Cascadia, le récipiendaire du prestigieux Spiel des Jahres 2022

Dans Cascadia, l’auteur Randy Flynn nous transporte dans la région de ce même nom en bordure du Nord-Ouest du Pacifique (la Colombie-Britannique et le territoire du Yukon au Canada et les États de l’Idaho, de l’Oregon et de Washington chez nos voisins du Sud) afin de réaliser une mosaïque de paysages composée des habitats pour cinq espèces animales phares : la buse à queue rousse, l’ours grizzly, le saumon chinook, le wapiti Roosevelt ainsi que le renard roux.

Il s’agit d’un jeu de placement de tuiles avec une incroyable rejouabilité par ses différentes combinaisons d’objectifs et de ses missions en solo. Malgré un relativement grand livre de règles, Cascadia est accessible aux familles.

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai appris que Cascadia avait remporté le prestigieux Spiel des Jahres 2022 (site officiel) en juillet dernier et voici pourquoi.

Cascadia : un voyage au cœur de la faune en bordure Nord-Ouest du Pacifique

  • Auteur : Randy Flynn
  • Illustratrice : Beth Sobel
  • Éditeur : Lucky Duck Games
  • Nombre de joueurs : 1 à 4
  • Âge recommandé : 10 ans et plus
  • Durée : 30 à 45 minutes
  • Année :
  • Prix : 54,99$
  • Page officielle du jeu 
  • Page BoardGameGeek 

But du jeu

Créer l’environnement le plus varié en bordure Nord-Ouest du Pacifique en plaçant des tuiles habitat et en y posant des jetons d’animaux.

Mécaniques

  • Placement de tuiles
  • Collection
  • Gestion de ressources
  • Contrôle de majorités

Matériel

  • 85 Tuiles Habitat, dont 25 Tuiles Habitat Idéal
  • 5 Tuiles de départ
  • 100 Jetons Faune (20 de chaque animal : faucons, ours, wapitis, saumons et renards)
  • 25 Jetons Nature (cônes du puissant Douglas de Menzies)
  • 21 Cartes Décompte de la Faune (4 ours, 4 wapitis, 4 saumons, 4 renards, 4 buses, 1 famille/intermédiaire)
  • 1 Sac en tissu
  • 1 Bloc de score
Image : Lucky Duck Games

Déroulement

Une partie de Cascadia se déroule en une succession de vingt tours identiques au cours desquels nous choisissons une combinaison de tuiles d’habitat et d’un jeton faune afin de les placer dans notre paysage.

Les tuiles

Sur les tuiles habitat, il y a un ou deux types de terrain ainsi qu’un à trois choix pour les animaux.

Image tirée du livre de règles

Les cartes de marquage de faune

C’est en plaçant judicieusement nos jetons de faune afin de respecter les cartes de marquage qu’ils nous remporteront un certain nombre de points. Dans la boîte, quatre combinaisons équilibrées (A, B, C et D) sont proposées. Grosso modo, les renards aiment être entourés d’autres espèces, les ours marquent des points pour la création de groupes variés, les wapitis exigent un certain arrangement, les buses veulent s’étendre à travers le paysage et les saumons se déplacent en groupes de migration.

Voici, ci-dessous, ce qu’exigent les cartes de la combinaison A.

RENARD ROUX (animaux proches) : Pour chaque RENARD, comptez le nombre d’animaux adjacents différents (RENARDS compris). OURS GRIZZLY (accouplement) : Marquez des points pour vos paires d’OURS sans autre OURS adjacent. WAPITI ROOSEVELT (lignes) : Décomptez chaque ligne droite de WAPITIS (chaque WAPITI ne compte que dans une ligne). BUSE À QUEUE ROUSSE (solitaire) : Décomptez chaque BUSE isolée sans aucune autre BUSE adjacente. SAUMON CHINOOK (grand banc) : Décomptez chaque banc de SAUMONS (sans autre SAUMON adjacent).

