Bicolline 1019 : la Grande Bataille arrive à grands pas !

Oyé ! Oyé ! Gentes dames et damoiseaux, La Grande Bataille de Bicolline 1019 est à nos portes. Soyez prêts à vivre une fabuleuse aventure en immersion totale.

Un fantastique voyage de 1000 ans en arrière

Dans le Duché de Bicolline, nous vivons comme il y a mille an. Il n’y a ni eau chaude, ni électricité, ni réseau cellulaire. Les voitures y sont interdites et nous nous transportons à pied ou en calèche.

Un peu d’histoire

Aménagé en 1996 à Saint-Mathieu-du-Parc, tout près de Shawinigan, le Duché de Bicolline est un domaine de 140 ha (1,4 km carrés) entièrement consacré à l’immersion médiévale fantastique à travers le jeu de rôle grandeur nature.

Distinction des autres jeux Grandeur Nature

Contrairement aux autres jeux du genre, il n’y a aucun personnage sur papier. Les joueurs se présentent selon leurs envies : aventurier, paysan, comtesse, artisan, elfe, orc, soldat, brigand, etc.

C’est avec grande fierté que le domaine est l’un des sites d’immersion les plus élaborés au monde et des gens viennent de loin pour participer !

Les événements de Bicolline

  • Grandeur nature « La Grande Bataille » (2500-3000)
  • Bal Pourpre au mois de mars (600 personnes)
  • Les Soirées Tavernes ont lieu 7 ou 8 fois par année (100 personnes)
  • Les campagnes militaires (campagnes et scénarios de bataille de 200 à 500 personnes)

La Grande Bataille (du 11 au 18 août 2019)

La plus grande partie du jeu se déroule sur une durée d’une semaine (7 jours) au mois d’août.  Pour les grands passionnés, la construction du village médiéval se poursuit à l’année longue selon des normes strictes de construction. Le bâtiment devient leur chalet et ils peuvent y séjourner lors de certains autres événements et corvées.

Guildes

Lors de l’inscription, nous inscrivons la nom de la guilde à laquelle nous sommes affiliés pour loger dans le village. Celles-ci sont des regroupements volontaires d’environ une trentaine de personnes. Elles peuvent être axées sur une ou plusieurs philosophies (militaire, commerciale, politique, religieuse, clandestine criminelle ou de justice, exploration, magie, etc.).

Crédit photo : Ordre du St-Sépulcre

Si nous ne faisons partie d’aucune (tel est mon cas), nous pouvons apporter notre équipement de camping et loger dans la section hors décorum en haut de la colline, à environ 10 minutes de marche du village. Cette section est du camping sauvage classique et n’est pas soumise au code vestimentaire. Toutefois, il faudra bien nous vêtir pour participer aux activités.

Activités sur place

Trollball

Il s’agit d’une discipline sportive et ludique ayant pour but de placer une tête de troll dans le puits défendu de l’équipe adverse. Pour empêcher de marquer, il faut toucher l’adversaire à l’aide d’une arme et mousse et latex. La surface de jeu se compare à celle d’un terrain de basket-ball.

Marchands et restauration

Les marchands ont leur section distinctes. Nous pourrons visiter leurs boutiques de vêtements, accessoires, armes et autres. Pour prendre une pause de cuisiner sur le feu de camp, il y a quelques restaurants.

Tournois classiques

Artillerie, tournoi des champions, gladiateurs, fines lames et archerie.

Activités spéciales

La lutte des combattants (coupe Tactika) et épreuves de force.

Spectacles

Il y a des spectacles tous les soirs ! Des groupes de musiques connus dans le milieu viennent faire un tour. Également, le Monstrueux spectacle nous éblouira dans la fosse aux montres avec leurs prouesses de feu.

Volet jeunesse

La Bataille de Bicolline accueille les familles à bras ouverts et les plus jeunes de s’ennuieront pas ! Pour eux, il y a le Camp des Écuyers et l’heure du conte (tous les matins).

Sans oublier les batailles !

Plusieurs quêtes et escarmouches seront organisée tout au long de la semaine et seront annoncées au fur et à mesure. Il y aura trois batailles majeures :

  • Lundi le 12 août à 13h
  • Jeudi le 15 août à 15h
  • La Grande Bataille, samedi le 17 août à 13h

Comment participer

  1. Choisir parmi les forfaits (voir site officiel), remplir sa fiche d’inscription et s’acquitter des frais.
  2. Porter des vêtements à caractère (ou d’inspiration) médiéval fantastique et éviter les anachronismes.
  3. Connaître et se conformer aux règles de combat et à l’homologation des armes.
  4. Respecter le code de valeurs (coopération, développement durable, éthique de jeu, inclusion, respect et savoir-vivre) et les différentes règles de combat.

