This Bed We Made : la curiosité est un vilain défaut…

Une ambiance sombre, les années 50, des mystères et la possibilité de fouiller dans la vie des autres afin de combler ma curiosité ? C’est ce que m’offre This Bed We Made. Et bien sûr, les choix que vous faites peuvent influencer la suite des événements. C’est exactement le genre de titre que j’adore au plus haut point ! La cerise sur le sundae, c’était certainement le fait que le jeu est développé par un studio montréalais. De quoi attiser encore plus ma curiosité !

  • Studio de développement : Lowbirth Games
  • Éditeur : Lowbirth Games
  • Plateformes disponibles : PC
  • Plateforme de test : PC
  • Prix : Inconnu (lors de l’écriture de cet article)
  • Page Steam du jeu
This Bed We Made
Vous trouverez des choses surprenantes lorsque vous fouinerez.

Une femme de chambre pas comme les autres

Dans This Bed We Made, vous incarnez Sophie Roy, la femme de chambre de l’hôtel Clarington, dans les années 1950, à Montréal. Son quotidien était on ne peut plus normal jusqu’à ce qu’elle ouvre la porte de la chambre 505. C’est à ce moment que le jeu débute réellement. Vous découvrez alors une chambre noire improvisée dans laquelle vous trouvez des photos compromettantes vous concernant. En effet, l’individu séjournant dans la chambre 505 a pris de nombreux clichés de Sophie alors qu’elle s’amusait à fouiner dans les effets personnels des clients de l’hôtel… Pourquoi est-elle traquée par ce client ? Mais surtout, lui veut-il du mal ?

Sans attendre, Sophie se confie à un de ses collègues : Andrew ou Beth. Pour ma part, j’ai choisi Beth. Je me suis confiée à elle et nous avons dès lors entrepris une petite enquête en duo afin de comprendre la raison pour laquelle le client de la chambre 505 traque Sophie ainsi que d’autres personnes séjournant à l’hôtel. Vous ferez donc ce dont Sophie est la maîtresse : ranger et fouiner ! Tout en poursuivant vos tâches quotidiennes, vous fouinerez dans plusieurs chambres de l’hôtel afin d’en apprendre davantage sur les clients, mais aussi, sur la raison pour laquelle cet individu louche vous traque.

This Bed We Made
Vous pourrez choisir un acolyte et une romance pourrait naître entre vous.

Se creuser les méninges et fouiller davantage !

En fouinant dans les chambres du cinquième étage de l’hôtel, vous comprendrez rapidement que plusieurs clients sont liés. Afin d’avancer dans l’histoire, il vous faudra parfois résoudre de petites énigmes. Notamment, dans une des chambres, vous trouverez de nombreuses notes rédigées à l’aide d’un code secret. En fouinant davantage, vous arriverez possiblement à trouver la clef vous permettant de comprendre ce fameux code secret. Aussi, vous devrez parfois trouver des combinaisons de coffre-fort ou encore, des clefs vous permettant d’ouvrir certaines serrures… Ainsi, vous trouverez des informations qui vous permettront de comprendre les clients ainsi que les liens qui les unissent…

Durant votre aventure, vous aurez l’occasion de jeter certains objets. Après tout, vous êtes une femme de chambre et votre boulot, c’est de faire le ménage. Ainsi, vous pourriez, par exemple, jeter certaines photos compromettantes vous concernant… Ou une arme à feu qui pourrait possiblement être dangereuse, plus tard dans l’histoire. Toutefois, n’oubliez pas que certains clients ne seront pas forcément ravis que vous jetiez leurs biens en même temps que leurs déchets… Vous le comprendrez, vos choix et vos actions influencent le récit. Même votre façon d’effectuer le ménage des chambres.

This Bed We Made
Vos choix de réponse et vos actions influenceront toujours le récit.

Devrais-je ouvrir cette mallette ?

Finalement, vous aurez l’occasion d’effectuer des choix lors des dialogues que vous aurez avec vos collègues ou encore, avec les clients de l’hôtel que vous croiserez. Ces choix influenceront, bien évidemment, la suite des événements. Vous pourrez, d’ailleurs, aider vos collègues ainsi que les clients en effectuant certaines tâches ménagères derrière leur passage… De plus, durant vos dialogues avec l’acolyte que vous aurez choisi, vous aurez l’occasion de sélectionner certaines phrases incitant la romance à naître entre nos deux personnages. Je me suis amusée à les sélectionner, car je voulais vivre une romance entre deux femmes, dans les années 1950, chose qui était plutôt mal vue. Le développement amoureux entre Sophie et Beth était plutôt satisfaisant même si, au final, je ne peux m’empêcher de regretter le fait qu’il n’y ait pas davantage de contenu concernant cet amour naissant.

Aussi, j’ai adoré le fait que plusieurs choses puissent influencer l’histoire et pas seulement nos choix lors des dialogues. Le fait de ranger ou non, de jeter ou non, de toucher ou non… Tout peut entraîner des conséquences, positives ou négatives. Ensuite, je mentionnerais le fait que le jeu vous tient un peu par la main lorsque vous tentez de résoudre les énigmes. Vous aurez l’occasion, en tout temps, de faire réagir Sophie qui vous rappellera ce que vous êtes en train de faire ou ce que vous cherchez. De plus, vous pourrez appeler à l’accueil afin de demander son avis à votre acolyte qui, lui aussi, pourrait vous donner quelques pistes afin de résoudre l’énigme en cours.

This Bed We Made
Vous devrez parfois résoudre de petites énigmes afin d’en apprendre davantage.

En conclusion

This Bed We Made est un jeu comme je les aime : les choix et les actions influencent l’histoire. Il y a quelques énigmes à résoudre qui ne sont toutefois pas très compliquées. Vous aurez aussi l’occasion de voir naître une romance entre votre personnage et votre acolyte. J’ai aussi adoré le principe : fouiller dans les affaires des autres et découvrir leurs petits secrets tout en effectuant l’humble rôle de la femme de ménage. Je ne pourrais que regretter la durée de vie qui, malgré le fait qu’elle soit très acceptable pour ce type de jeu, est tout de même plutôt courte. J’ai pu terminer l’histoire en un peu moins de six heures.

Toutefois, je pense que la rejouabilité est bonne puisqu’il semble y avoir plusieurs voies que nous pouvons emprunter. De plus, le fait de choisir le second acolyte lors de la deuxième partie peut également changer l’histoire et ajouter de nouveaux dialogues. Bref, jai adoré l’expérience ! This Bed We Made mérite le détour. J’en aurais voulu plus ! Ce fut une découverte surprenante !

J’aime

  • Le principe
  • La romance
  • Les énigmes simples et efficaces
  • Les choix et les actions qui influencent l’histoire
  • La durée de vie qui est acceptable pour le type de jeu

J’aime moins

  • La durée de vie qui est tout de même plutôt courte
  • La romance qui est, malgré tout, trop peu développée

La copie de This Bed We Made a été fournie par Lowbirth Games.

This Bed We Made

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Surprenant !

Je n'avais pas réellement d'attentes concernant This Bed We Made. Et j'ai été agréablement surprise ! Le jeu est vraiment captivant. Son plus gros défaut est indéniablement sa durée. J'en aurais voulu davantage !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Noreya : The Gold Project – Choisir entre la cupidité et la rédemption

Les jeux de style Metroidvania ont sérieusement la cote sur Steam. Ces jeux misent en …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.