Stardew Valley – Plaisant, apaisant, et touchant

Publié en 2016 par le studio indépendant Chucklefish Games, Stardew Valley a pris quatre longues années avant de voir la lumière du jour. Ce n’est toutefois pas sans raison : ConcernedApe étant le seul développeur attitré, il est responsable de la programmation, du design graphique, de l’histoire, des dialogues, et même de la bande sonore. La jouabilité rappelle évidemment la franchise Harvest Moon.

L’histoire de départ se résume comme suit : découragé par la monotonie de la vie de bureau, et suite au décès du frère du Père Noël, notre personnage hérite de sa ferme. Il quitte alors son travail pour faire le grand saut vers la vie de campagne. D’accord, c’est faux à propos du Père Noël : c’est en fait votre grand-père. Malgré la nature apaisante de ce jeu de simulation, beaucoup de travail vous attend. Ahhh, rien de tel qu’un jeu comme celui-ci pour faussement me convaincre d’aller habiter sur une ferme alors que j’ai les yeux rivés sur mon écran d’ordinateur, bien assise dans le confort de mon foyer, au cœur de la jungle montréalaise.

Grand-père | Stardew Valley
Si Super Mario m’a bien appris une chose, c’est qu’un personnage portant un habit vert qui ressemble à un autre portant un habit rouge signifie que tous deux sont automatiquement des frères. | Stardew Valley

Le début d’une nouvelle vie

Une fois arrivé au village de Stardew Valley, un véritable fouillis se présente à nous. Il y a des rochers et de la mauvaise herbe partout, des troncs d’arbre nous bloquent le passage, un bâtiment en ruines se tient à quelques pas de la maison, bref, le terrain est loin d’être une beauté. On commence vraiment à partir de rien. C’est donc l’occasion idéale de commencer à amasser des ressources.

Les premiers jours sont quand même difficiles. En effet, deux éléments limitent nos actions : la barre d’énergie et le temps. Que ce soit labourer le sol ou arroser les plantations, bûcher du bois ou combattre des monstres dans les mines, il est important de surveiller son énergie. Aussi, il faut s’assurer d’avoir assez de nourriture dans notre inventaire afin de ne pas s’épuiser. À défaut de garder un œil sur notre barre d’énergie, on perd connaissance. Par conséquent, on débute la journée suivante avec moins d’énergie.

Également, dans les premières semaines, l’espace disponible dans notre inventaire est assez restreint. On finit souvent par se retrouver avec un peu trop d’items, et choisir quoi garder et quoi jeter peut rendre cinglé. Heureusement, il est possible d’augmenter la taille de notre inventaire à deux reprises en échange de bonnes sommes d’argent.

Printemps, jour 6, année 3 | Stardew Valley
Printemps, jour 6, année 3 | Stardew Valley

Chaque jour est compté dans Stardew Valley

En ce qui concerne le temps, les jours commencent à 6 heures, puis se terminent au plus tard à 2 heures du matin. Cela semble être amplement de temps… jusqu’au moment où on réalise qu’une heure de jeu a une durée réelle de 45 secondes. Ça crée une spirale infernale et inévitable de « Zut de flûte ! Il me reste tant de choses à faire ! » et de « Je suis esclave du temps. Je suis esclave de Stardew Valley. Tel est mon destin. »

Pour finir une journée plus tôt, et ainsi éviter de perdre connaissance une fois que l’horloge affiche 2:00 AM, il faut se coucher dans le lit. Par ailleurs, cette étape sauvegarde automatiquement notre partie. Une fois couché,  le bilan de notre journée nous est présenté. Ce résumé affiche les ventes totales de notre journée. Ce bilan sert de référence principale si on veut savoir quels aliments, artéfacts ou produits artisanaux valent le plus.

Bilan | Stardew Valley
Exemple d’un bilan de journée. | Stardew Valley

Pour en revenir au temps, les mois sont composés de 28 jours, et il n’y a que 4 mois par année. Chaque mois correspond à une saison différente. Les années débutent au printemps et se terminent en hiver. D’ailleurs, en raison des rudes hivers de Stardew Valley, il n’est pas possible de faire pousser des cultures au cours de cette saison… ou presque ! Je n’en dirai toutefois pas davantage. Je vous laisse découvrir les solutions alternatives par vous-mêmes.

