Manor Lords : en toute féodalité

Le paysage qui s’offre à vous est magnifique. Dans une splendide vallée traversée de boisés et de vallons, nichée entre les monts et les forêts se trouvent les cinq familles qui vous ont prêté serment. Autour de ces paysans se trouvent quelques matériaux de construction et de l’équipement nécessaire à la survie de la petite bande. Vous le savez, l’hiver approche et il faudra travailler sans relâche pour assurer la survie de ces familles dont vous avez le devoir de protéger. C’est ainsi que débute une partie de Manor Lords, un jeu de construction de ville inspiré de la Franconie (une région du centre-sud de l’Allemagne aujourd’hui majoritairement associée à la Bavière) du 14e siècle. À l’ouvrage, messeigneurs, pour que votre bourgade soit la plus prospère de toute la région !

  • Studio de développement : Slavic Magic
  • Éditeur : Hooded Horse
  • Plateformes disponibles : XBox One, XBox Series, PC
  • Plateforme de test : PC
  • Date de sortie : 26 avril 2024
  • Classement : T pour Adolescent (Violence)
  • Prix : 49,99$ sur Steam
  • Page Steam du jeu
Manor Lords - Marché
Dans Manor Lords, il sera possible de créer des villages pittoresques avec leur marché central où les habitants pourront échanger les biens qu’ils produisent.

Sorti en accès anticipé en avril 2024, Manor Lords est un jeu en construction qui offre tout de même une expérience relativement complète aux joueurs. S’il y a bien certains éléments par rapport aux combats qui restent à finaliser, l’on pourra tout de même construire une métropole médiévale dont le développement et l’apparence sauront rappeler sans faille le 14e siècle. Notons toute l’attention portée à l’histoire et au réalisme du développeur solo de ce jeu, qui, on le constate dès les premières minutes, a vraiment mis tout son cœur dans son projet Manor Lords. Allez, on se retrousse les manches et on se fonde une petite ville bien féodale !

Votre seigneur et son emblème

Avant d’entrer dans le jeu à proprement parler, il faudra d’abord créer votre avatar de seigneur ainsi que votre blason. Si les choix de portraits sont peu nombreux et n’ont pas d’incidence sur le personnage du seigneur en mode « visite de la ville », il en va tout autrement pour les choix de blason. Il est possible d’opter pour une grande variété de styles, d’emblèmes et de couleurs. L’on peut agrandir ou rapetisser les motifs, tout comme il est possible de les faire pivoter. Pour les amateurs de personnalisation, il y aura là plusieurs minutes bien investies. Et la cerise sur le sundae ? L’on peut sauvegarder notre création pour qu’elle nous soit proposée à chaque partie. 

Manor Lords - Blason
Si les options d’avatar sont plutôt limitées dans Manor Lords, il en est tout autre pour la foisonnante sélection d’emblèmes et de motifs pour les blasons.

Par ailleurs, êtes-vous familiers avec le concept de dimidiation ? Il s’agit d’une pratique en héraldique qui vise à combiner les blasons de deux familles, par exemple suite à un mariage, de manière à ce que chacun soit représenté équitablement. Eh bien, cette option est intégrée dans Manor Lords. Quand on vous disait que le souci du développeur pour l’histoire médiévale et l’authenticité était bien présent.

Suite à la personnalisation du personnage et son écu, on procède aux choix quant aux modes de jeu. Il est possible d’avoir une expérience purement pacifique, d’avoir quelques brigands présents sur la carte ou bien carrément d’avoir un seigneur rival dans la région. Plusieurs modalités sont disponibles pour choisir l’expérience qui vous comblera pour ajouter ou réduire le défi.

Manor Lords - Paysage
En s’amusant avec la caméra et les angles, il sera possible de réaliser de très jolies prise de vue, comme ici avec cette croix de chemin placée à l’entrée du village.

L’environnement sublime de Manor Lords

Manor Lords n’est pas le premier jeu de construction de cité a avoir de magnifiques qualités au niveau du graphisme. Pensons à Farthest Frontier qui avait su nous en mettre plein la vue il y a quelques années. Mais en toute honnêteté, non seulement ce souci du détail rend l’expérience encore plus immersive, mais elle donne envie d’y retourner pour apprécier le paysage et la ville que l’on construit.

