Enshrouded – Valheim rencontre Breath of the Wild

*Tout d’abord, je tiens à préciser que le jeu est en accès anticipé et il se pourrait donc que certaines informations trouvées dans ma critique soient erronées au moment de la lecture.*

Sans doute comme la plupart d’entre vous, j’ai vu l’une des nombreuses publicités sur Meta mentionnant un jeu en accès anticipé dont je n’avais jamais entendu parler. Heureusement pour moi, la naïveté l’a emporté et j’ai rapidement cliqué afin de voir ce qu’était Enshrouded. Mon intérêt m’a rapidement poussé à épier les moindres coins d’Internet afin de trouver le plus d’informations possibles. Quelle ne fut pas ma surprise de tomber dans le vortex créé par ce jeu de rôle d’action dans un univers médiéval fantastique.

Enshrouded : un jeu qui mérite d’être connu

  • Studio de développement : Keen Games GmbH
  • Éditeur : Keen Games GmbH
  • Plateformes disponibles : PC
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : Non disponible
  • Prix : 39,99 $
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

La déchéance du royaume d’Embervale

Il y a de cela très longtemps, un étranger a apporté un cadeau intriguant au royaume d’Embervale. Un élixir qui représentait une arme, un médicament et du pouvoir. Les humains ce sont rapidement à créer des puits afin d’extraire les ingrédients afin de concevoir plus de cet élixir. Peu à peu, les hommes ont commencé à s’entretuer afin de pouvoir contrôler la ressource.

En creusant trop creux, ceux-ci ont cependant libéré un brouillard maléfique qui a envahi les landes. Ce brouillard a tué toutes formes de vie et a créé une mutation chez les humains. Ceux-ci errent maintenant dans les landes et sont particulièrement agressifs.

Vous êtes le Flameborn, le dernier espoir du royaume. Vous devrez survivre aux différentes horreurs du monde et libérer le royaume du brouillard en détruisant les différentes sources de celui-ci. Seul ou avec une quinzaine de compagnons, vous devrez repousser ce que les Hommes ont libéré.

Vous aurez à trouver rapidement une façon de survivre à l'univers d'Enshrouded.
Au début de votre partie, vous vous réveillez dans des ruines, seuls et sans outils.

Un personnage à votre image

Bien que ce ne soit pas la fonction la plus travaillée du jeu, vous pouvez modifier l’apparence de votre personnage ! Vous aurez le choix entre quinze corps créés (huit hommes et sept femmes), vous pourrez modifier vos cheveux, votre pilosité faciale, leurs couleurs, votre voix et votre nom.

Évidemment, on aurait voulu plus d’options, mais l’essentiel est présent. Il y a un certain intérêt à avoir un personnage qui vous plaît puisque la vue à la troisième personne fait en sorte que vous verrez continuellement votre avatar. Même chose aux niveaux des armures et des vêtements, il manque un peu d’aspect personnalisable (la couleur par exemple), mais comme nous les créons au départ avec des retailles, je ne me plaindrai pas trop du fait que les designs ressemblent à des vêtements rapiécés pour les armures initiales.

L’autre aspect de personnalisation qui rend l’expérience intéressante est sans doute également l’ajout de points de compétences à distribuer avec chaque niveau. Bien que la carte de compétences soit ouverte et que vous puissiez distribuer vos points comme vous le désirez, vous aurez accès à des archétypes de classes.

Enshrouded possède quinze corps et plusieurs coupes de cheveux vous permettant de personnaliser votre personnage.
Bien que les options soient pour le moment limitées, Enshrouded vous permet de créer un personnage à votre image.

Des épées et de la magie !

Une panoplie de style de jeu et d’armes s’offrent à vous afin de vous défendre contre les nombreux dangers d’Embervale ! Afin de reconquérir les landes et ainsi redonner le pouvoir à votre peuple, vous pourrez vous battre avec des armes de mêlées, à distance ou encore utiliser de la magie. La force de vos attaques est dépendante de vos armes, mais également des statistiques que vous aurez décidé d’augmenter en montant de niveaux.

Comme dans tout bon jeu de rôle qui se respecte, vous gagnerez des niveaux en obtenant des points d’expérience en exécutant diverses actions comme découvrir de nouvelles zones, battre des monstres, miner ou libérer certains endroits du royaume.

Lors de mon test, j’ai personnellement décidé d’y aller traditionnellement avec les armes de mêlée, et j’ai eu l’impression que certains combats – surtout ceux contre des boss – demandaient un certain niveau d’habileté. On doit donc apprendre à maitriser les contrôles rapidement si l’on veut affronter certains des monstres les plus forts du jeu. Heureusement, les contrôles ne sont pas compliqués à comprendre et le jeu reste tout de même à la portée de tous. Pour l’instant, on ne semble pas pouvoir modifier la difficulté du jeu, mais je suis persuadé qu’un mode moins dangereux sera offert aux joueurs.

Le jeu n’est pas particulièrement punitif. Lorsque vous perdez la vie, vous ressusciter au dernier autel avec lequel vous vous êtes liés. Oui, vous aurez perdu une partie de votre matériel, mais celui-ci est récupérable près de votre lieu de décès. Généralement, votre corps est déplacé dans un endroit moins dangereux. À noter que vous pouvez avoir plusieurs cadavres, donc si vous mourrez en tentant de récupérer votre corps, ce n’est pas si grave.

