Troyes Dice cover

Troyes Dice : lancer les dés pendant huit journées

Troyes Dice a piqué ma curiosité lorsque j’ai lu la présentation de mon collègue Martin, alors que j’étais encore une néophyte dans le monde des Roll & Write. Sachant qu’un des auteurs, Sébastien Dujardin, était aussi celui de Deus, un de mes jeux favoris, je me devais de l’essayer. C’est ainsi que je vous présente ma critique qui se veut complémentaire à l’article de Martin. Je vous invite à me faire part de vos commentaires sur le jeu au bas de l’article.

  • Auteurs : Sébastien Dujardin, Xavier Georges, Alain Orban
  • Illustrateurs : Alexandre Roche et Good Heidi
  • Éditeur : Pearl Games
  • Nombre de joueurs : 1 à 10
  • Durée : 30 minutes
  • Âge recommandé : 12 ans et plus
  • Année : 2020
  • Prix : 38$ (français), 36$ (anglais)
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Matériel et thématique

Je dois avouer que d’emblée, si je n’avais pas eu de recommandation le concernant, je n’aurais pas choisi Troyes Dice sur une tablette de boutique, peut-être parce que la boîte ne m’attirait pas. Il faut dire que la thématique non plus, moi qui ne suis pas très portée sur l’époque médiévale. Une fois la boîte ouverte, le matériel m’a plu, les dés transparents sont plus gros que ceux auxquels nous sommes habitués, ça fait changement. Les tuiles et la roulette sont de bonne qualité. Il est excitant lors de la première mise en place du jeu de se demander comment va servir ce matériel. En effet, plusieurs Roll & Write ne contiennent que des feuilles et des crayons. D’ailleurs, ces derniers ne sont pas fournis dans Troyes Dice. C’est pourquoi lors des vacances, nous avons dû nous débrouiller avec les crayons trouvés dans le chalet que nous occupions.

Troyes Dice crayons

Les feuilles de jeu sont claires, il y a plusieurs détails mais on ne se sent pas submergés par les couleurs, car il y a un fil conducteur facile à suivre. J’ai testé la version du jeu en anglais, mais j’ai lu le livret de règles en français avant de rédiger cette critique et je n’y ai pas trouvé d’erreurs.

Troyes Dice matériel
Le matériel de Troyes Dice.

Comment jouer ?

Troyes Dice est constitué de huit journées, contenant chacune deux tours, soit le matin et l’après-midi. Ceux-ci, identifiés par deux moitiés d’une roulette que l’on tournera telle la Terre autour du Soleil, nous offrirons des choix de dés transparents posés sur des places, qui prendront la couleur de celles-ci (rouge, jaune ou blanc). Nous pourrons acheter un dé par tour, en payant le coût en ressources indiqué par la roulette (plusieurs joueurs peuvent acheter le même dé). À noter que le dé noir ne peut être acheté, et apporte une conséquence négative. Lors des deux premières journées, il ne fait que détruire une place, le temps que vous preniez vos aises. Dès la troisième journée, il détruit aussi un dé sur votre feuille si celui-ci n’est pas protégé par une forteresse, ainsi que les deux bâtiments dessous, s’ils ne sont pas déjà construits.

Tous les joueurs feront leur choix de dé simultanément en fonction de la valeur dé et de la couleur de la place sur laquelle il est posé. Sur notre feuille, trois zones de couleur : rouge, jaune, blanc, ainsi que six colonnes marquées des chiffres disponibles sur les dés. Pas plus compliqué que ça. On choisit le 1 rouge ? On a trois choix : construire le bâtiment de prestige, le bâtiment de fonction ou prendre des ressources, tout cela dans la zone rouge. Certaines constructions adjacentes rapportent aussi des bonus, par exemple des ressources ou des habitants. Ces derniers rapportent un point chacun en fin de partie.

Là où ça se corse, c’est que les ressources permettent aussi de modifier la couleur d’un dé ou sa valeur. Vous voyez ainsi les possibilités augmenter drastiquement, ce qui n’est pas une mauvaise chose.

Compter les points

Les bâtiments construits rapporteront des points en fin de partie selon les cathédrales construites. En effet, chacune d’elles multiplie par 1, par 2 ou par 3 le nombre de bâtiments d’un type selon le rang qu’elle occupe.

  • 1re et 2e cathédrales construites : multiplie par 1 le nombre de bâtiments de ce type
  • 3e et 4e : multiplie par 2
  • 4e et 5e : multiplie par 3

Il faudra donc construire nos cathédrales les plus importantes en dernier. En ne sachant pas si nous aurons l’occasion de toutes les construire, il faudra faire les bons choix. Il y a beaucoup de dilemmes en perspective par rapport à cette partie du décompte final.