Fin de partie et décompte

Cascadia se termine si, à la fin du tour d’un joueur, il n’y a plus aucune tuile habitat face cachée pour remplacer la dernière prise. Normalement, tout le monde aura effectué exactement vingt tours. À deux joueurs, j’aime bien faire durer le plaisir en utilisant l’entièreté des tuiles pour un paysage deux fois plus grand.

C’est alors que nous procédons à l’évaluation des jetons faune selon les cartes de marquage. Ensuite, nous calculons les couloirs de tuiles habitat (un point par tuile de notre plus grand groupe de chacun des territoires) ainsi que les majorités (selon le nombre de joueurs). Enfin, nous additionnons nos jetons nature à raison d’un point chacun. En cas d’égalité, le détenteur du plus grand nombre de « cocottes » l’emporte.

Mon expérience de jeu

J’ai adoré ce jeu aussitôt que j’ai vu son matériel. Les jeux abstraits de placement de tuiles font partie de mes grands favoris. Avec des règles très simples et des décisions déchirantes, une seule question me reste en tête en fin de partie : « On en fait tu une autre ? ». Mise à part la difficulté d’interprétation de certaines cartes de pointage, je n’y ai trouvé aucun autre défaut.

Comparaison avec Calico

Souvent comparé au merveilleux jeu Calico (notre article) à raison de sa mécanique de sélection de tuiles hexagonales avec des restrictions de pose et la grande similarité du matériel, Cascadia demeure plus accessible. En effet, dans Calico, nous devons tenir compte de la couleur et du motif des tuiles et les placer dans un espace prédéterminé, tandis que nous pouvons nous étendre à volonté en jouant à Cascadia. Aussi, il est beaucoup moins punitif en cas de mauvaise pioche parce que notre tuile exacte refuse catégoriquement de sortir. Lequel choisir ? Je dirais que cela dépend des goûts de tous et chacun. Personnellement, je possède les deux, même si cela peut sembler superflu. J’aime ça, moi, les placements de tuiles abstraits, bon !

Points forts

Équilibre

Mise à part la leçon donnée par mon copain, les pointages sont très serrés. En effet, nous parlons d’une différence de moins de cinq points, et ce, peu importe la combinaison de cartes décompte de la faune (A, B, C ou D).

Niveaux de stratégie

Toujours au sujet de l’équilibre, nous la retrouvons également dans nos choix immédiats (tentatives de reproduction des objectifs des animaux) et de ceux à long terme (contrôle des majorités des différents groupes d’habitats). Nous restons en haleine du début à la fin.

Sans oublier, il respecte la condition du « facile à apprendre et difficile à maîtriser » qui consiste au jeu parfait à mes yeux.

Matériel

Le matériel est d’excellente qualité. Il est bien solide et nous distinguons les paysages. Les illustrations d’animaux sont extraordinaires.

Si je voulais être vraiment pointilleuse, j’aurais aimé que l’image des animaux soit imprimée des deux côtés des jetons. Non, cela ne changerait rien du tout, mais je trouve que le jeu semblerait plus achevé.

Points faibles

Malheureusement, quelques cartes (renards et buses en particulier) sont plus difficiles à comprendre et cela ralentit le jeu.

J’aime

  • Équilibre
  • Fluidité et accessibilité
  • Qualité du matériel
  • Bloc de score

J’aime moins

  • Difficulté à comprendre certains objectifs

La copie de Cascadia a été fournie par Randolph.

Cascadia

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Excellent !

Cascadia est un excellent jeu de placement de tuiles accessible aux familles avec plusieurs variantes et un mode solo.

À propos de Catherine Watts Cowan

Je suis une vraie geek de jeux de société. Mon premier amour dans le monde moderne a été Carcassonne. J'adore jouer en famille (maman de deux ados-geeks de 13 et 14 ans), entre amis ou avec des étrangers. J'aime découvrir les nouveautés et les endroits ludiques. Je suis une grande passionnée qui ne manque pas de sujets à partager! Collection BGG: https://boardgamegeek.com/collection/user/CathGeek

Aussi à voir...

Tiletum, le tout nouveau jeu en T

Vous avez toujours rêvé d’être un marchand de la Renaissance en Europe ? Probablement pas ! Ça …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.