SteamWorld Build – Robots et cowboys, que demander de plus ?

Je ne sais pas pour vous, mais je me fais assaillir de publicités pour des jeux indépendants sur mes médias sociaux. L’un d’eux avait attiré mon attention et j’avais décidé de faire la demande d’un code. Alors que je suis moi-même dans une pause de Baldur’s Gate 3 afin de me lancer dans des jeux de gestion de ville, j’étais ravi de recevoir le code pour SteamWorld Build. Ce jeu dont je n’ai vu que quelques vidéos et captures d’écrans sur les médias sociaux est dans le même univers que les jeux SteamWorld que je ne connaissais pas non plus.

Vous l’aurez donc deviné, l’univers semble riche et malgré le fait qu’il soit d’un autre style, The Station a sans doute fait un bon coup avec ce nouveau jeu !

SteamWorld Build : prenez le contrôle du Wild Wild West

Faque, c’est quoi SteamWorld Build ?

L’univers de SteamWorld est étrange. L’histoire se déroule dans une région désertique d’une planète sur le point de disparaître. La planète est peuplée de Steambots, des robots fonctionnant à vapeur et dotés d’une intelligence artificielle et de ce qui semble être une conscience. Durant votre errance, vous avez trouvé une entité étrange qui croit que votre fille Steambot a le pouvoir de capter des ondes radio d’une technologie ancienne qui vous permettra de quitter la planète.

C’est donc avec l’aide d’aristocrates robots que vous pourrez fonder une ville près d’un vieux chemin de fer afin de pouvoir commercer avec d’autres villages et creuser l’endroit à la recherche de cette technologie. L’entité semble provenir d’une autre planète et ne semble pas être des mieux intentionnée avec ses commentaires frôlant un discours esclavagiste envers votre population de robots.

Vous aurez donc à gérer des robots ouvriers, ingénieurs, aristocrates, mineurs, etc. afin de faire prospérer votre village et vous rendre au centre de la terre pour trouver les pièces d’une fusée.

Dans SteamWorld Build, il y a certaines animations afin d'amener de nouveaux éléments à l'histoire.
Les graphismes des diverses animations de l’histoire rappellent ceux d’un dessin animé et sont très agréables à l’œil.

Heya cowboy !

Vous devrez donc créer un village minier autour de la mine afin de pouvoir y accéder. C’est dans une ambiance western et « steam punk  » que vous aurez à trouver les ressources afin d’augmenter le bonheur de vos citoyens. Chaque caste a des besoins qui doivent être comblés par la construction de bâtiments ou bien la création de nouvelles ressources. Par exemple, les ouvriers seront heureux par la construction d’un magasin général, alors que les ingénieurs auront envie de pouvoir manger un bon burger de vache robotique. Vous comprendrez que chacun des bâtiments nécessite non seulement certaines ressources, mais certains types de Steambot afin de s’assurer de leur efficience.

Une fois heureux, vos Steambots pourront être évolués dans une caste supérieure, qui auront plus de besoins à combler, mais qui seront nécessaires afin de débloquer de nouvelles technologies et de nouveaux bâtiments afin de faciliter votre vie souterraine. S’ils sont heureux, vos robots seront plus efficaces et accepteront également de payer plus d’impôts.

Cependant, il faut tout de même faire attention puisque vous aurez à gérer la quantité de chacune de vos castes afin de ne pas manquer de main-d’œuvre appropriée. Bien qu’il soit plus élevé dans la hiérarchie, un ingénieur, par exemple, ne pourra remplacer le travail d’un ouvrier.

Dans SteamWorld Build, vous aurez d'abord un village à gérer afin de vous assurer que vos bots soient heureux.
Vous aurez à gérer un village dans le désert afin de combler les besoins de vos bots.

Les Steambots ont creusés trop creux… !

