[Critique] Le Samsung Galaxy S5 de Rogers et la Gear 2 Neo

J’ai eu l’occasion de tester, il y a de ça plusieurs semaines, le p’tit dernier de Samsung : le Galaxy S5. En plus, il était en combo avec une Gear 2 Neo, exclusive à Rogers au moment du test. Je dois avouer que je suis toujours un peu récalcitrant face aux produits mobiles de Samsung, je n’aime pas leur version d’Android, qui est relativement lente, surchargée et qui tarde à être mise à jour. Voyons s’ils ont corrigé le tir.

Des Spec5

  • Processeur quadricoeur cadencé à 2.5 GHz
  • Mémoire RAM de 2 Go et interne de 16 ou 32 Go et extensible par microSD
  • Écran Super AMOLED Full HD de 5.1″
  • Caméras :
    • frontale de 2 Mpx
    • arrière de 16 Mpx avec HDR et stabilisation vidéo
  • Réseaux : GSM/UMTS/LTE et Wi-Fi a/b/g/n/ac
  • Connectivité : NFC, Bluetooth 4.0, USB 3.0 et télécommande IR
  • Capteurs : Accéléromètre, GPS, gyroscope, compas digital, baromètre, capteur de fréquence cardiaque et lecteur d’empreintes digitales
  • Pile amovible de 2800 mAh procurant 230 heures en veille et 21 heures de conversation
  • Taille : 142×72.5×8.1 mm,
  • Poids : 145g

Design

Avec sa forme carrée (par rapport au S4) entourée d’une bande chromée et un dos en « cuirette » ; aussi bien vous dire que ce téléphone ne m’a pas séduit par son look. Juste à le regarder, on pourrait croire un retour en arrière par rapport aux S3/S4. On doit par contre l’avouer, il a des caractéristiques très 2014 avec sa résistance à l’eau, ses capteurs biométriques pour la lecture du pouls et des empreintes et son magnifique écran de 5.1 pouces. Le S5 est offert dans une gamme de couleurs : blanc, noir, or et bleu électrique.

J’ai trouvé le bouton central difficile à cliquer, mais c’est évidemment dû à son lecteur d’empruntes digitales intégré, qui disons-le tout de suite, nécessite plus d’une tentative pour réussir à déverrouiller son téléphone. N’empêche que c’est très cool de déverrouiller son téléphone avec son doigt !

Autre petit truc agaçant, le capuchon pour cacher le port microUSB 3.0 fait quelque peu bas de gamme, je# sais que son utilité vaut plus que son look, mais ce dernier aurait pu être davantage retravaillé.

Avec la récente annonce du Galaxy Alpha, je crois que c’est ce changement de look qu’on aurait dû avoir pour le S5 ! Enfin ! ;-)

Performance

Derrière un design manqué, le S5 cache des performances dignes des plus grands. Son processeur quadricoeur de 2.5 GHz jumelé à sa mémoire RAM de 2 Go lui font honneur en opérant toutes les actions requises avec une rapidité remarquable. Malgré qu’on ressente quelques signes de ralentissements en naviguant dans l’interface surchargée de Samsung, je ne crois pas que ce soit un problème de matériel ! Personnellement, j’aurais opté pour 3 Go de RAM, on en a jamais assez !

Le Galaxy S5 propose un mode d’économie d’énergie ultra qui permet de faire des heures avec une charge de seulement 10 %. Dans ce cas, vous direz adieu à l’écran couleur et aux fonctionnalités gourmandes, mais vous pourrez texter, faire des appels et utiliser une ou deux applications de votre choix. Les données se désactiveront dès que l’écran sera fermé et le Wi-fi ainsi que le Bluetooth seront désactivés. Disons que ça peut devenir très utile en fin de journée !

Pour ceux qui n’ont jamais assez de vitesse de téléchargement, le mode Download Booster arrive à la rescousse en combinant les vitesses de téléchargement du Wi-Fi à celles du réseau mobile LTE. Très intéressant, mais on devra faire attention à son forfait mobile !

Appareil-photo

Ses capteurs de 16 et 2 Mpx font de cet appareil-photo d’appoint l’un de meilleur sur le marché des téléphones intelligents. Il est bon de noter qu’il est possible d’enregistrer des vidéos en 4K, mais vous perdrez alors l’accès à certaines fonctions telles que le mode HDR, la stabilisation vidéo et l’enregistrement d’images du vidéo.

L’application de caméra de Samsung, quant à elle, offre de nombreux effets intéressants qui s’appliquent avant ou après la prise de photo. Il est d’ailleurs possible de télécharger des effets supplémentaires via la boutique Samsung Apps. De petits chefs-d’œuvre remplis de plaisir sont à la portée de vos doigts, mais peut-être surtout celles de vos enfants.