Des résultats fructifiants

Le principal objectif du jeu est donc de gérer une ferme à notre image et, de surcroît, honorer l’esprit de notre grand-père qui n’a jamais pu atteindre ce but de son vivant. Une fois que l’on a nettoyé une bonne partie du terrain, vient le moment de se mettre à la tâche. Pour acheter des graines, il faut visiter le magasin général de Pierre. Ensuite, il faut labourer le sol, les planter, et les arroser quotidiennement à l’aide de l’arrosoir et ce, jusqu’à vos premières pousses. Plus notre jardin s’agrandit, plus son entretien prend du temps. Par chance, il est possible d’améliorer nos outils de jardinage chez le forgeron contre de l’argent et des matériaux. On peut aussi se procurer des arroseurs automatiques, qui deviendront rapidement vos items favoris.

Automne | Stardew Valley
Automne | Stardew Valley

Certains fruits, légumes et fleurs prennent plus de jours avant de maturer. D’autres poussent en aussi peu que quatre jours, ce qui nous permet d’avoir un revenu sur une période plus régulière. Lors de la première année, les profits proviennent principalement de nos récoltes. Puis, à mesure que l’on s’enrichit (monétairement, en ressources et en matériaux), de nouvelles options s’offrent à nous. Éventuellement, on peut produire des aliments artisanaux, tels que du fromage, de l’huile, du miel, du vin, et bien d’autres. Ces articles valent pour beaucoup, encore plus si on choisit d’améliorer la compétence appropriée.

Parlant de compétences…

Effectivement, on peut améliorer cinq différentes compétences : FarmingMiningForagingFishing et Combat. Au niveau 5 de chacune d’elle, on nous offre le choix entre deux professions. Au niveau 10, il faut sélectionner une des spécialisations de la profession choisie. Par exemple, au cinquième niveau de Fishing, soit la valeur des poissons qu’on a pêchés augmente de 25 %, soit que les ressources demandées à la fabrication des casiers à crabes sont réduites.

De plus, à chaque niveau que l’on atteint, de nouvelles recettes se débloquent. Parmi ces items, on retrouve entre autres l’épouvantail, du fertilisant pouvant accélérer la vitesse de pousse de vos plants, des bombes pour vous aider à explorer les mines avec plus de facilité, et j’en passe.

Mines | Stardew Valley
Dans Stardew Valley, la méthode de génération procédurale s’applique aux mines. Tentez de vous rendre le plus bas possible !

Marre de la ferme ?

Il peut arriver que vous vous lassiez de vous occuper uniquement votre ferme. Ne vous en faites point : Stardew Valley ne se résume pas qu’à la gestion de votre jardin.

Robin la charpentière peut construire plusieurs bâtiments sur votre terrain. L’écurie nous permet de posséder un cheval, et donc de se déplacer plus rapidement du point A au point B. Avec l’étable et la coop, on peut se procurer des vaches, des chèvres, des poules, des lapins, des cochons, des moutons, etc. Par contre, s’occuper de plusieurs animaux finit par être très coûteux en temps. Grâce au moulin, on peut transformer le blé et les betteraves en sucre.

Aussi, vous pouvez vous rendre à la plage, au lac de la montagne ou à la rivière pour aller pêcher. Il y a différentes sortes de poissons à capturer selon la saison. La difficulté de leur capture varie également selon leur type.

Il y a des mines à explorer, de nouvelles régions à débloquer (comme les égouts et le désert par exemple), notre maison et nos bâtiments à améliorer, le centre communautaire à restaurer, des festivals auxquels assister, des quêtes à accepter, des amitiés à créer… Bref, la liste de choses à compléter est bien longue.

Pêche | Stardew Valley
Pêcher un soir d’hiver. Eh oui, je porte un masque de poule. | Stardew Valley

Des villageois plus ou moins agréables

Après avoir parlé à quelques villageois, on constate rapidement que ConcernedApe a consacré beaucoup de temps à les développer. En effet, plus d’une quarantaine de personnages habitent le village de Stardew Valley et ses alentours. Chacun d’eux a une personnalité distincte, des préférences, des dialogues uniques et une histoire. Parmi eux, douze sont disponibles au plan intime, ce qui nous permet de choisir le candidat idéal pour un éventuel mariage.

