Cascadia Paysages, une extension parfaite pour le jeu de base

Cascadia est probablement l’un de mes jeux de tuiles préférés. J’attendais donc, depuis longtemps, la venue de Cascadia Paysages, son extension, pour la tester (ici pour lire l’article sur le jeu de base). Il faut savoir que c’est un jeu de ma collection auquel je joue très souvent. Tous mes groupes de jeux l’adorent, autant les groupes qui préfèrent les jeux un peu plus légers que les groupes qui aiment bien les jeux euro très complexes et qui durent parfois de trois à quatre heures.  Alors, que nous réserve vraiment cette extension tant attendue de Cascadia Paysages ? Regardons ça ensemble !

  • Auteurs : Randy Flynn, Molly Johnson, Robert Melvin, Shawn Stankewich
  • Artiste : Beth Sobel
  • Éditeurs : AEG, Flatout Games et Lucky Duck Games
  • Nombre de joueurs : 1 à 6 joueurs
  • Âge : 10 ans et plus
  • Durée : 45 à 60 minutes
  • Année : 2023
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Thématique

La thématique reste inchangée, vous devrez, tout au long de la partie, choisir une tuile et un animal et tenter d’accroître vos superficies de chacun des types de terrain et de placer de façon stratégique les différents animaux pour former des ensembles selon les demandes des cartes choisies au début. C’est un jeu de tuiles, donc, la thématique est toujours un peu plaquée, mais avec Cascadia Paysages, on a l’impression de développer un certain terrain d’une certaine façon pour y installer les animaux que l’on pioche. C’est peut-être simple, mais c’est efficace et ça fonctionne. Comme la production est magnifique, le rendu sur notre table est assez joli.

Mécanique de jeu

La mécanique de jeu de Cascadia Paysages offre quelques changements par rapport au jeu de base. On peut tout simplement ajouter le nouveau matériel au jeu de base et n’ajouter sur la table que les objectifs terrains que nous allons éventuellement pouvoir piocher. Il faut savoir que lorsqu’on met le cinquième terrain d’un même genre, on ne va pas placer l’animal pioché mais bien un meeple terrain et ça nous permettra de choisir l’une des cartes objectifs que nous serons seul à faire à la fin de la partie. Il existe également une autre variante où l’on peut piocher un certain nombre de paires d’animaux et de tuiles qui permet de raccourcir le temps de jeu. À votre tour, vous pourrez soit jouer ce qu’il y a devant vous ou piocher quelque chose de nouveau. C’est pas mal, mais les parties ne sont pas assez longues pour justifier de jouer des parties plus courtes, selon moi.

Rejouabilité

La rejouabilité de Cascadia était déjà immense, pour preuve, j’en ai déjà plus d’une vingtaine de parties à mon actif. Avec Cascadia Paysages, nous pouvons démultiplier cette rejouabilité et expérimenter toutes sortes d’objectifs différents et de façons de construire notre environnement. Il va donc sans dire que cette extension ajoute beaucoup au niveau de la rejouabilité et apporte de la variété dans le jeu. Il y a plus de tuiles (différentes de celles du jeu de base), plus d’objectifs animaux et de tout nouveaux objectifs terrains.

Originalité

L’originalité de Cascadia Paysages ne relève en rien de sa jouabilité : placer des tuiles et y placer des meeples ou d’autres pièces est quelque chose de très commun dans le jeu de société. Par contre, le thème de la forêt du Pacifique Nord-Ouest est très original et nous permet de jouer dans un univers à la fois familier et tout à fait nouveau si on compare aux thématiques traditionnelles. La majorité des gens semblent apprécier, enfin, c’est le cas dans mes groupes de jeux.

Qualité de la production

La qualité de la production de Cascadia Paysages est à la même hauteur que la qualité de la production du jeu de base Cascadia. De légères différences dans les couleurs peuvent être observées, mais rien au point de gâcher le jeu. En impression, les variations de couleurs sont pratiquement inévitables, ce n’est donc pas un enjeu. Il faut donc savoir que le matériel est de tout aussi bonne qualité que dans la première boîte et que vous aurez un grand plaisir à ajouter le tout à votre jeu de base.

En guise de conclusion

Pour conclure, la question est toujours la même : est-ce que je vous recommande Cascadia Paysages autant que le jeu de base ? Et bien la réponse est oui ! Si vous avez adoré Cascadia, vous allez adorer son extension. Ça ajoute finalement un peu plus de ce qu’on aime sans trop allonger le temps de jeu. On m’avait dit que les objectifs pouvaient allonger le jeu, particulièrement avec des joueurs qui font de la paralysie d’analyse. Pourtant, dans mon groupe, ces gens sont nombreux et les les parties se déroulent tout de même rapidement. Ce n’est donc pas un enjeu ! Je vous recommande le plus sincèrement du monde l’extension Paysages de l’excellent jeu Cascadia.

J’aime

  • La simplicité des règles
  • La profondeur du casse-tête proposé
  • La beauté de la production
[/one_half]

J’aime moins

  • La boîte d’extension trop grande considérant que le tout entre dans la boîte de base.

La copie de Cascadia Paysages a été fournie par Lucky Duck Games.

Cascadia Paysages

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Parfait

Plus de ce qu'on aime, un peu de nouveau, pas plus long à jouer.

À propos de Martin Lauzon

Amateur de jeux de société, de comic books américains, de BD québécoises et européennes, YouTuber amateur, artiste visuel et musicien. J'ai trop de passe-temps alors j'ai décidé d'ajouter Geekbecois à la liste.

Aussi à voir...

Chasse aux Fantômes – Démasquez le méchant fantôme en solo ou en groupe !

Depuis plusieurs années, les jeux d’enquête et d’évasion ont la cote. De nombreux éditeurs se …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.