Concours

Super Mario Odyssey – Un chef-d’œuvre signé Nintendo

Super Mario Odyssey est le dernier grand titre tant attendu lancé sur la Nintendo Switch le 27 octobre. Dans ce nouvel opus, Mario voyage dans les quatre coins du monde afin d’empêcher le mariage forcé de Bowser et de Princesse Peach. Cette fois, il est accompagné d’un tout nouveau personnage du nom de Cappy, un Boo ayant l’apparence d’un chapeau haut de forme.

J’ai rêvé d’un jeu de Mario comme celui-ci pendant des années. Laissez-moi vous dire que je suis loin d’avoir été déçue. Sans la moindre once d’exagération, je peux affirmer que ce jeu est un véritable chef-d’œuvre.

Super Mario Odyssey

Jouabilité et créativité hors pair

Ah ! Comme ça fait du bien d’être de retour dans un nouveau jeu de Mario en 3D. Très rapidement, on constate que les bons vieux contrôles sont plus fluides que jamais. Long saut, plongé dans les airs, saut arrière, « ground pound »… Une panoplie de mouvements est à notre disposition pour explorer les moindres racoins du monde.

Ma méthode de déplacement favorite est la roulade. Eh oui, à la manière de Sonic, Mario peut maintenant se mettre en boule pour rouler à toute vitesse. Avec l’aide de Cappy, il est possible de se rendre encore plus haut et encore plus loin. Maîtriser certains de ces mouvements est une nécessité si l’on veut atteindre des endroits secrets ou plus élevés.

Super Mario Odyssey Jump tricks 2 gif

Super Mario Odyssey Jump tricks gif
Exemples de mouvements que l’on peut effectuer. | Super Mario Odyssey

Également, l’habileté principale de notre compagnon fantôme constitue le cœur de Super Mario Odyssey : la mécanique de capture. Grâce à Cappy, on peut prendre possession d’objets, d’alliés et d’ennemis. En effet, on se retrouve enfin dans la peau de Goombas, de Bullet Bills, de Fire Bros… et même d’un taxi, d’un cactus, d’un arbre et bien plus encore ! Avec cette mécanique, le jeu repousse les limites du possible, diversifie et renouvelle la jouabilité à chaque instant. Ça rend le tout très dynamique.

De plus, à plusieurs moments au cours du jeu, on retrouve des passages en 8-bit. Lorsqu’on pénètre dans le tuyau approprié, on a droit à une version chiptune de la musique du niveau. La transition est très fluide. Même le costume que l’on porte se convertit en 8-bit !

Je me noie littéralement dans la nostalgie. | Seaside Kingdom - 8-bit - Super Mario Odyssey
Je me noie littéralement dans la nostalgie. | Super Mario Odyssey

Étant propriétaire d’une Switch depuis seulement quelques jours, je suis encore fascinée par le HD Rumble. Les sensations dans nos mains sont des plus précises. En fait, il peut arriver de ressentir de minuscules vibrations alors que l’on se promène. Cela signifie que quelque chose se cache dans le sol. Qui sait sur quoi vous pourriez tomber ?

Des royaumes qui en mettent plein la vue

L’objectif primaire est donc de venir à la rescousse de Peach et de Tiara, la sœur de Cappy. Pour ce faire, on voyage à bord d’un vaisseau volant du nom d’Odyssey. Ce qui alimente ce vaisseau, ce sont les Lunes (Moons). D’ailleurs, elles sont cachées vraiment partout. Il y en a tant qu’il est inévitable d’en trouver – comme les graines de Korok dans The Legend of Zelda : Breath of the Wild (passez lire notre critique).

Aussi, on voit que beaucoup d’emphase a été mise sur l’aspect voyage du jeu. Effectivement, les menus de chacun des royaumes sont sous forme de dépliants de voyage. Ces derniers contiennent des descriptions des attractions touristiques du royaume en question et suggèrent des endroits à visiter. Parlant de royaumes, ils sont tous distincts les uns des autres. Les paysages sont magnifiques, les couleurs sont flamboyantes et les atmosphères sont propres à chacun d’eux.

Super Mario Odyssey | Luncheon Kingdom
Se baigner dans un potage brûlant ? Pourquoi pas ! | Super Mario Odyssey

Il faut noter que Super Mario Odyssey est le premier jeu de Mario à monde ouvert depuis Super Mario 64 (ou Super Mario Sunshine). On peut donc explorer les endroits que l’on veut dans aucun ordre en particulier. On peut accéder à un même endroit de plusieurs manières différentes, soit par l’usage des contrôles très variés de Mario, par l’entremise de passages secrets, ou tout simplement en prenant le chemin principal.

J’ai remarqué que le jeu mise beaucoup sur les contrastes. Dans le Sand Kingdom, le désert est envahi par des colonnes de glace. Dans le Wooded Kingdom, les habitants, qui sont des robots, vivent en parfaite harmonie avec la nature. Même les couleurs sont en contraste et en complément. C’est un véritable délice pour les yeux.

Wooded Kingdom | Super Mario Odyssey

Une nouvelle utilité pour les pièces

Dans ce nouvel opus, les pièces ont une toute nouvelle utilité : celle de pouvoir aller magasiner ! En effet, avec les magasins Crazy Caps, on peut acheter divers souvenirs qui serviront à décorer l’Odyssey ainsi que des dizaines de costumes pour Mario. Par ailleurs, l’achat de certains habits est requis si l’on désire accéder à de nouvelles zones. Aussi, chaque royaume possède sa propre monnaie. Il nous faut trouver 50 ou 100 pièces régionales réparties dans chacune d’elles si l’on veut acheter tous les souvenirs dans la boutique.

