My Time at Portia sur mobile : une adaptation réussie

C’est le 4 août 2021 que débarque, sur nos appareils mobiles, une adaptation du jeu de collecte de ressources, de construction et d’interactions sociales My Time at Portia. Geekbecois a eu la chance de traiter de cette nouvelle récemment, ainsi que de faire une critique de la version PC du jeu en 2018. La saga concernant cette série se poursuit donc avec cette critique sur l’adaptation mobile du jeu. 

MTAP_Bienvenue
L’arrivée à Portia donne une vue d’ensemble sur la cité-état.

Comme vous pouvez déjà consulter la critique précédente, je passerai rapidement sur les mécaniques de jeu et j’essaierai de mettre davantage d’emphase sur l’adaptation pour mobile de ce jeu bien singulier. 

  • Studio de développement : Pathea Games
  • Éditeur : Team17
  • Plateformes disponibles : PC, Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One, iOS, Android
  • Plateforme de test : iOS
  • Dates de sortie : 15 janvier 2019 sur PC, 16 avril 2019 sur console et 4 août 2021 sur mobile
  • Classement : Everyone 10+
  • Prix : 8,49$
  • Page AppStore du jeu

Avant d’entrer dans le vif du sujet, j’aimerais noter que je n’avais jamais joué à la version console ou PC de ce jeu. Je n’ai donc pas de comparatif entre les deux versions, ce qui peut être une bonne chose pour juger de la présente proposition. J’ai cherché à répondre à deux questions au travers de ce test : est-ce amusant et est-ce que la prise en main sur mobile est agréable ?

J’ai réalisé le test sur ma fidèle tablette iPad Pro de 13 pouces datant de 2015 qui, malgré son âge, continue d’être à la hauteur pour ces exercices. Côté batterie, j’ai pu faire cinq à six heures de jeu sur une charge complète de cet appareil, ce qui n’est pas trop mal. C’est à ce moment que j’ajouterais que je ne suis pas, en temps normal, un joueur sur mobile. Je suis donc sorti de ma zone de confort en gardant l’esprit ouvert pour réaliser ce test. Et je n’ai pas été déçu, vous le constaterez. 

My Time at Portia

Au moment des tests, j’avais la version la plus récente d’iOS. En aucun cas je n’ai remarqué de bogues ou de ralentissements durant les tests. Dans certaines captures d’écran, il sera possible de remarquer quelques lacunes graphiques. C’était certes un peu embêtant du point de vue esthétique, mais ça n’affectait pas la capacité de profiter pleinement du jeu.

Bienvenue à Portia !

My Time at Portia est un jeu de rôle et de simulation dans la même veine que les désormais nombreux et célèbres Stardew Valley, Graveyard Keeper, Terraria, Minecraft et tutti quanti. Sans beaucoup de surprise, le personnage du joueur – qu’il est possible de personnaliser abondamment – se voit léguer un terrain et un atelier de son défunt dont il devra prendre soin et voir à son expansion en collectant des ressources et en fabriquant des items et autres matériaux de construction.

My Time at Portia_Fabrication
Les écrans de fabrication d’items sont classiques dans leurs attributs, mais efficaces.

Portia est une cité-état qui évolue dans un univers post-apocalyptique hyper mignon où les ressources classiques, comme le bois ou la pierre, côtoient des artéfacts anciens qui serviront à la fabrication d’items et d’ateliers plus avancés. Le scénario est plus complexe qu’il n’y paraît alors que le personnage en apprendra davantage sur la cité, ses protagonistes et leur passé. 

Pour accumuler des ressources, le joueur devra non seulement appliquer la méthode traditionnelle visant à frapper les arbres – avec son pied, cette fois – mais également explorer le monde et ses souterrains dans lesquels les ressources plus rares se cachent, parfois gardés par des créatures bien singulières.

My Time at Portia_Lamas
Me baladant en soirée, j’étais loin de me douter que j’allais rencontrer des lamas aussi… colorés…

Parlant de ces bestioles, notons au détour qu’elles sont particulièrement créatives, en plus d’être parfois plus puissantes qu’on ne le pense. Après avoir subi une défaite aux mains d’une horde de lièvres élégamment garnis de chapeaux, j’ai compris que les apparences peuvent parfois être trompeuses dans My Time at Portia

My Time at Portia_Lievres
Ces lièvres endimanchés n’ont fait qu’une bouchée de mon personnage, mal préparé à la confrontation.

Les journées sont rythmées par la réserve d’endurance du personnage, qui sera épuisée au fil des actions comme la collecte de ressources ou la bagarre. Il est possible d’améliorer son personnage dans ce domaine, et bien d’autres, en montant de niveau, mais également en décorant sa maison d’objets donnant des bonus. Enfin une bonne raison de décorer allègrement son chez-soi !

En direct de votre appareil mobile

Nous avons déjà couvert l’aspect bogue, dont cette adaptation semble pratiquement exempte. Côté prise en main, lorsque le jeu démarre, l’appareil mobile devient en quelque sorte le contrôleur alors qu’une surimpression de manette apparaît en bas à gauche et que des boutons pertinents, comme utiliser l’item équipé et sauter, apparaissent à droite. Le menu est facilement accessible dans le bas de l’écran.

