[Jeux vidéo] Les expansions et les rustines, belles raisons de faire un retour

Le marathon Extra-Life est cette fin de semaine, et pour l’occasion je pensais à quelques jeux auxquels je pourrais jouer durant l’événement. Puis, je me suis mis à analyser quelques jeux auxquels je joue en ce moment. Borderlands, entre autres, qui est tout nouveau et World of Warcraft, où je tente de monter un moine panda au niveau 90, en explorant du contenu ancien, mais modifié.

C’est fou à quel point les expansions nous permettent de redécouvrir le contenu qui était DÉJÀ là, de façon différente. Récemment j’ai acquis quelques jeux dits plus populaires, soit Borderlands 2 et Mists of Pandaria, soit l’expansion la plus récente de World of Warcraft.

 Borderlands

Pour Borderlands, j’ai aussi acheté la passe de saison qui donne accès à tout le contenu téléchargeable et puisque j’ai acheté le jeu en prévente, j’ai aussi la Mechromancer gratuitement. Dans ce cas-ci, j’ai été content de voir que cette classe a été pensée pour la versatilité. J’ai joué un Zéro (l’assassin) spécialisé en mêlée pendant 25 niveaux avant de lâcher prise. La classe est mal conçue, aucun intérêt à m’acharner sur ce cas. La Mechromancer par contre, un chef d’œuvre. Certains talents font perdre de la précision, mais donne beaucoup de dégâts, des bonus de dégâts lorsqu’on tire en sautant et j’en passe.

Tout cela pour dire que sans nous forcer la main et n’utiliser que le bouton de mêlée, ils sont arrivés à faire en sorte que la classe est parfaitement viable en combat rapproché. Puis cela m’a aussi forcé à faire le jeu une fois de plus, revisiter des décisions et voir différents résultats. Ce sont les détails qui font l’œuvre et dans le cas de Borderlands, ce sont les personnages qui sont intéressants. Entendre toutes les expressions de Tina et son accent de maniaque me fait sourire à tout coup.

Jouer avec des armes que je ne considérerais pas avec Zéro font aussi que le jeu est une expérience différente. Vous savez ce que c’est, avoir 150 armes complètement différentes pour se rendre compte que vous n’en aimez que seulement 5? Puis avec le nouveau contenu téléchargeable au thème de pirate, on ne manque pas de raison d’y retourner. Mais plus sur ce sujet à venir.

 

Mists of Pandaria

Ensuite il y a WoW. Oui, le damné WoW. Plusieurs le détestent, plusieurs le joue en silence, d’autres en prient les merveilles, mais qu’est-ce qui fait que l’expansion est intéressante? Pour être franc, je ne suis pas encore rendu au contenu de niveau 85-90, mais pour ce qui est de l’expérience de remonter un personnage au niveau maximal à partir de zéro, plusieurs nouvelles fonctions rendent le jeu beaucoup plus agréable.

Premièrement, les champs de bataille PvP donnent de l’expérience, donc quand on veut varier un peu, quelques matchs ne font jamais de tort. Ensuite, tous les systèmes de recherche de groupes automatisés rendent la vie de beaucoup de gens plus facile. Les DPS peuvent faire leurs quêtes en attendant que le message apparaisse pour se téléporter au donjon, tandis que les tanks et les guérisseurs ont des files d’attente quasi instantanées pour ce qui est des instances. Ensuite, les pandas et les moines sont géniaux. Les habiletés raciales sont intéressantes, soit moins de dégât des chutes et quelques points de talents en cuisine additionnels.

Puis les moines ont une quête quotidienne (journalière) qui donne un bonus d’expérience de 50 % sur les monstres et les quêtes. Les mécanismes de la classe sont familiers, mais amusants. Avec des talents de guérison et de dégâts affectant des régions, des coups assommants à répétition, la classe ne manque pas de ressource, mais elle semble manquer de dégât. Après quelques essais en PvP, il me semble que je suis difficile à tuer en tant que tank, mais la quantité de dégât que je peux infliger me semble beaucoup moins importante que, disons, un paladin de la même spécialisation ou un guerrier.

Néanmoins, la classe est un peu plus dynamique grâce aux habilités qui n’affectent qu’une certaine région, ou des sphères de guérison que l’on doit récolter sur le terrain. Puis ils ont gardé la thématique de la gastronomie et la distillerie, avec les barils de bière à lancer et tout.

 

Pokémon?

De plus, je suis en train de passer au travers de Pokémon Noir, avant de tomber dans le deuxième. Je n’avais pas retouché à un Pokémon de façon sérieuse depuis Pokémon Rouge/Bleu et c’est incroyable à quel point le jeu a bien vieilli. Le système est identique pour le combat, parce qu’il est simple, efficace et qu’il fonctionne très bien. Évidemment il y a des améliorations et des ajouts, mais l’essence de Pokémon est toujours là. Je crois que c’est ce qu’il faut pour aider à renouer avec les anciens joueurs. Une touche de la base avec une tonne de nouveau. Juste assez pour savoir comment commencer le jeu (ou ma carrière de dresseur de Pokémon dans mon cas), mais avec beaucoup d’additions autour qui rendent l’expérience différente.



Finalement, j’ai obtenu une passe premium sur Xsplit, un service de diffusion d’écran, donc peu importe ce que je vais jouer (sur PC), vous pourrez vous tenir au courant en me rejoignant sur ma chaîne de diffusion!
Un article sera mis en ligne ce soir ou demain matin avec tout les liens où vous pourrez nous suivre en direct!

À propos de Jonathan Lemonde

Enthousiaste PC, Analyste au controle de la qualite en jeux video, je m'eparpille un peu partout a la recherche des jeux qui me font flipper, sur toutes les consoles possibles et imaginables. Je brise aussi beaucoup d'appareils pour mon plaisir personnel! :D

Aussi à voir...

Barlagg’s Quest – The Dark Forest un jeu RPG de style rétro conçu au Québec

Pour commencer,  je tiens à spécifier que le développeur de Barlagg’s Quest – The Dark Forest …

Qu'en penses-tu ?