Parce qu’alors que la partie commence à peine, on se retrouve dans une vallée magnifique. Notre population est entassée dans des abris temporaires et des ressources sont au sol, à la merci des éléments. Les détails pour les herbes, les arbres sont généreux et bien réalisés. Et alors que notre village commence à sortir de terre, l’on se surprendra à regarder les bâtiments de tous les angles. Notons particulièrement les habitations de nos paysans qui ont un aspect aléatoire et qui incluront des échoppes d’artisans – comme un tisserand ou un brasseur de bière – dans la cour arrière. Encore un détail pour refléter qu’à l’époque, une partie importante de l’artisanat pour des articles de la vie quotidienne se faisait au domicile des familles plutôt qu’en usine, alors que les surplus étaient vendus au marché ou troqués pour des biens produits en surplus par d’autres familles. Ces échoppes auront également un rôle dans la mécanique de jeu, nous y reviendrons. Une note particulière à la musique qui vient bonifier l’expérience. Pour les amateurs de luth et de chants grégoriens, l’environnement musical et sonore de Manor Lords vient réellement appuyer la solide proposition du développeur Slavic Magic.

Manor Lords - Champs
Sans parler des paysages agricoles. Dans Manor Lords, il faudra choisir les cultures en fonction de la fertilité du sol puis en faire la rotation, incluant une jachère, pour tirer le maximum de la terre.

Survie et prospérité

Disons-le d’emblée, Manor Lords n’est pas Banished, en ce sens qu’il est beaucoup plus miséricordieux. Oui, il faudra gérer la nourriture et l’approvisionnement en bois de chauffage de son village, mais l’apparition de conséquences négatives sera moins drastique que dans d’autres opus. Dans certains cas, il s’agira seulement de rendre certaines habitations malheureuses puisqu’elles n’ont plus les items nécessaires à leur niveau.

Parce qu’en effet, l’on renoue avec des habitations qui évoluent au fur et à mesure que leurs besoins sont comblés, par exemple avec des sources de nourriture variées, des vêtements ou l’accès à une église. Il faudra maintenir l’approvisionnement puisqu’en cas de pénurie, vous aurez des familles mécontentes à gérer.

Manor Lords - Jardin
Les familles pourront également écouler les surplus de ce qu’elles produisent dans leurs cours arrières au marché central. Un revenu passif d’œufs, de légumes et de pommes s’ajoutera aux ressources du joueur s’il améliore les maisons en ce sens.

D’ailleurs, parlons des familles justement. Dans Manor Lords, vous ne gouvernez pas des individus, mais plutôt des familles. Une même famille a plusieurs individus qui pourront avoir plusieurs occupations en même temps. Si par exemple l’emploi principal d’une famille est la chasse aux cerfs, un membre de la famille pourra tout de même œuvrer à l’échoppe de cordonnerie de la maison pour faire des bottes alors qu’un autre pourra aller ouvrir un kiosque au marché central pour vendre les surplus. Vos sujets, bien qu’ils ne peuvent avoir qu’une occupation principale, sont tout de même polyvalents ! 

En fonction du niveau des maisons, celles-ci peuvent être améliorées pour ajouter une échoppe qui pourra soit produire un revenu passif d’une ressource (par exemple, un jardin ajoutera des légumes) ou transformer des ressources brutes en biens de consommation finis (par exemple : transformer l’orge en bière). C’est aussi dans ces échoppes que le joueur peut produire les armes et armures nécessaires à la création de sa milice. Il va donc sans dire que ces améliorations d’habitation sont centrales au développement de la partie.

Manor Lords - Techs
À chaque jalon du développement du village, le joueur obtiendra des points de technologie à dépenser dans cet arbre qui n’est toujours pas complété, Manor Lords étant en accès anticipé.

Gestion de la croissance et commerce

Parce qu’en fait, le plus grand défi de Manor Lords est en fait la gestion de la croissance. Il y aura toujours plus de ressources à extraire et à raffiner pour atteindre la deuxième ou troisième (voir quatrième même dans certains cas) transformations nécessaires pour le confort des familles. Or, plus d’étapes implique invariablement plus de bras nécessaires à l’ouvrage, et donc plus de familles et plus de besoins de base et intermédiaires. C’est là que le joueur devra bien équilibrer les fonctions de chacun et gérer la croissance.

Un autre aspect à ne pas négliger est le commerce. Dès le départ, certaines constructions essentielles, comme l’amélioration des habitations pour y mettre des échoppes si essentielles à la bourgade, requièrent que l’on dépense de la monnaie qui elle-même est générée en exportant des biens. Après avoir saisi cette mécanique, j’en suis arrivé à la conclusion qu’une fois les besoins de base associés à la survie du village – nourriture et bois de chauffage – comblés, la première priorité était de développer une industrie destinée à l’exportation. Par exemple, de fabriquer des bardeaux en argile. Absolument pas nécessaires aux premiers balbutiements de la bourgade, ils se vendent à un bon prix et ne requièrent que deux familles pour la production et l’exportation.