Voici un court résumé du jeu en vidéo par l’éditeur Pearl Games :

Mécanique

Troyes Dice est plus profond que la plupart des Roll & Write. On veut le comprendre, on veut être bons. Il offre une bonne part de stratégie même si la chance est définitivement présente comme dans tout jeu de dés.

L’influence qui permet d’appliquer +1 ou -1 à notre dé rappelle les ouvriers dans Les Châteaux de Bourgogne. On sent un peu l’inspiration de Saint Malo dans les forteresses qui protègent les bâtiments ainsi que les cathédrales qui rapportent des points.

L’extension permet d’ajouter des tuiles ayant chacune une face Banquets et une face Raids (côté positif et négatif). Le côté négatif des tuiles ne s’active que lorsque la place associée est détruite par un dé noir. Certains effets positifs des tuiles de l’extension seront moins utilisés lorsque jumelés avec la mauvaise couleur de place. Exemple : la tuile qui donne un dé de plus lorsque l’on construit la Halle sera moins utile lorsque jumelée à une place rouge ou blanche, puisqu’il faut un dé jaune pour construire une Halle. Bien sûr, on pourra modifier la couleur du dé, mais il faut bien évaluer cette dépense pour s’assurer que c’est un bon choix.

 

Troyes Dice

Plaisir

Comme on peut tout modifier dans Troyes Dice, on ne se sent presque jamais bloqués et c’est agréable. De plus, l’extension est simple et ajoute de la variété. J’ai eu beaucoup de plaisir à explorer différentes stratégies d’une partie à l’autre et essayer de faire le mieux avec ce que les dés m’offraient. Il y a beaucoup de rejouabilité dans Troyes Dice.

Durée et difficulté

Si vous n’avez joué qu’à des Roll & Write plus légers tels que Très Futé !, Vraiment très futé !, Encore !, Qwixx, je vous recommande d’essayer Octo Dice ou No Siesta avant de vous attaquer à Troyes Dice. En effet, ceux-ci ayant du matériel en plus de dés, de papier et de crayons, vous vous sentirez ensuite moins dépaysés en jouant à Troyes Dice.

Toutefois, il est possible de jouer à Troyes Dice sans trop se casser la tête si on ne modifie pas le résultat des dés, mais de façon moins optimale. Comme on peut changer ce que le jeu nous offre, on peut créer beaucoup plus de possibilités et on a intérêt à en profiter.

Après quelques parties, nous avons joué en un peu plus d’une heure, ce qui est une durée raisonnable. Avec la pratique, on connait la feuille, on commence à voir les stratégies gagnantes. Les derniers tours demeurent toutefois plus longs et il y a beaucoup de chuchotage à la fin. On se parle à soi-même car on calcule ce qu’il nous reste à faire avant la fin de la partie. Il est facile de compter les points, car il n’y a que deux catégories (les points des cathédrales et ceux des habitants). On remarquera que lorsque l’on perd beaucoup de dés, on perd évidemment beaucoup de points. Lors de la partie où j’ai obtenu le pire score, j’avais perdu 10 dés sur 18.

L’extension rend le jeu plus difficile mais il demeure toujours simple à jouer. Le côté Raids des tuiles extensions ajoute des bâtons dans les roues pour faire des points.

Il est possible de jouer en « mode expert » qui consiste à numéroter les colonnes dans le désordre. Je n’ai pas trouvé que cela était mélangeant, surtout en n’utilisant ce mode qu’après joué quelques parties.

En conclusion

Dans Troyes Dice, il y a de beaux dilemmes et une petite prise de risque qui devient vite satisfaisante. On doit tenter de faire un maximum de points en un nombre de tours défini. Chaque décision compte. Pour un jeu profond qui ne nécessite pas trop d’installation, ne vous laissez pas berner par la boîte sobre, donnez sa chance à Troyes Dice, vous ne le regretterez pas.

J’aime

  • L’originalité du matériel
  • La qualité du matériel
  • La durée d’une partie autour d’une heure

J’aime moins

  • L’absence de crayons dans la boite

La copie de Troyes Dice a été fournie par Asmodee Canada.

Troyes Dice

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Le Roll & Write à découvrir

Vous aimez les Roll & Write et recherchez un peu plus de défi ? Troyes Dice est pour vous. Son matériel original vous offrira beaucoup de rejouabilité.

À propos de Geneviève Corriveau

Adepte de jeux de société, j’adore apprendre. Pro de la recherche, je veux tout savoir sans rien demander. Mordue d'informatique, de technologie et de gadgets, je suis une geek intense et passionnée qui aime s'informer et s'amuser.

Aussi à voir...

Mandala Stones, les pierres de l’harmonie en jeu de société

Avec Mandala Stones, les éditeurs Board&Dice (version originale anglaise) et Lucky Duck Games (adaptation française) …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.