Interface

Même si je n’ai pas raffolé de l’appareil en tant que tel, l’interface demeure le point que j’aime le moins des mobiles Samsung. Roulant sur 4.4.2 (on note déjà le retard… OK, ce n’est pas un Nexus !), le tout reste quand même très fluide, malgré qu’on a l’impression qu’il y a des lenteurs ici et là, tellement c’est bourré d’applications de Samsung, toutes plus utiles les unes que les autres. On offre évidemment le magasin d’applications Samsung Apps pour ses propres applications et ajouts optionnels, par contre on doit se créer un autre compte d’utilisateur pour l’utiliser (comme ChatON…)

Sommes toutes, le look de l’interface est agréable, rempli de couleurs et de formes, mais le nombre de sous-menus dans les paramètres est déroutant. Divisées en sous-sections, certaines icônes reviennent dans plusieurs sous-sections… On peut chercher longtemps, même si le but original devait être de trouver plus rapidement.

Bonus : Gear 2 Neo

Rogers a eu l’amabilité de me prêter la montre Gear 2 Neo (en promotion et en exclusivité avec le S5 de Rogers au moment du test). J’étais tout sauf convaincu, mais je dois avouer que la Gear 2 Neo m’a impressionné et je n’en ai que des bons mots.

Premièrement, son look est simple et élégant (pas comme la première génération !) et son poids plume est impressionnant et confortable, on oublie qu’on la porte. Côté fonctionnalités, elle inclut un haut-parleur et un microphone pour placer des appels tout en gardant son téléphone en poche, un podomètre (aussi précis qu’un FitBit) ainsi qu’un lecteur biométrique pour le calcul du pouls (fonctionne seulement à l’arrêt et non pendant l’activité sportive), pratique pour les sportifs du dimanche qui veulent analyser leurs statistiques, pour les vrais il y a des montres et accessoires spécialisés.

Deuxièmement, cette montre roule sur le système d’exploitation Tizen de Samsung qui offre une expérience différente d’Android, mais qui ressemble beaucoup à la surcouche appliquée sur le S5. Il est très facile d’y naviguer et d’y trouver les options que l’on désire (pas comme sur le S5 !).

La montre fonctionne sans accro, la qualité audio sur le haut-parleur est correcte, similaire à l’utilisation d’un main-libre. Les gens étaient surpris de savoir que je parlais au travers d’une montre. Seul point négatif pour les intéressés, elle ne fonctionne qu’avec les produits Samsung, et pas tous. Pour voir la liste des appareils compatibles, suivre ce lien : ici.

Je recommande cette montre à tout le monde qui possède et apprécie un appareil Samsung compatible.

Conclusion

Comme vous l’avez remarqué, le Galaxy S5 est loin d’être mon préféré, mais je dois avouer qu’il offre un choix de plus aux gens sur le marché d’un téléphone Android haut de gamme. L’avantage de Samsung est qu’ils offrent une gamme énorme d’applications maison, l’inconvénient est qu’on ne peut les désinstaller et qu’on doit avoir un compte de plus..

En combo avec la Gear 2 Neo, il fait un excellent appareil pour ceux qui apprécient la surcouche Samsung. Je le recommanderais davantage à un néophyte qu’à un geek.

Disponible chez Rogers pour 99$ avec une entente de 2 ans.

Samsung Galaxy S5

Esthétisme
Performance
Appareil photo
Interface

Bien

Des performances spectaculaires dans un boitier moins intéressant, Le Samsung Galaxy S5 demeure un bon choix pour le consommateur qui ne veut pas bidouiller avec son appareil. Le S5 est un beau mélange de fonctionnalités et performances, mais on dirait qu'on a oublié de travailler le look !

User Rating : Be the first one !

À propos de Eric Martel

Clavier d'une main, mobile dans l'autre, je suis connecté plus souvent qu'autrement et j'adore ça. Je suis affamé d'informatique et me nourris de gadgets dénichés sur eBay; si je peux conjuguer les deux, c'est merveilleux. Par contre, je préfère tourner les pages d'un bon livre plutôt que d'utiliser son penchant électronique, suis-je fiévreux? Papa de deux petites gripettes, j'attends avec impatience le jour où je pourrai partager ce côté électro-maniaco-gadget avec elles...

Aussi à voir...

Valérian et la cité des mille planètes : le rêve d’enfant de Luc Besson

Valérian et Laureline sont des agents du Service Spatio-Temporel, engagés pour protéger Galaxity et les …

Qu'en penses-tu ?