Mon expérience 1018

Fascination

J’ai vécu mon premier « Bico » l’année dernière. Mes amis sont des réguliers et j’étais mitigée. À la fois curieuse et terrifiée de l’inconnu et des foules, je me suis donnée comme défi personnel d’y aller au moins une fois dans ma vie, même si ce n’était qu’un aller-retour pour la journée Découvertes. Ma relation avec mon copain venait de s’officialiser et, pour lui, il n’y avait aucune autre option possible de vacances estivales. Il en était à sa quinzième année. Il a fait partie de quelques guildes au cours des années, mais fait maintenant cavalier seul. Il m’a rassurée en me disant qu’il campait hors décorum et participait sans stress à ce qu’il avait envie. J’étais aussi épuisée de mon rôle de maman monoparentale et avait cruellement besoin de décrocher dans la nature.

Alors, j’ai vu ça comme un signe du destin. C’est cette année que j’allais faire le grand saut ! Avec l’idée de relaxer dans le camping et de sortir en ville avec mon copain le soir, j’ai préparé de quoi m’occuper. Dès le premier soir, je me suis fait prendre au jeu !

Dépaysement et dépassement de soi

Un seul mot me venait en bouche : dépaysement ! Je me sentais comme dans un univers parallèle. En parfait gentleman, il m’a présentée à toutes ses connaissances. Cramponnée à son coude, j’ai eu droit à une visite guidée privée du domaine. Plus la semaine avançait, plus je me sentais détendue et participais activement à tout ce qui se présentait à moi.

Lors de la première bataille,  j’ai apporté de l’eau pour l’équipe de mon copain et me suis installée à l’écart avec les journalistes pour observer. Lorsque j’ai vu un homme avoir un coup de chaleur, je me suis précipité à son secours en lui offrant de l’eau fraîche et de l’aide pour retirer son armure. Je lui ai dit de rester étendu et je suis allée chercher de l’aide. Pour la seconde bataille, je me suis officiellement portée volontaire comme porteuse d’eau. À un certain moment, je trouvais mon rôle trop calme et j’ai ressenti une énergie soudaine. Je me suis mise à courir de toute mes forces sur le terrain. Quel sentiment de liberté !

Habituellement agoraphobe, introvertie et ayant peur du bruit, je n’ai pas paniqué une seule fois de la semaine. C’était même thérapeutique de sauter vers l’inconnu.

Et les « mini-geeks » ?

Une de mes très généreuse amie m’a offert d’amener mes enfants pour le deuxième weekend. Ils en parlent encore avec enthousiasme. Toutefois, leurs expériences furent aux antipodes. Mon garçon s’est immédiatement fondu dans le décor. Il était fasciné par les décors, les armes. Il débordait de questions. Comme il était heureux !

À l’opposé, ma fille s’est sentie lancée dans le vide et a totalement paniqué. De tempérament anxieux, tout était trop abstrait à ses yeux. Nos réponses ne la satisfaisaient pas du tout, c’était le contraire ! Quand elle demandait à quelle heure serait le dîner, nous répondions lorsque nous aurons faim. À quelle heure irons-nous au village ? Lorsque nous serons prêts. À plusieurs reprises, je l’ai isolée dans sa tente pour lui faire reprendre ses esprits. Toutefois, elle garde d’excellents souvenirs de pouvoir jouer par terre dans la rue, des costumes, du paysage, du trollball, et surtout de la bataille des monstres !

Bicolline 1019

Je suis en pleine préparation de mon deuxième séjour et vous reviendrai avec un dossier complet dans les semaines prochaines. Nous aurons peut-être le plaisir de s’y croiser ! Qui sait !

Pour plus d’informations

Site officielPage Facebook

À propos de Catherine Watts Cowan

Je suis une vraie geek de jeux de société. Mon premier amour dans le monde moderne a été Carcassonne. J'adore jouer en famille (maman de deux mini-geeks de 9 et 11 ans), entre amis ou avec des étrangers. J'aime découvrir les nouveautés et les endroits ludiques. Je suis une grande passionnée qui ne manque pas de sujets à partager!

Aussi à voir...

HMSFFF Challenge : le grand plongeon dans la littérature de l’imaginaire

Et si vous vous remettiez à la lecture geek cet été ? Créé par les blogueuses …