L’aspect qui m’a sans doute le plus obsédé durant ma partie est sans doute le volet excavation du jeu. Alors que vous aurez réparé l’entrée de la mine, vous devrez y construire des tunnels, solidifier la mine afin que rien ne s’écroule sur la tête de vos robots, créer des ponts et miner des ressources. Ces minerais pourront vous servir à augmenter le bonheur de vos citoyens, mais également à acheter différents bonus à la gare de votre chemin de fer, si celui-ci a été réparé.

Encore une fois, plusieurs types de Steambots seront nécessaires afin d’assurer le bon fonctionnement de vos opérations minières. Certains, par exemple, ne feront que creuser, alors que d’autres vont s’occuper de la machinerie lourde ou encore protéger vos divers personnages des dangers.

Car voyez-vous, plus vous creusez, plus des dangers se trouveront sur votre chemin. Chaque étage de la mine vous permettra de découvrir deux pièces de la fusée vous permettant de fuir la planète, vous aurez donc intérêt à creuser toujours plus creux afin de terminer votre mission.

En plus des ennemis, des pièges et des ressources, vous devrez toujours vous assurer que la structure de votre mine ne vous tombe pas sur la tête ! C’est donc en construisant des piliers que vous pourrez assurer une certaine sécurité à vos bots.

Vous l’aurez compris, cette mécanique vous fera donc sans cesse surveiller votre village, mais aussi vos opérations minières qui ne sont qu’à quelques pierres de tomber… en ruines !

Dans SteamWorld Build, vous aurez à remplir votre mission de fuir la planète en trouvant des morceaux d'une fusée sous terre.
Vous aurez également à gérer votre mine afin de trouver les pièces d’un ancien vaisseau spatial.

On en veut plus !

Au niveau artistique, j’ai trouvé le jeu agréable à regarder. Le style artistique ne réinvente peut-être pas la roue et peut-être que certains seront un peu effrayés vis-à-vis des graphismes tout droit sortis d’un dessin animé, mais je crois que ceux-ci servent bien le ton du jeu. Je n’ai pas eu l’impression de jouer à un jeu qui se prenait particulièrement au sérieux, malgré le fait qu’il soit bien plaisant !

Les agencements musicaux sont particulièrement bien et font un honneur à la thématique western. Sans aucun doute, vous serez emporté dans l’univers et vous n’aurez pas l’impression que la direction musicale s’est écartée de sa mission (un peu comme je l’avais remarqué pour l’excellent jeu Arcadian Atlas).

Si vous aimez l’exploration de donjon et la gestion de ville, ce jeu vaut assurément le détour ! Bien que la thématique puisse ne pas parler à tout le monde, je n’ai pas trouvé qu’elle était omniprésente sauf dans l’humour. Le même jeu aurait très bien pu se passer avec des humains et je n’ai pas eu l’impression que l’expérience robotique a gâché mon plaisir, au contraire. Je crois plutôt que l’humour et l’ambiance vous décrocheront des sourires !

Dans SteamWorld Build, il y a une belle leçon sur le capitalisme!
Évidemment, vous êtes en bas de l’échelle et vous devez travailler pour des robots qui ne vous voient que comme de la main-d’oeuvre…

J’aime

  • L’originalité
  • La fusion entre créateur de ville et exploration de donjon
  • La musique

J’aime moins

  • La quantité de cartes sur lesquelles on peut jouer

La copie de SteamWorld Build a été fournie par Thunderful Publishing.

SteamWorld Build

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Wow !

SteamWorld Build fusionne deux genres ensemble afin de faire un jeu captivant dont les mécaniques sauront plaire aux plus aventuriers d'entre vous !

À propos de David Charbonneau

Geek à temps plein, je suis passionné de jeux vidéo, de cinéma et de culture populaire. Ce que je préfère par-dessus tout est généralement un bon scénario, car l'histoire est pour moi plus importante que tout. Je DM beaucoup trop de parties de D&D pour ma propre santé mentale.

Aussi à voir...

Parasol Stars

Parasol Stars : The Story of Bubble Bobble III – L’académie du parasol

Vous connaissez certainement Bubble Bobble, le classique avec les petits dragons qui lancent des bulles. …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.