[Keynotes] Google I/O 2012: Un peu d’Android, un peu de Web, et un peu de… parachutes?

Depuis 2008, Google organise à chaque année un colloque de développeurs appelé le Google I/O, pour Input/Output. Cette grand-messe du développement est une vitrine sur les accomplissements de la compagnie depuis le dernier I/O, par exemple l’accroissement du nombre d’utilisateurs de Chrome ou de Android, et aussi un très intéressant vecteur d’informations pour l’année à venir. Le coup d’envoi du I/O 2012 s’est déroulé pour ainsi dire parfaitement, avec plusieurs bonnes nouvelles sur les produits existants, quelques annonces de nouveautés, et une démonstration d’un produit encore en développement qui a surpris presque tout le monde par son niveau d’excellence.

Matériel

Fidèle à son habitude, Google donne généreusement aux développers présents au I/O. Cette année, ces grands chanceux [qui sont la cible de ma jalousie puissante et infinie] se sont vus donner pas moins de 4 appareils différents: un téléphone mobile Samsung Google Galaxy Nexus (sous JellyBean), une tablette Asus Google Nexus 7 [commandée à mes frais, vous aurez une critique dès que je la reçois], un webdinateur ChromeBox, et une boule. Oui, une boule. Baptisée Nexus Q, cette balle est pour l’instant un lecteur multimédia exclusivement basé nuagique, et est un simple terminal de décodage pour tout média présent sur le nuage Google, que ce soit un film [Play Movies] ou de la musique [nuage Play Music]. Sur la dernière option, le Q ne se limite pas qu’aux acquisitions, mais pour plus de détails, je vous invite à rester à l’affût, car le développeur Mathieu Lemay s’est rendu au I/O et a bien voulu prêter sa Q à Geekbécois à son retour; nous vous donnerons une critique sous peu.

Android et l’écosystème médias Google Play

L’équipe Android n’a pas non plus chômé depuis l’an passé, et nous présente de nombreuses améliorations, autant sur le front d’Android que pour la plate-forme Google Play, qui est encore à ses débuts mais qui semble maturer et prendre du gallon.

Android

Évidemment, après les derniers mois, toutes les rumeurs et les bonbons partout, Google n’avait pas le choix de l’annoncer: Android 4.1, surnommée JellyBean, est officiellement lancée, à tout le moins sur les Galaxy Nexus et Nexus 7 données à la conférence. Elle sera envoyée sur les Galaxy Nexus « internationaux » (yakju/takju) vers la mi-juillet et sur les versions « locales » un peu plus tard, espérons. Dean Lubaki vous présentera l’un des grands peaufinements de Google, à savoir que Voice Actions, une fonctionnalité présente depuis Android 1.5/Cupcake mais plus stable depuis 2.2/Froyo, s’est transformée en Google Now, une façon novatrice d’utiliser les outils de Google, qui n’est pas sans rappeler Siri. Pour ma part, je vous ferai un rapport exploratoire de JellyBean sous peu, mais je peux vous dire d’ores et déjà que l’interface est beaucoup plus raffinée, et grâce au projet interne surnommé Butter, le système a une utilisabilité beaucoup plus stable, raffinée et agréable à l’oeil.

Google Play

L’écosystème n’est pas sans mises à jour, loin de là. Tout en rappelant quelques développements et ajouts récents tel que l’option de charger un abonnement au mois aux utilisateurs, Google a officiellement lancé de nouveaux pans de Google Play et mis au jour de nouvelles fonctionnalités pour les parties existantes. Nous aurons accès, dans le futur au Canada, à Google Play Magasines, qui est, vous l’aurez deviné, une façon virtuelle de lire vos magazines favoris, tel Wired ou n’importe quel eZine de Condé Nast, ou d’autres éditions. J’irais même jusqu’à dire que l’option de paiment au mois pourrait donner naissance à des MMORPGs, ou même à un nouvau style de jeu, les MMOARGs! Au-delà des eZines et du mode de paiment, Google Play Movies, aux États-Unis présentement, donne maintenant accès à des séries Télé, en plus de donner l’option « d’acquérir » des séries télé ou des films, une fonctionnalité réservée à iTunes dans les temps anciens. Enfin!

Google+

Le keynote #io12 regorge aussi de nouvelles en ce qui concerne le nascent réseau social Google+, qui est toujours un mal-aimé mais qui a l’air de bien maturer. L’une des grandes annonces sur Google+, faite par nul autre que le maître de projet Vic Gundotra, est l’introduction tant attendue de Google+ Événements, le portail calendrier de Google+ qui fait écho à l’organisation dans Facebook et qui s’intègre extrêmement bien dans Google Agenda. Ça leur a pris du temps, mais au moins, tout s’emboîte d’une belle façon, et Google a cru bon d’ajouter une fonctionnalité assez originale: Party Mode. Si vous avez un mobile sous Android (ou iOS, mais la fonctionnalité est très limitée), lors d’un événement qui aura été organisé à travers Google+ auquel vous avez confirmé votre présence, votre mobile vous demandera si vous voulez passer en mode Fête. Si vous acceptez, toute photo que vous prendrez pendant le-dit événement sera automatiquement envoyée vers Google+ dans un album qui rassemble TOUTES les photos prises lors de cet événement, par toutes les parties présentes.

Ceci étant dit, en plein milieu de la présentation de cette fonctionnalité, Sergey Brin a pris la salle par surprise en arrivant sur scène pour annoncer un autre produit, comme ça, paf, et Vic n’avait même pas fini…

Project Glass

La grande démonstration épique du I/O, le point fort de la présentation, et sur un produit qui est encore loin d’être disponible sur le marché, Project Glass est sans conteste la cerise sur le parfait du Keynote initial. En plein milieu de la présentation de Vic Gundotra au sujet des nouvelles fonctionnalités de Google+, Sergey Brin, l’un des fondateurs de Google, est arrivé sur la scène, comme un Tony Stark, et l’a interrompu avec une démonstration qui devait être présentée immédiatement, directement, et qui ne pouvait attendre. Vous l’aurez deviné, cette démonstration, c’est Glass. Et même si je visionnais ça par Youtube dans les bureaux de Google Montréal, l’atmosphère était épique et électrisée, c’était du jamais vu par le public, j’en revenais même pas.

Trève de descriptions, il faut le voir pour juger. Je vous donne donc la vidéo directement:

Au final

Google I/O 2012 a été un keynote rempli de rebondissements, de nouvelles annonces, de nouveaux jouets, de raffinements, et de fonctionnalités améliorées. J’espère sincèrement pouvoir participer à I/O 2013, parce que cette année a surpassé la précédente en termes de gloriosité, et l’an passé, je me disais que c’était impossible. Trinquons à l’avenir!

À propos de Renaud Lepage

Bachelier en éternelle quête de nouvelles technologies qui attireront son attention, Renaud est un passionné du monde mobile et essaie, tant bien que mal, de transmettre son savoir à tous ceux qui en ont besoin.

Aussi à voir...

Super Mario Run, le renouveau de Nintendo en mars sur Android

La firme japonaise spécialisée dans le jeu vidéo lance sa première véritable application mobile, Super …

Qu'en penses-tu ?