Great Plains : qui du renard ou du serpent triomphera ?

Une boite colorée où trônent un mignon renard et un joli serpent devant un ciel étoilé, voilà ce qui m’a donné envie d’essayer Great Plains, édité chez Lookout Games. Les deux auteurs ont aussi plusieurs jeux connus à leur actif, dont Mandala en commun. J’ai donc ouvert cette mystérieuse boite pour découvrir l’histoire de Great Plains

Nos ancêtres créaient des images sur les murs de leurs cavernes pour transmettre le monde qui les entourait aux générations futures. Peut-être même jouaient-ils, comme vous, pour donner vie à leurs histoires…
Un jeu à l’aura mystérieuse qui traite d’un conflit immémorial pour notre espèce : deux tribus s’affrontent pour dominer les Grandes Plaines d’Amérique du Nord. Grâce à leur lien spirituel avec le monde animal, elles surpassent les montagnes, traversent les plaines, et envahissent le territoire de leur ennemi pour permettre la pérennité de leur peuple. Dans Great Plains, vivez la lutte sauvage de nos ancêtres ! – extrait des règles du jeu

  • Auteurs : Trevor Benjamin, Brett J. Gilbert
  • Illustrateur : Klemens Franz
  • Éditeur : Funforge (français), Lookout Games (anglais)
  • Nombre de joueurs : 2
  • Durée : 20 minutes
  • Année : 2021
  • Prix : 38$
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Matériel

Nous avons dans la boite de Great Plains :

  • 7 plateaux recto verso
  • 6 tuiles Caverne (3 bleues, 3 orange)
  • 40 jetons Tribu (20 orange, 20 bleus)
  • 9 tuiles Animal (3 aigles, 3 chevaux, 3 ours)

Le tout est simple, les pièces de bois sont solides et le choix de couleurs est bon.

Comment jouer

Chaque joueur débute la partie avec trois tuiles Caverne, qu’il place sur le plateau constitué de tuiles hexagonales elles-mêmes illustrées de cases hexagonales. Puis, à son tour, le joueur place un de ses 20 jetons Tribu sur une case Plaines vide, toujours adjacente à un de ses jetons déjà posés ou l’une de ses cavernes. Si vous placez un jeton sur une case d’animal, vous obtenez la tuile correspondante que vous pourrez défausser lors d’un tour pour utiliser son pouvoir :

  • CHEVAL : explorez les plaines plus vite. Permet de placer votre jeton à deux cases d’un de vos jetons ou d’une de vos cavernes, en passant par une case vide ou occupée, mais pas une montagne.
  • AIGLE : explorez par-delà les montagnes. Permet de placer un jeton sur une case Plaines vide située à deux cases d’une de vos cavernes ou d’un de vos jetons Tribu, en passant par une montagne, mais pas une plaine.
  • OURS : explorez le territoire ennemi. Permet de poser votre jeton sur une case occupée par l’adversaire et ainsi retirer son jeton du plateau, tant que cette case est adjacente à un de vos jetons ou une de vos cavernes.

À noter que nous avons signalé à Funforge une erreur de traduction dans les règles en français du jeu par rapport à la version anglaise de Lookout Games. Voici ce qui est indiqué en anglais et en français pour le pouvoir de l’aigle (en gras ce qui est omis dans la version en français) :

  • Place a token into an empty lowland space two steps away from one of your caves or tribe tokens, on the directly opposite side of a mountain space. You cannot use an eagle to move through an empty or occupied lowland space.
  • Placez un jeton sur une case Plaines vide située à deux cases d’une de vos cavernes ou d’un de vos jetons Tribu, en passant par une montagne. Vous ne pouvez pas passer par une plaine avec un aigle, qu’elle soit vide ou occupée.

Si vous jouez en français donc, il faut bien noter que le pouvoir de l’aigle doit être utilisé en ligne droite donc que vous pouvez poser un jeton de l’autre côté de la montagne, soit du côté directement opposé.

Pour marquer des points dans une Prairie, vous devez y avoir posé plus de jetons Tribu que votre adversaire. Si c’est le cas, vous marquez un point par case Herbe ainsi qu’un point pour chaque source adjacente à la prairie. Le joueur ayant le plus de points à la suite de ce décompte remporte la partie.

Plaisir

Mon amusement a été limité au cours de mes parties de Great Plains, malgré mon enthousiasme face à la thématique. J’ai trouvé qu’il y avait trop de calcul et pas assez d’effet de surprise. En effet, l’issue de la partie peut être prévisible à la moitié de celle-ci. Et on le sait, savoir d’avance que l’on perd peut nous enlever un peu de plaisir dans un jeu.

J’aurais aimé que les deux tribus soient plus intégrées dans la thématique. Par exemple, deux pouvoirs différents pour les deux familles d’animaux (renards et serpents). Peut-être que j’ai trop regardé les films Harry Potter (référence à la maison Serpentard), mais je voyais du potentiel à incarner la tribu des serpents, toutefois, je n’ai pas trouvé que cela a été exploité.

Mécaniques et thématique

Voici les mécaniques de jeu utilisées dans Great Plains.

Bien que les illustrations de la boite aient un petit côté mystérieux et magique, le jeu l’est un peu moins. J’ai trouvé les dessins un peu enfantins, ce qui normalement ne serait vraiment pas un commentaire négatif, mais cela ne cadrait pas avec l’esprit du jeu selon moi.

Toutefois, les mécaniques simples m’ont démontré plus de profondeur qu’il n’y parait à première vue. En effet, le jeu me rappelait Battle Sheep, un jeu familial qui peut créer beaucoup de confrontation. J’ai d’ailleurs utilisé une même stratégie, c’est-à-dire celle de bloquer une section de la grille hexagonale pour me l’approprier par la suite. Aussi, le jeu me rappelait les échecs, car on doit parfois jouer défensif devant des pièces importantes que l’on ne veut pas se faire enlever.

Nous n’avons pas trouvé que les pouvoirs des trois animaux étaient équilibrés. Il était possible, par exemple, de stocker des tuiles ours jusqu’à la fin de la partie, pour ensuite les utiliser pour éliminer un jeton adverse au dernier moment.

Durée et difficulté

Nos deux premières parties de Great Plains ont duré environ une heure. L’installation du jeu est extrêmement rapide, ce qui pourrait en faire un bon jeu du midi. Il est simple à apprendre aussi, dont le temps d’explication est limité.

En conclusion

Great Plains n’a pas su me surprendre, mais c’est mon opinion personnelle. Il arrive parfois qu’on ne clique pas avec un jeu et qu’on ne s’explique pas trop pourquoi. Donc, est-ce qu’il saura se tailler une place dans notre bibliothèque ludique ? Je n’en suis pas certaine. Si vous l’essayez, laissez-moi votre avis sur le jeu dans les commentaires !

J’aime

  • La thématique
  • Le matériel simple et de qualité
  • La durée d’une partie

J’aime moins

  • L’absence de pouvoir particulier pour chacune des tribus

La copie de Great Plains a été fournie par Asmodee Canada.

Great Plains

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Bien, sans plus

La thématique du jeu apportait de belles promesses qui n'ont pas été remplies à mon avis. Sa rapidité d'installation, d'explication et la courte durée des parties est un point positif.

À propos de Geneviève Corriveau

Adepte de jeux de société, j’adore apprendre. Mordue d'informatique, de technologie et de gadgets, je suis une geek intense et passionnée qui aime s'informer et s'amuser.

Aussi à voir...

Terracotta Army, une surprise plus qu’agréable

Rien ne me fait plus plaisir que d’essayer un nouveau jeu de placement d’ouvriers. C’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.