Concours

Mechs vs. Minions : aux commandes d’un jeu déjanté

En attendant l’arrivée tardive de Gloomhaven d’Isaac Childres, pourquoi ne pas s’intéresser à un jeu dans la même veine ? Je vous le donne en mille, nous parlerons de l’éblouissant Mechs vs. Minions. Bien sûr, les amateurs du jeu savent que derrière la campagne se cache toute une histoire. Ne vous inquiétez pas, cette critique sera sans divulgâcheur pour laisser le plaisir de la découverte à tous les pilotes néophytes qui voudront tenter l’expérience.

  • Nombre de joueurs : 2-4
  • Durée : 60-90 min
  • Auteurs : Chris Cantrell, Rick Ernst, Stone Librande, Prashant Saraswat, Nathan Tiras
  • Éditeur : Riot Games
  • Année : 2016

Mechs vs. Minions est un jeu d’aventure du type donjon crawling situé dans l’univers de League of Legends. Comme le nom du jeu l’indique, on y incarne des mechs, des robots surpuissants, qui devront coopérer pour venir à bout des minions. Ceux-ci sont de vilains petits personnages plutôt faibles, mais rappelant une horde.

Chaque tour, les joueurs devront effectuer un draft afin de se départager des cartes de commandement. Celles-ci permettent au robot de faire des actions simples : marcher, tourner, attaquer. Ces cartes sont ensuite ajoutées au panneau de contrôle du mech pour créer une chaîne d’actions préprogrammées. Une fois par tour, les joueurs ont à effectuer toute la chaîne d’actions. Pour le meilleur comme pour le pire. Le mech peut alors courir dans les murs, tourner sur lui-même, attaquer dans le vide ou pousser un allié. Il peut même faire quelques points en écrasant par accident quelques minions. L’absurdité des mouvements de notre robot combinée à la faiblesse des minions donne un ton humoristique et léger au jeu.

Stratégiquement, la variété des cartes est plutôt mince. Ce n’est toutefois pas un défaut. Les cartes revenant périodiquement dans le draft, il devient possible d’anticiper le jeu et de créer des stratégies à moyen terme qui ne se basent pas sur le hasard.

Derrière sa boite imposante et ses pièces nombreuses, le jeu propose à la fois une très grande simplicité et une richesse stratégique notable. Tout est là pour plaire autant aux joueurs débutants qu’aux joueurs plus expérimentés.

Coloré et doté d’une mécanique à la fois accessible et complexe, c’est un beau jeu pour petits et grands.
Coloré et doté d’une mécanique à la fois accessible et complexe, c’est un beau jeu pour petits et grands.

Une partie de mystère

Le nouveau propriétaire de Mechs vs. Minions risque d’avoir une surprise en ouvrant la boite. En dessous de la marée de figurines, on y découvre une liasse d’enveloppes scellées ainsi qu’une mini-boite arborant une étiquette DO NOT OPEN. Étrange, étrange… C’est qu’une des forces du jeu repose sur son histoire étirée sur dix scénarios. Chaque scénario permet d’ouvrir une enveloppe pour découvrir des composantes cachées dans la boite.

Le plateau est un autre point positif.  Il est constitué de planches pouvant s’agencer selon les scénarios et au goût des joueurs. Toutes sortes de configurations peuvent être mises en place pour donner du fil à retordre aux joueurs et varier le jeu. Un obstacle tantôt inutile dans un scénario peut ainsi devenir une véritable plaie dans le chapitre suivant. L’expérience de jeu en est nettement rehaussée. On a hâte de savoir ce qui va se passer dans la prochaine partie et ce qu’elle ajoutera au jeu.

Les figurines de Mechs vs. Minions.
Les figurines de Mechs vs. Minions.

Des composantes de qualité

Pour faire court, Mechs vs. Minions a visuellement de la gueule. Les planches modulaires colorées attirent l’œil. Les différents obstacles y sont mis en valeur grâce à un fini lustré. Les figurines sont détaillées et solides, il n’y a aucun risque de les briser. Même si la centaine de minions ne dispose que de quelques timides coups de pinceau, les cinq personnages principaux de l’aventure ont droit à une représentation toute en couleur. À l’image des figurines, les autres composantes sont d’une qualité maximale. Fini le carton et le papier. Mechs vs. Minions ne propose rien de moins que des accessoires en plastique et en métal pour donner un cachet visuel particulier au jeu.

La quantité et la qualité des composantes a de quoi impressionner.

Des modules, encore des modules

Toutefois, le jeu n’est pas sans quelques problèmes. Les joueurs les plus malins comprendront bien vite comment triompher des scénarios. Ces derniers s’enchaineront alors les uns après les autres, réduisant la durée de vie de la campagne à une vingtaine d’heures. Même si Mechs vs. Minions représente une expérience qui reste agréable pour tout type de joueurs, il ne représentera pas un défi de taille pour les joueurs plus expérimentés.

En dehors des nouveautés ajoutées au fil des scénarios, les types de missions finissent par se ressembler. On compte principalement des missions d’escorte, de combats rappelant un gauntlet et des courses. Un autre type de missions est toutefois plus mystérieux…

Je n’entre pas plus dans les détails, il vous faudra désormais ouvrir les enveloppes pour en savoir plus !

Site officiel du jeu

Mechs vs. Minions

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Incontournable

En utilisant le système d’enveloppes fortement inspiré du style Legacy, Mech vs. Minions arrive à créer un thrill qu’on retrouve dans peu de jeux. Même si le jeu affiche un prix relativement élevé (75$ USD), on le comprend à la qualité de ses composantes et à la créativité déployée pour nous raconter une histoire.

User Rating : Be the first one !

À propos de Philippe Joncas

Passionné des jeux en tout genre et ancien animateur de soirées ludiques au Café Klimt, je suis constamment en quête du Saint-Graal des jeux de société. Entre deux recherches, je me consacre à mon autre passion: l’horreur!

Aussi à voir...

Horizon Zero Dawn : The Frozen Wilds – L’hiver approche…

Avec l’année qui s’achève s’amèneront les listes des meilleurs jeux de 2017. Il y a …

Qu'en pensez-vous ?