Chronicles of Crime : 1900 – Un jeu d’enquête saupoudré de jeu d’évasion

Me revoici, me revoilà avec une autre critique d’un jeu de la franchise Chronicles of Crime, cette fois le deuxième tome de la Série Millénaire. En effet, on fait un bond de 500 ans après 1400 pour se retrouver en 1900 à Paris, en tant que journaliste et neveu d’un commissaire de police.

  • Auteurs : David Cicurel, Wojciech Grajkowski
  • Illustrateur : Matijos Gebreselassie, Karolina Jędrzejak, Mateusz Komada, Katarzyna Kosobucka, Aleksandra Wojtas
  • Éditeur : Lucky Duck Games
  • Nombre de joueurs : 1 à 4
  • Durée : 60 à 90 minutes
  • Année : 2021
  • Prix : 42$
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Comment vous en dire juste assez…

Sans vous expliquer tout le déroulement du jeu, pour ne pas être redondante si vous avez consulté ma critique de Chronicles of Crime : 1400, j’ai pensé vous en résumer l’essentiel en quelques points. Dans Chronicles of Crime : 1900, on mène l’enquête en utilisant notre téléphone intelligent pour scanner des cartes. Ainsi, on pose des questions à des personnages, les interrogeant sur des objets ou d’autres personnages. Aussi, on se déplace d’un lien à un autre, jusqu’au moment de résoudre l’enquête. La solution nous sera alors expliquée afin que l’on puisse comprendre notre score.

Chronicles of Crime: 1900

Ce qu’il y a de nouveau dans 1900

Y a-t-il des amateurs de jeux d’évasion (escape games) dans la salle ? Si oui et si vous aimez les jeux de style Unlock ! ou EXIT, vous adorerez Chronicles of Crime : 1900. En effet, quelques énigmes de style jeux d’évasion vous seront proposés dans les scénarios. J’en aurais toutefois pris un peu plus.

En tant que personnage principal, on incarne Victor Lavel, un jeune journaliste. Cela fait changement des autres tomes de la série, et nous met moins de pression sur les épaules, puisqu’on ne travaille pas pour la police.

Pour les connaisseurs de la franchise, je préciserai que dans 1900, il n’y a pas de spécialistes que l’on peut contacter pour nous aider à avancer dans notre enquête. Et savez-vous quoi ? Cela ne m’a pas manqué. En effet, j’ai trouvé que cela faisait ça de moins à « gérer ».

 

Quelques observations

Pour jouer à Chronicles of Crime : 1900, vous aurez besoin d’une grande table pour être complètement à l’aise. Idéalement aussi, vous procurer la version en français si vous ne maîtrisez pas la langue de Shakespeare. À noter qu’au moment d’écrire ces lignes, quelques fautes se trouvaient dans le texte du jeu disponible dans l’application.

Les illustrations du jeu sont superbes ; on y décèle beaucoup d’ambiance et d’émotion. D’un tome à l’autre dans la série de jeux Chronicles of Crime, je ne cesse d’être étonnée par les visuels du matériel.

Le succès d’une partie d’un jeu de ce type dépend beaucoup de l’énergie qu’on y met. Il est possible d’y jouer plus sérieusement autant que de le faire sans trop d’effort. Le résultat autant dans l’expérience que dans le score sera différent.

Au fil des scénarios, on développe de l’expérience et on sait mieux où se situer, on prend nos repères par rapport à la pertinence des informations relevées dans l’enquête. Toutefois, il arrive encore qu’on ne sache pas quand on a fait le tour, qu’on hésite à aller résoudre l’enquête. Je dirais qu’on est mieux de se risquer à tourner en rond encore un peu que de se précipiter à conclure la partie. En faisant ce deuxième choix, on risquerait de passer à côté d’un pan de l’histoire, ce qui serait dommage.