Toutefois, plusieurs d’entre eux ne m’ont pas donné l’envie de les connaître davantage, et ce, dès les premières interactions. Prenons Shane comme exemple. Il est constamment de mauvaise humeur et refuse de nous adresser la parole. C’est suite à plusieurs interactions et actes de gentillesse de notre part qu’il s’ouvre peu à peu à nous. On finit par découvrir qu’il est alcoolique et dépressif.

À force de côtoyer les habitants de Stardew Valley, on réalise que ce paisible village cache plusieurs drames, et touche des thèmes assez sérieux : divorce, abus, infidélité, guerre… Cette facette réaliste ajoute de la profondeur au jeu, et franchement, je ne m’y attendais pas du tout.

Shane | Stardew Valley
Shane, soûl mort sous la pluie. | Stardew Valley

Pour poursuivre, le moyen le plus efficace d’améliorer notre relation avec les villageois est de leur offrir des cadeaux, jusqu’à un maximum de deux par semaine. On le fait soit par essai-erreur (personne n’aime recevoir de poubelle ? ah bon), soit en se référant au wiki officiel. Rendu à certains niveaux d’amitié, des cinématiques s’amorcent dépendamment de l’endroit, de l’heure, de la température, et plus rarement, de la saison. Quelques personnages n’ajoutent absolument rien de nouveau à notre partie. Malheureusement, on s’en rend compte seulement une fois la relation maximisée.

En conclusion

Durant les deux premières années du jeu, on trouve toujours quelque chose à faire. Je conseille habituellement aux gens de se référer au wiki officiel pour ce type de jeu, mais pour cette fois, je propose à ce que vous fassiez le contraire. Stardew Valley explique bien les choses nécessaires à connaître, et ce sont surtout les erreurs que l’on commet qui rendent son expérience satisfaisante. Et croyez-moi, des erreurs, vous en ferez tout plein (comme planter une centaine de graines la veille d’une nouvelle saison…).

Ne vous inquiétez pas pour ce qui est de la façon de jouer. Trouvez votre style. J’ai fini par vendre tous mes animaux de ferme afin de me concentrer uniquement sur ma serre et ma production de vin. Certains ne prennent même pas la peine de parler aux villageois ou d’accepter leurs quêtes. Pas de problème ! Il y a tellement de choses à faire que ça n’affectera probablement pas votre partie de manière significative.

Stardrop Saloon | Stardew Valley
Le Stardrop Saloon – là où les villageois aiment se rassembler. | Stardew Valley

Les points négatifs proviennent principalement des contrôles (du moins, du PC) et des bogues (ils sont toutefois très peu nombreux). Les contrôles sont, par moments, assez maladroits, surtout lorsqu’il est temps de labourer, de miner ou de bûcher. J’ignore comment bien l’expliquer, mais notre personnage finit souvent par effectuer des actions dans le vide, car il ne se tourne pas toujours vers la case sélectionnée.

Également, j’ai remarqué plusieurs bogues graphiques, mais rien qui n’ait compromis mon expérience de jeu, car ils étaient tous très mineurs. Considérant que ce jeu de simulation a été conçu dans son entièreté par une seule personne, on oublie vite ce fait. ConcernedApe ajoute du contenu gratuitement, ce qui est un luxe en 2017 ! Il sera même bientôt possible de jouer en multijoueur.

Stardew Valley est disponible sur PC, Mac, Linux, PS4 et Xbox One, avec un lancement très anticipé sur la Nintendo Switch.

Steam | Site officiel

Citrouille géante | Stardew Valley
Une citrouille géante ! Un des nombreux secrets qui peuvent survenir dans le jeu. | Stardew Valley

Stardew Valley

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Excellent !

Stardew Valley est un jeu de simulation apaisant qui a beaucoup à nous offrir. L'histoire des personnages que l'on rencontre est souvent touchante, les tâches à accomplir sont nombreuses, on s'attache rapidement à notre ferme. Bref, c'est un jeu réussi.

User Rating : Be the first one !

À propos de Thaïna Thony

Autant dans la peau d'un redneck fumeur de crystal meth armé d'un lance-roquettes rose que dans celle d'un plombier qui voyage à travers les galaxies pour sauver la princesse de ses rêves, je me sens à ma place dans l'univers des jeux vidéo.

Aussi à voir...

NHL 18

NHL 18 – Une expérience hockey complète

NHL 18 d’EA Sports nous est enfin arrivé et j’ai eu la chance d’y jouer …

Qu'en pensez-vous ?