Obsession ou comment jouer l’époque victorienne

J’aime beaucoup les jeux de société avec une thématique historique, vous n’avez qu’à regarder la liste de mes articles depuis mes débuts sur Geekbecois pour vous en rendre compte. L’Antiquité, le Moyen-Âge et la Renaissance ont inspiré des milliers de jeux. Les Temps Modernes et l’Époque Contemporaine aussi mais d’une façon probablement moins mystérieuse. Pour cet article, j’ai choisi le jeu Obsession qui se déroule dans l’Angleterre de l’époque victorienne. Là où des familles de la région du Derbyshire tentent de se refaire une réputation. Ils tentent de tenir des activités diverses afin d’y inviter la fine fleur  de la « gentry » locale pour pouvoir espérer marier l’un des héritiers Fairchild à un membre de leur famille. Amateurs de Downton Abbey, vous serez servis.

  • Auteur : Dan Hallagan
  • Illustrateur : Dan Hallagan
  • Éditeur : Kayenta Games
  • Nombre de joueurs : 1-4
  • Âge : 14 ans et plus
  • Durée : 30-90 minutes
  • Année : 2018
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Thématique

À Alderley Hall, La comtesse douairière Fairchild et sa belle-sœur accueillent leur nièce Elizabeth et leur neveu Charles. Ces derniers deviennent rapidement la source de toutes les convoitises du Derbyshire et chacun aimerait bien les marier à leur famille et fera tout ce qui est possible pour les séduire. Pour y arriver, vous devrez agrandir votre domaine (tuiles), accueillir des invités (cartes) et avoir suffisamment de domestiques (meeples) pour s’occuper d’eux. Si vous avez regardé la série Downtown Abbey, vous n’aurez aucune difficulté à vous imaginer les différents personnages aidant à accomplir leur tâches ou les différentes tuiles comme les endroits de la propriété. Bienvenue dans Obsession, le meilleur jeu sur l’époque victorienne.

Mécaniques de base

Votre tour est assez simple. En général, en premier, vos meeples passeront de la section épuisés vers leurs quartiers et de leurs quartiers vers la section travail. Vous devrez choisir une tuile pour y tenir une activité, accueillir des invités, fournir les domestiques nécessaires et obtenir les bénéfices de la tuile et de vos invités. À la fin de votre tour, il vous sera possible d’acheter une nouvelle tuile sur le marché de la construction. Ça peut sembler beaucoup mais c’est assez simple.

Tuiles et cartes

Il y a cinq catégories de tuiles : essentielles, service, domaine, prestige et sports (avec des couleurs différentes pour faciliter le tout). Chaque tuile mise en jeu vous offre des bénéfices. Vous pouvez obtenir de l’argent, augmenter votre réputation, de nouveaux invités ou plus de domestiques. Une fois jouée, la tuile est retournée et offre parfois des options différentes et/ou plus de points de victoire. Vous serez donc encouragés à augmenter votre nombre de tuiles et à les jouer pour les améliorer.

Pour les invités c’est un peu la même chose. Ils sont ordinaires ou prestigieux (ces derniers vous offrant plus d’avantages). Ils demanderont souvent des domestiques pour les aider, vous donneront le même genre de bénéfices que les tuiles et participeront à vous faire gagner des points ou parfois en perdre.

Des mécaniques liées

Les tuiles et les cartes sont liées à votre niveau de réputation. Plus votre réputation est grande, plus vous pourrez jouer des tuiles et des invités de haut niveau. La réputation est très importante car non seulement elle donne accès à de meilleurs choix mais elle sera responsable pour une assez bonne partie de vos points, tout comme le nombre de domestiques à votre service.

Les bonus

Comme tout bon jeu euro, il y a plein de moyens de faire des points. Vous connaissez probablement l’expression « salade de points ». Premièrement, il y a de petites cartes objectifs, vous n’en gardez que quatre en tout temps alors lorsque vous en recevez une nouvelle, vous devez choisir quelle carte défausser.

Deuxièmement, tout au long de la partie, ponctuant les tours, vous devrez, de temps en temps, tenter de séduire les héritiers Fairchild. Le joueur qui répond le plus à leurs attentes verra son paquet de cartes augmenter d’un héritier (pour cette manche) en plus de recevoir une carte VP qui lui donnera soit des points à la fin de la partie ou un bonus lors de son tour de jeu.

Troisièmement, il y a aussi des bonus permanents sur certaines tuiles, un gros bonus pour votre niveau de réputation et d’autres petits avantages selon le tour de jeu. De quoi longuement explorer.

Rejouabilité

Le nombre de tuiles et de cartes est impressionnant. Le jeu arrive également avec plusieurs variantes afin de contrôler certains aspects de la chance au cours de la partie. Vous pourrez donc moduler certains aspects du jeu pour convenir à vos préférences (plus ou moins  de hasard). Si vous ajoutez les extensions Obsession : Wessex et Obsession : Upstairs and Downstairs, vous allez multiplier le tout et ajouter quelques mécanismes. La dernière extension ajoute, entre autres, des cuisinières et ouvriers spécialisés ainsi que son lot de nouvelles tuiles et de cartes invités. Il est aussi à noter que le jeu vient avec un mode solo.

Production

Si l’iconographie d’Obsession est assez simple et le design efficace, les illustrations, elles-mêmes, ne révolutionnent pas le genre. Je dirais que c’est adapté à l’époque victorienne et que c’est très efficace. Les plateaux, les tuiles et les cartes sont d’une très bonne qualité et d’une belle épaisseur. La cerise sur le sundae… L’auteur a déjà prévu le rangement dans de belles boîtes de cartons à l’effigie des familles pour accélérer la mise en place et le rangement. C’est la même chose pour les tuiles et les cartes. De la très grande qualité.

En guise de conclusion

J’ai bien aimé mes expériences avec Obsession, un bon jeu sur l’époque victorienne. C’est un jeu euro très élégant, autant dans sa présentation que dans ses mécanismes de jeu. C’est une salade de points mais avec une thématique très présente. La légère asymétrie des différentes familles est expliquée thématiquement, les personnages ont un texte explicatif très en lien avec leurs capacités et les actions sont en lien direct avec l’époque. S’il est un peu long à jouer, il existe une variante plus courte que je vous invite à essayer. Si le livre de règles est un peu long, les explications sont, en général, claires malgré que parfois un peu éparpillées à plus d’un endroit. Disponible seulement en anglais, il reste un excellent jeu à découvrir.

Pour avoir une idée plus visuelle du matériel et de mes impressions vous pouvez également consulter ma chaîne, l’Atelier du Meeple, sur YouTube.

À propos de Martin Lauzon

Amateur de jeux de société, de comic books américains, de BD québécoises et européennes, YouTuber amateur, artiste visuel et musicien. J'ai trop de passe-temps alors j'ai décidé d'ajouter Geekbecois à la liste.

Aussi à voir...

Nos suggestions de jeux de société pour la semaine de relâche 2021

La semaine de relâche de 2021 est à nos portes. Afin de vous divertir dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.