The Thaumaturge : quand Disco Elysium rencontre Call of Cthulu

Malgré le fait que je me tiens généralement loin des jeux ou autres formes de matériel culturel flirtant avec l’horreur, il y a toujours quelque chose qui m’a fasciné dans cet univers. L’horreur me répulse, mais lorsque c’est bien écrit, lorsqu’il y a du mystère, je me vois accrocher comme les plus grands amateurs du genre. C’est ce qui s’est passé lorsque l’on m’a convaincu de débuter une partie du jeu de table de Call of Cthulu, il y a plusieurs années. C’est également ce qui s’est produit lorsque je suis tombé en amour avec la série The Haunting of Hill House. Quels sont les points en communs entre ces deux titres hormis l’horreur ? La narration.

The Thaumaturge nous permet donc d’entrer dans un univers paranormal ou la narration est à l’avant-plan. Les personnages sont attachants et les dialogues intéressants, le tout saupoudré d’une touche de mystère et de curiosité.

Le mystère des Thaumaturges

Entrez dans la peau de Wiktor, un thaumaturge de Varsovie, ville de l’Empire russe, qui revient dans sa ville natale après un long – et épuisant – voyage afin d’assister aux funérailles d’un père qui ne l’a jamais aimé. Tout comme lui, son géniteur était également un thaumaturge, une personne dotée de pouvoirs étranges lui permettant d’apercevoir, de communiquer et de capturer des salutors, ces créatures paranormales et invisibles que seules les thaumaturges peuvent voir.

Non seulement elles vous permettront d’utiliser des pouvoirs en combat, mais ces entêtées d’outre-tombe permettent également de comprendre l’histoire et les émotions derrière certains objets ou certaines personnes. C’est donc armé de l’un de ces esprits que vous partez dans votre quête. Au fil de votre aventure, vous allez capturer d’autres salutors, mais également en apprendre plus sur l’histoire de la Pologne et du monde qui vous entoure.

L’histoire est parsemée de scènes vidéos qui nous permettent de prendre une pause de tout ce texte.

La narration à l’avant-plan

S’il est vrai que The Thaumaturge est un jeu de rôle en vue isométrique, nous sommes beaucoup plus près de Disco Elysium que de Baldur’s Gate. Il faut aimer lire, aimer les intrigues et la narration pour pouvoir avoir du plaisir dans ce jeu. Tout est très descriptif et le monde est rempli d’informations. Bien que celle-ci soit parfois superflue, l’immersion littéraire est tout de même agréable. De plus, les nombreuses animations m’auront tout de même permis de savourer l’histoire et de prendre des « pauses » de toute ces descriptions. Malgré la ressemblance, j’ai trouvé beaucoup plus dynamique The Thaumaturge que le jeu indépendant à succès.

Malheureusement, le jeu ne permet pas de personnaliser notre personnage comme nous le voudrions. En fait, vous pourrez éventuellement acquérir de nouveaux vêtements ou aller chez le barbier, mais vous ne pouvez pas changer son nom, son apparence ou son sexe. Nous sommes condamnés à vivre cette histoire à travers les yeux de Wiktor tel qu’il est. Bien que ce soit un point négatif pour moi, surtout en 2024, le personnage n’en est pas moins intéressant.

Heureusement, l’aspect jeu de rôle est tout de même présent dans les diverses options de dialogue qui vous permettront tout de même de pouvoir jouer l’aventure à votre manière.

Vous allez explorer des endroits où la désolation, la solitude et la négativité règnent.

Un système de combat différent

J’ai personnellement bien aimé les combats qui sont malgré tout assez simples. Autre signe distinctif de The Thaumaturge, on nous présente un système tour par tour plutôt que celui qui est utilisé de façon classique dans les jeux de rôle à vue isométrique et qui se déroulent souvent en temps réel. Vous avez accès à plusieurs attaques diversifiées qui peuvent être changées ou améliorées durant votre aventure. Le salutor que vous utilisez influencera également les attaques que vous pourrez faire, car celui-ci possède aussi un tour.

Chaque entité possède ses propres attaques et vous devrez faire gaffe à vos choix afin de sortir victorieux de certains combats. Chacune des attaques – y compris les vôtres, celles de vos ennemis et de vos salutors – ont également une vitesse qui y est associée, obligeant ainsi à développer vos stratégies. Est-ce que vous devriez faire plus de dégâts, ou tenter une attaque plus rapide qui a un certain pourcentage de chance d’annuler l’attaque d’un de vos adversaires ?

Malgré la simplicité du système, j’ai personnellement trouvé certains combats ardus et j’ai dû en recommencer plusieurs fois après avoir quitté le village initial. Vous devrez donc choisir les bonnes attaques et les bons salutors afin de pouvoir survivre à ceux-ci.

Le système de combat n’est pas complexe, mais nécessite tout de même de la réflexion.

Devenez plus puissant

En accomplissant des quêtes et en combattant vos ennemis, votre personnage gagnera de l’expérience afin de pouvoir monter de niveau. Ces niveaux vous permettront d’acquérir plus de pouvoirs de thaumaturgie. Vous pourrez ainsi mettre des points dans quatre caractéristiques : le cœur, l’esprit, l’acte et la parole.

En plus de rendre plus puissantes certaines de vos attaques, ces capacités vous permettront de débloquer des options de dialogues, et également de découvrir les secrets de certains objets que vous trouverez en cours de route. Seul bémol, afin de pouvoir augmenter certaines caractéristiques, vous devrez posséder des salutors en lien avec celles-ci. Votre pouvoir est donc l’otage de votre évolution dans l’histoire principale, ce qui nuit parfois à ceux qui désirent tout découvrir.

J’ai été bien déçu de ne pas pouvoir couper ma moustache…

Un jeu intéressant

The Thaumaturge est définitivement un excellent jeu qui mérite d’être découvert. Si vous aimez les jeux narratifs, découvrir des univers et de nouvelles thématiques, c’est le jeu pour vous. Le fait que celui-ci se déroule en Varsovie m’a fait découvrir un environnement avec lequel je suis moins familier. Les esprits proviennent de mythologie diversifiée, même si elles ne réinventent pas la roue. J’ai aimé l’originalité et ne pas redécouvrir pour la 150e fois un univers médiéval fantastique générique.

Je vous le conseille fortement si les jeux de rôle, le mystère et l’énigmatique vous intéressent.

J’aime

  • Le système de combat
  • L’univers, l’ambiance et la narration
  • Son originalité

J’aime moins

  • Le manque de personnalisation du personnage

La copie de The Thaumaturge a été fournie par 11 bit studios.

The Thaumaturge

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

À découvrir

The Thaumaturge nous fait découvrir un univers qui mérite d'être exploré et avec lequel nous ne sommes pas particulièrement familiers. Ses textes et ses intrigues sauront intéresser les amateurs du genre.

À propos de David Charbonneau

Geek à temps plein, je suis passionné de jeux vidéo, de cinéma et de culture populaire. Ce que je préfère par-dessus tout est généralement un bon scénario, car l'histoire est pour moi plus importante que tout. Je DM beaucoup trop de parties de D&D pour ma propre santé mentale.

Aussi à voir...

What the Fog

What the Fog : un jeu addictif inspiré de l’univers de Dead by Daylight

What the Fog est un jeu dans lequel vous incarnez Dwight, Claudette ou Feng Min, …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.