Durée et difficulté

Après notre expérience de 1400, nous avons décidé de nous lancer directement dans le premier scénario sans effectuer le tutoriel. En effet, celui-ci est plutôt fait pour les néophytes de la franchise qui voudraient apprendre les règles en jouant. Nous avons bien fait, car notre première partie a duré environ 4h, mais nous avons eu un score épatant de 100 % et nous avons vraiment été au bout de l’enquête. Nous avons bien sûr pris des pauses, ce que je recommande fortement. En effet, se lever et se reposer les yeux permet de prendre un peu de recul par rapport à l’enquête et revenir pleinement concentrés. À chaque fois, cela a maximisé notre expérience de jeu. Également, il ne faut pas hésiter à se lancer et scanner des cartes ; toujours être dans l’action permet de rester dans le scénario et mieux profiter de celui-ci. Pour d’autres conseils utiles afin de profiter au maximum de vos parties, consultez ma critique de Chronicles of Crime : 1400.

Plaisir

Dans ce genre de jeu, lorsqu’on a un éclair de génie, la satisfaction est tellement grande ! Le jeu nous laisse beaucoup de latitude et donc, tout le mérite nous revient lorsqu’on trouve le bon filon. Si on embarque à fond dans le jeu, le plaisir est à son maximum et on se croirait dans un film. Moi qui, habituellement, n’est pas une bonne candidate pour les jeux où il faut faire semblant d’être dans le scénario (tels que les meurtres et mystères), j’ai embarqué à fond !

En conclusion

Après avoir découvert deux tomes de la Série Millénaire, je dois dire qu’il s’agit d’une très belle découverte. Si l’on sait se prêter au jeu, Chronicles of Crime : 1900, tout comme son prédécesseur 1400, peut nous faire passer plusieurs heures de rebondissements encore plus prenants que ceux d’un film. Si vous vous ennuyez ces temps-ci et que vous avez besoin d’un nouveau passe-temps pour les jours de pluie, Chronicles of Crime : 1900 est pour vous. Il n’est pas nécessaire d’avoir joué à 1400 d’abord, puisque les trois jeux de la série sont indépendants, mais il peut être intéressant d’y jouer dans l’ordre puisque certains éléments peuvent être repris au fil de la série. Bien que je vous parle de ce jeu qu’après un seul scénario (Pris sur le vif, de Wojciech Grajkowski), j’ai assez apprécié celui-ci pour vous recommander l’achat du jeu. Après tout, il n’y a aucune altération de matériel, ce qui fait que vous pourrez très bien le prêter à votre entourage ou même le revendre, ce qui en fait un bon investissement.

Je recommande donc chaudement ce titre original de Lucky Duck Games à quiconque aime enquêter. Armez-vous d’un carnet de notes et d’un crayon et lancez-vous dans l’enquête ! De mon côté, je devrai m’armer de patience en attendant la sortie future de Chronicles of Crime : 2400.

J’aime

  • Incarner le personnage d’un journaliste
  • La satisfaction d’une vraie enquête
  • Les énigmes style « jeu d’évasion »
  • Les illustrations convaincantes

J’aime moins

  • Ne pas savoir quand m’arrêter !

La copie de Chronicles of Crime : 1900 a été fournie par Lucky Duck Games.

Chronicles of Crime : 1900 sera disponible en boutiques dès juillet 2021 au Québec.

D’autres critiques de jeux de la série : Chronicles of Crime | Extension Welcome to Redview | Chronicles of Crime : 1400

Chronicles of Crime : 1900

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Un incontournable

Chronicles of Crime : 1900 incarne le parfait jeu d'enquête, avec des énigmes à la sauce « jeu d'évasion ». Un parfait mélange pour occuper plusieurs soirées à résoudre des mystères.

À propos de Geneviève Corriveau

Adepte de jeux de société, j’adore apprendre. Pro de la recherche, je veux tout savoir sans rien demander. Mordue d'informatique, de technologie et de gadgets, je suis une geek intense et passionnée qui aime s'informer et s'amuser.

Aussi à voir...

Carcassonne : une édition festive pour les 20 ans du jeu

Tout juste arrivé en boutique, Carcassonne 20e Anniversaire fait de l’oeil aux collectionneurs et nostalgiques …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.