Manor Lords - Église
Le cycle des saisons est particulièrement bien réussi dans Manor Lords. Cette église, un ajout essentiel à la croissance du village, est drapée de neige pendant les mois froids de l’année.

Avec ces revenus, l’on peut donc se payer certains bâtiments clés, des animaux supplémentaires et des améliorations, mais l’on peut enfin penser faire sortir de terre le titulaire « manoir » de Manor Lords. Encore en mode préliminaire dans cette version en accès anticipé, l’on peut tout de même déjà s’amuser à créer le domaine de son seigneur, avec ses bâtiments principaux, ses palissades et ses tours d’observation. On s’attend à des mises à jour substantielles de ce côté.

Un avenir prometteur pour Manor Lords

Étant donné que l’on m’avait avisé que les combats n’étaient pour le moment pas suffisamment développés, je n’ai pas passé beaucoup de temps sur le sujet. Je peux toutefois vous dire sans me tromper que la production d’armes et d’armure arrive relativement tard dans la partie. Il y a donc un intérêt à avoir une pression de brigands ou d’un seigneur rival à atteindre ces niveaux de production rapidement. Ça fait aussi des produits d’exportation avec une grande valeur.

C’est toujours un peu difficile de juger un jeu en accès anticipé en sachant qu’il reste du travail à faire. Un peu comme Project Zomboid qui a dépassé les dix ans an accès anticipé tout en offrant une expérience de jeu extrêmement satisfaisante malgré les ambitions et les objectifs élevés des développeurs. Manor Lords est tout à fait jouable à l’heure actuelle. Il saura plaire aux amateurs de construction de cité, particulièrement les fans d’histoire parmi nous. Mais aussi, ce qui est bien avec les jeux en accès anticipé, c’est qu’ils ont un futur devant eux. Parfois incertain, parfois obscur et parfois surprenant. Ce que l’on peut voir de Manor Lords c’est un unique développeur dédié à son oeuvre, en communication avec la communauté, qui ne ménage pas les efforts pour offrir un excellent jeu. Disons-le franchement, si Manor Lords est déjà une très bonne proposition, il a devant lui un avenir prometteur.

Manor Lords - Manoir
Bien entendu, vous pourrez personnaliser votre manoir en lui choisissant un emplacement de prestige puis en ajoutant bâtiments et défenses.

J’aime

    • Un grand souci du détail, notamment par rapport aux aspects historiques
    • L’environnement magnifique, les bâtiments réussis
    • L’équilibre entre la difficulté et le développement de la ville
    • Le potentiel encore à développer du jeu
    • Personnaliser mon blason

J’aime moins

  • Quelques bogues subsistants, par exemple les interactions entre les habitants et certains bâtiments
  • Certaines longueurs, surtout au début en l’attente d’avoir les ressources de base pour la croissance
  • Les fonctionnalités à venir, étant donné l’accès anticipé

La copie de Manor Lords a été achetée par le rédacteur.

Manor Lords

Scénario
Graphisme
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

À chacun son blason

Manor Lords est visiblement l’œuvre d’amour d’un développeur talentueux et attentionné aux détails. C’est un excellent jeu de construction de cité avec une dose de survie sans pour autant être une expérience punitive. Les visuels sont somptueux, tant au niveau de l’environnement que des bâtiments. Le tout supporté par une trame musicale d’époque magnifique. La profondeur du jeu reste accessible tout en offrant un défi de développement aux gestionnaires de cité aguerris. Une excellente découverte pour 2024 !

À propos de Yanick Grégoire

Toujours à la recherche de la prochaine perle rare, je m’intéresse aux développements et à l’actualité dans les mondes des jeux vidéo, des jeux de société et d’un peu tout ce qui touche à la culture geek. Dans ma vie professionnelle, je suis spécialisé en communications et dans ma vie personnelle, j’ai une bonne armée de Nains à Warhammer Fantasy. Parfois, je fais des blagues, rarement avec succès.

Aussi à voir...

Dead by Daylight

Dead by Daylight : un jeu horrifique en perpétuelle évolution

Oui, je sais. Dead by Daylight est sorti il y a plus de huit ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.