérêt, la narration nous explique les éléments intéressants et du texte se surimpose afin de guider le joueur.

Survivant

Si le Kona II : Brume est résolument un jeu d’enquête totalement immersif, il y a une certaine part de stratégie et de combat à prévoir, par ailleurs, davantage que dans le premier opus. Comme vous déplacez votre avatar en vue à la première personne, le maniement des armes se fait très bien et naturellement.  

Évidemment, il y a aussi une certaine pression sur les joueurs quant à la survie du personnage principal, notamment en devant trouver fréquemment des sources de chaleur. Mais en dehors de ces éléments de survie et d’ennemis à affronter, Kona II : Brume repose fortement sur l’immersion. 

Kona II:Brume_Loup
Dans l’immensité glaciale de l’hiver du Nord québécois, ni le climat, ni les animaux ne vous feront de cadeau.

Et il faut admettre que c’est particulièrement bien réussi. Notons d’abord la musique, au carrefour du Folk et du Trad, qui accompagne le joueur dans ses enquêtes avec pertinence en renforçant l’immersion. Pour avoir eu moi-même l’opportunité de m’aventurer dans le Grand Nord, loin de la civilisation, il y a quelque chose de transcendant à un environnement sonore isolé de l’influence humaine alors que le vent hurle entre les épinettes. À un certain point de mon expérience dans Kona II : Brume, j’ai cessé de progresser simplement pour apprécier la qualité de l’environnement sonore et de la musique. Sans oublier, comme je le mentionnais, la superbe narration de Guy Nadon, quel excellent choix !  

Ajoutons à cela des références évidentes à la culture québécoise, par exemple avec les marques de bière ou des cartes de hockey, et on a l’impression d’être chez soi, même dans ce Nord québécois parallèle et peuplé de mystères. La culture du Québec est riche et mérite d’être mise à l’honneur et on ne peut que lever notre chapeau à l’équipe de Parabole qui a fait le pari de la rendre centrale à leur jeu vidéo et de le proposer fièrement au monde entier via des plateformes de distribution telles que Steam, Nintendo Store et j’en passe. 

Kona II: Brume_Biere
Ces bouteilles de bière rappellent les marques et les formats en vigueur au Québec des années ’70. Kona II : Brume regorge de référence comme celle-ci.

Carl Faubert

Kona II : Brume est un jeu d’enquête immersif qui réussit très bien à son rôle. Si les mécaniques de combat et de survie peuvent par moment sembler secondaires et interrompre l’enquête, elles sont essentielles à s’assurer que le joueur demeure sur ses gardes dans cet environnement magnifique, mais au combien hostile à la vie humaine.

Le deuxième volet de la série Kona va plus loin dans la perspective surnaturelle de l’histoire que son prédécesseur. Personnellement, ça ne m’a pas dérangé, mais pour certains puristes des enquêtes de détective, cela pourrait rebuter. Il y a plus d’emphase sur les combats aussi, mais on s’y fait.

Parce qu’au final, on revient à Kona II : Brume pour résoudre le mystère et achever l’enquête. On y revient aussi pour l’immersion, pour le sentiment oppressant de devoir continuer de progresser pour ne pas être avalé par l’immensité blanche et glaciale du Nord québécois en hiver. On continue de chercher des réponses, de mettre un pas devant l’autre dans cette superbe proposition vidéoludique bien de chez nous et qui nous met, pour une fois, à l’honneur.

Kona II: Brume_Hamilton
Certaines prises de vue sont magnifiques, comme celle-ci sur le manoir Hamilton couvert de verglas.

J’aime

  • La trame narrative et l’enquête du personnage principal
  • L’environnement immersif dont la qualité sonore ne se dément pas
  • Le choix de placer l’histoire dans le Nord québécois des années ‘70
  • La narration de Guy Nadon

J’aime moins

  • Certaines inclusions de combat et de survie qui distraient de l’enquête
  • Quelques longueurs dans le déploiement de l’histoire

La copie de Kona II : Brume a été fournie par Ravenscourt.

Kona II : Brume

Scénario
Graphisme
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Mon pays, ce n'est pas un pays, c'est l'hiver !

Kona II : Brume est un excellent deuxième opus à la série Kona. On y retrouve tout le plaisir de mener une enquête mystérieuse dans une terre isolée, froide et inhospitalière. Tout au long de l’expérience, le joueur sera confronté aux rigueurs du climat et à de dangereux adversaires alors qu’il tente de résoudre les mystères qui planent sur la région. Le tout truffé de références québécoises dans ce jeu qui se déroule dans le Nord-du-Québec, agrémenté d’une piste audio très bien choisie et de l’excellente narration de Guy Nadon. Bravo !

À propos de Yanick Grégoire

Toujours à la recherche de la prochaine perle rare, je m’intéresse aux développements et à l’actualité dans les mondes des jeux vidéo, des jeux de société et d’un peu tout ce qui touche à la culture geek. Dans ma vie professionnelle, je suis spécialisé en communications et dans ma vie personnelle, j’ai une bonne armée de Nains à Warhammer Fantasy. Parfois, je fais des blagues, rarement avec succès.

Aussi à voir...

Noreya : The Gold Project – Choisir entre la cupidité et la rédemption

Les jeux de style Metroidvania ont sérieusement la cote sur Steam. Ces jeux misent en …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.