Contrairement à Valheim, votre base n’est pas constamment sous attaque ! Bref, vous pourrez également passer du temps à construire tranquillement votre quartier général sans avoir peur de vous faire constamment tuer.

Les combats dans Enshrouded ne sont pas toujours simples et sont diversifiés.
Certains combats sont compliqués, d’autres faciles. Malheureusement, parfois, les ennemis sont simplement forts, mais ne sont pas très intelligents.

Survie et création

Il n’y a pas que des combats dans l’univers d’Enshrouded. Un des gros aspects du jeu est sans doute la survie et la création. En fait, dans vos premiers instants, vous mettrez sans doute plus de temps à concevoir un abri et chercher du matériel afin de créer des armes et de nouveaux objets pour pouvoir survivre plus longtemps dans le monde.

Lorsque vous accédez à du nouveau matériel, vous apprendrez de nouvelles recettes permettant souvent des améliorations pour votre « qualité de vie ». En avançant dans le jeu, vous allez également rencontrer quelques personnages non joueurs ayant le rôle d’artisans et pouvant vous proposer de nouvelles créations et améliorations pour vous permettre de repousser les limites du monde connu.

J’ai trouvé que la création de bâtiment se faisant quand même assez facilement. Il s’agit d’un système de blocs que l’on n’a qu’à mettre un par-dessus l’autre si l’on veut. Des gabarits pour les murs, les fenêtres et les trous pour les portes peuvent également être utilisés. On peut même éventuellement construire des portes secrètes (ou des planchers secrets) !

Enshrouded permet de créer des habitations et des monuments comme vous le désirez.
Vous pouvez construire à votre guise dans la zone entourant l’autel que vous avez fabriqué. Éventuellement, vous pouvez augmenter la puissance du monument afin d’agrandir votre zone de construction.

Un monde à explorer

Le côté qui me fait sans doute le plus penser à Breath of the Wild est l’aspect exploration du monde. Non seulement est-ce que le stamina est utilisé pour les mêmes raisons que dans l’opus de The Legend of Zelda, mais elle est visualisée par une petite roulette. La carte est également remplie de tours que l’on peut monter afin de débloquer un point qui permet d’utiliser un « fast travel  ». Le monde est vaste à explorer et deux outils de déplacement sont de potentiels clins d’œil à la célèbre série.

Rapidement, nous pouvons créer un planeur afin de descendre plus rapidement les montagnes ou encore un grappin afin d’explorer les hauteurs du monde. Comme dans Breath of the Wild, les ennemis ne courent pas les rues, mais la musique et l’ambiance sont au rendez-vous. Jamais je n’ai eu l’impression de « perdre mon temps » ou encore de trouver le temps long en me baladant d’un coin à l’autre du royaume d’Embervale.

Non seulement est-ce que le monde est immense, mais on est rapidement avide d’explorer les ruines de l’ancien royaume ou encore de s’aventurer dans les dangereuses brumes qui cachent souvent des ennemis et des trésors difficiles d’aspects.

Bien que je n’ai jamais quitté le premier biome durant mon test, il semble possible d’en visiter plusieurs autres ! J’ai vu des captures d’écrans montrant des paysages complètement différents et pourtant, j’ai passé une vingtaine d’heures à explorer la toute première région !

À noter que cette exploration peut se faire à seize puisque le jeu permet de jouer également en multijoueur !

Certaines similitudes peuvent se faire entre l'exploration dans Enshrouded et dans Breath of the Wild.
Le monde est vaste à explorer.

Une aventure à découvrir !

Si vous aimez les jeux de survie et de création, Enshrouded est sans doute le jeu qu’il vous faut ! Sans conteste, j’ai eu beaucoup de plaisir et j’ai particulièrement envie de découvrir ce monde avec plusieurs de mes amis. Le royaume d’Embervale mérite d’être découvert et le fait qu’il soit en accès anticipé ne fait que me donner l’espoir de voir le nombre d’options se multiplier et peut-être même de voir les aspects que j’ai trouvé les plus négatifs être réglés.

Des heures et des heures de plaisir – seul ou entre amis !

Enshrouded est peuplée de quelques personnages secondaires.
Dans votre aventure, vous pourrez même rencontrer des personnages non joueurs !

J’aime

  • La simplicité des contrôles
  • L’ambiance
  • Le vaste monde à explorer

J’aime moins

  • Le nombre d’objets initiaux à construire
  • La carte qui ne se génère pas de façon aléatoire

La copie de Enshrouded a été fournie par Keen Games GmbH.

Enshrouded - Accès anticipé

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Génial !

Le fait que ce soit un accès anticipé aussi complet me donne l'impression que je ne pourrai qu'être excité par les mises à jour !

À propos de David Charbonneau

Geek à temps plein, je suis passionné de jeux vidéo, de cinéma et de culture populaire. Ce que je préfère par-dessus tout est généralement un bon scénario, car l'histoire est pour moi plus importante que tout. Je DM beaucoup trop de parties de D&D pour ma propre santé mentale.

Aussi à voir...

Granblue Fantasy Relink

Granblue Fantasy : Relink – S’envoler vers d’autres cieux

Un autre mois, un autre jeu de Granblue Fantasy ! Cette fois, on vous présente l’univers …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.