Tous en route vers le travail. | Super Mario Odyssey
Tous en route vers le travail. | Super Mario Odyssey

Un hommage à la franchise

C’est bien connu : le lancement de Super Mario Maker était en quelque sorte pour célébrer le 30e anniversaire de Super Mario Bros. Toutefois, je considère Super Mario Odyssey comme étant le véritable jeu qui rend hommage à la franchise.

À chaque nouveau lancement, on retrouve toujours quelques références aux anciens jeux.  Dans ce nouvel opus, je n’en ai jamais vu autant. Du design des niveaux aux divers costumes que l’on peut porter, en passant bien sûr par la bande sonore, j’ai pu relever des tonnes de références à toute la série. Mise à part une surprise qui survient une fois que l’on vainc Bowser à la fin de l’histoire principale, Metro Kingdom est le royaume qui m’émeut le plus à cause de ça.

Super Mario Odyssey | Mario en robe de mariage
Mario le magnifique. | Super Mario Odyssey

Un grand souci du détail

Dans le Metro Kingdom, Pauline, maintenant mairesse de New Donk City, nous demande de rassembler quatre musiciens pour un festival de musique. À chaque nouveau musicien que je trouvais, je remarquais que l’instrument en question s’ajoutait dans la bande sonore du royaume. Également, lorsque Mario roule dans le sable ou dans la neige, il est recouvert d’une fine couche de poussière une fois qu’il se relève. Même son nez rebondit à chacun des pas qu’il fait !

Super Mario Odyssey | Metro Kingdom
Arrivée dans le Metro Kingdom. | Super Mario Odyssey

De plus, quand on se place aux côtés d’une radio, Mario se met à danser… sur le rythme de la musique ! Dans les cas où il ne le fait pas sur le rythme, on n’a qu’à attendre quelques secondes et le petit moustachu rectifie ses pas. J’ai aussi pu remarquer que si on pénètre dans un magasin alors qu’il porte un habit contre le froid, Mario va étirer son collet et faire du vent sur son visage parce qu’il a trop chaud. À mon avis, tous ces détails ajoutent beaucoup de charme et de richesse au jeu.

Quelques infos utiles

  • Explorez, explorez, explorez. Comme dans tous les jeux de Mario qui se respectent, il y a une panoplie de secrets à découvrir. Soyez curieux ! Rien n’est là pour rien.
  • Il est possible de se téléporter à tous les drapeaux (checkpoints) que l’on a activés.
  • Plus on progresse dans le jeu, meilleur il devient. D’ailleurs, j’ai terminé l’histoire principale en seulement une (intense) fin de semaine. Malgré que celle-ci soit assez « courte », ce qu’il reste à compléter et à explorer me prendra sans doute des mois. Je ne veux pas en dire davantage, car lorsque l’on s’approche du combat final, les surprises ne cessent d’affluer. Le contenu dit post-game vous occupera pendant longtemps.
Super Mario Odyssey
Comme vous pouvez le constater, Mario est plus expressif que jamais. | Super Mario Odyssey
  • On a l’option de compétitionner avec d’autres joueurs à travers le monde. On retrouve plusieurs défis tels que des courses, des parties de volleyball, du saut à la corde et j’en passe.
  • Le mode « Snapshot » est l’une de mes fonctionnalités favorites. On peut l’activer en tout temps afin de prendre de composer de magnifiques captures d’écran de notre aventure.
  • Alors que les boss sont tous très amusants à combattre, les affrontements contre Bowser sont définitivement les meilleurs. Ils ne m’auront jamais autant animée que dans ce jeu. Je criais d’extase dans mon salon tellement j’adorais ça.

En conclusion

Tout compte fait, Super Mario Odyssey est tout simplement parfait selon moi. Nintendo a vraiment mis le paquet pour ce jeu – à un point tel que je me demande sincèrement comment le prochain parviendra à surpasser celui-ci. Mais bon, de toute façon, on n’en est pas encore là. Que vous soyez un amateur ou non de cette franchise, il vous faut jouer à ce jeu. Amusement et éblouissement garantis. Si je le pouvais, je donnerais la note de 6 sur 5, ou de 20/10, ou de 108 étoiles.

Site officiel

This slideshow requires JavaScript.

Super Mario Odyssey

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

PARFAIT

Super Mario Odyssey est tout ce dont j'ai toujours rêvé. Il s'agit pour moi du meilleur jeu de l'année, de la décennie et de tous les temps. Si vous n'avez pas encore mis la main sur la Switch, je vous conjure de vous en procurer une au plus vite !

User Rating : Be the first one !

À propos de Thaïna Thony

Autant dans la peau d’un redneck fumeur de crystal meth armé d’un lance-roquettes rose que dans celle d’un plombier qui voyage à travers les galaxies pour sauver la princesse de ses rêves, je me sens à ma place dans l’univers des jeux vidéo.

Aussi à voir...

Wulverblade – Les Romains n’ont qu’à bien se tenir

La Nintendo Switch prouve à maintes et maintes reprises que la console est parfaitement supportée …

Qu'en pensez-vous ?