My Time at Portia_Aide
Cette aide permet de bien visualiser les contrôles sur mobile de My Time at Portia.

La visibilité de l’action n’était jamais entravée par les manipulations, même pour de grosses mains malhabiles comme les miennes. En fait, après peu de temps, je m’étais familiarisé avec les contrôles et j’arrivais à naviguer dans le jeu sans devoir porter une attention particulière à l’interface utilisateur. C’est donc dire que l’utilisation des contrôles se fait de manière plutôt intuitive. Le jeu est accessible en mode portrait seulement, mais il est possible de faire une rotation de 180 degrés, ce qui est pratique pour éviter d’avoir la main dans la sortie audio. 

Le cœur m’a un peu flanché quand j’ai remarqué les chronos sur la confection de certains items. Je me suis immédiatement dit : « un autre de ces jeux où tout est derrière une barrière de temps qu’il est possible de débloquer en investissant des gonzillions de dollars réels dans une monnaie fictive ». Je ne vous ferai pas la liste, vous connaissez bien ces jeux dont nos médias sociaux regorgent de publicités ridicules. 

My Time at Portia_Chronos
Heureusement, ces chronomètres, dont l’un dépasse dix heures, sont en temps dans le jeu, et non en temps réel.

Mais en y regardant de plus près, et un peu à la manière dont c’est fait dans Minecraft et d’autres jeux de simulation et de construction, le chrono faisait référence à du temps dans le jeu. Ainsi donc, si j’avais été vraiment pressé de terminer un item, j’aurais pu envoyer mon personnage au lit, où les heures auraient filé instantanément. C’est donc plutôt une mécanique de jeu qu’une barrière payante. Prenons-le comme une invitation à explorer, discuter et récolter des ressources pendant que certains items se terminent. 

Verdict ?

Je partage beaucoup de commentaires qu’Olivier avait formulés : la trame sonore est effectivement chouette, mais tombe carrément à plat en raison du doublage, le visuel est soigné et a de la personnalité, c’est un plus de ce jeu. Ceci dit, il est vrai que l’exploration des caves est terne et, je dois admettre, par moments source de désorientation. Encore une fois, je vous invite à consulter son excellent article

Sur une autre note, les interactions avec les citoyens – des personnages non-joueurs – sont singulières alors qu’on peut bien sûr discuter avec eux, mais également engager un duel de boxe ou un match de roche-papier-ciseau pour améliorer notre relation avec eux. 

My Time at Portia_Duel
Ce duel avec Martha me permettra d’améliorer ma relation avec elle… en cas de défaite ou de victoire.

Qui dit appareil mobile dit forcément proximité avec les enfants. Est-ce que le jeu est accessible à toute la famille ? Absolument ! En dehors des visuels qui sauront plaire aux petits et aux grands, les actions demandées sont à la portée de tous, même si ce n’est que d’errer dans le monde rempli de créatures fascinantes. Notons au passage qu’il existe une version en français, ce qui peut s’avérer un plus pour toute la famille. 

Vous l’aurez donc deviné à ce moment-ci, les réponses à mes questions de départ sont donc oui et oui. My Time at Portia est un jeu amusant dans lequel l’exploration, les interactions sociales et la construction sont rapidement et efficacement récompensées. La prise en main sur mobile s’est révélée une partie de plaisir. 

My Time at Portia_Atelier
Les soins apportés à la demeure amélioreront les compétences du personnage. Vous ne devinerez pas quelle série j’écoutais – réécoutais – au moment de faire ce test.

Donc, si vous vous cherchez un bon petit jeu de simulation pour vous occuper dans un format passe-partout sur vos appareils favoris, My Time at Portia pourrait fort bien vous convenir. C’est un divertissement accessible qui, sans se prendre la tête, recèle d’une profondeur au départ inattendue.

J’aime

  • Visuel unique et franchement sympathique
  • Progression rapide et pertinente
  • Histoire plus complexe qu’il n’y paraît
  • Prise en main intuitive et aisée
  • Les créatures trop mignonnes

J’aime moins

  • L’exploration des caves un peu moche et désorientante
  • Le doublage minimaliste
  • Le temps d’attente pour certaines constructions

La copie de My Time at Portia a été fournie par Team17.

My Time at Portia

Scénario
Graphisme
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Je crois que je vais construire ceci ensuite...

C’est une opération réussie pour l’équipe de Pathea alors que la version mobile de My Time at Portia est un franc succès. Non seulement tous les avantages du jeu PC/console s’y retrouvent, mais la prise en main est intuitive et efficace. Une proposition qui saura faire plaisir aux grands et moins grands.

À propos de Yanick Grégoire

Toujours à la recherche de la prochaine perle rare, je m’intéresse aux développements et à l’actualité dans les mondes des jeux vidéo, des jeux de société et d’un peu tout ce qui touche à la culture geek. Dans ma vie professionnelle, je suis spécialisé en communications et dans ma vie personnelle, j’ai une bonne armée de Nains à Warhammer Fantasy. Parfois, je fais des blagues, rarement avec succès.

Aussi à voir...

My Time at Portia

My Time at Portia arrive dans votre téléphone très bientôt !

My Time at Portia avait bien été reçue chez Geekbecois, j’en avais même fait la …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.