Lords and Villeins en accès anticipé : complexe, mais agréable

Tout d’abord, je ne sais pas pourquoi j’étais si enthousiaste d’essayer ce jeu. Je crois que One More Island m’est monté à la tête. Je me suis dit : “ça y est, je suis un expert dans les jeux de colonies !”. J’avais tort. Après 6h, coincé dans le tutoriel, j’ai abandonné ma partie. Puis, dernièrement, j’ai recommencé… Toujours coincé dans le tutoriel, j’ai essayé d’apprivoiser Lords and Villeins. Malheureusement, je ne savais pas qu’il y avait un bogue dans le tutoriel qui nous empêchait de le continuer… C’est donc à l’aveuglette que je me suis lancé dans l’aventure d’une partie solo.

Lords and Villeins : comment passer des heures dans un tutoriel

  • Studio de développement : Honestly Games
  • Éditeur : Fulqrum Publishing
  • Plateformes disponibles : PC
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : Non disponible
  • Prix : 22,79 $
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

Bienvenue dans votre domaine !

Dans Lords and Villeins, vous incarnez le seigneur d’un domaine qui doit bâtir un village médiéval. Vous aurez, dans le mode solo, des impôts à payer à votre suzerain chaque année. Vos villageois seront placés en trois catégories : serfs, nobles et membres du clergé. Évidemment, chacun de ces types de personnages amène certains avantages et pénalités. Vous pourrez également avoir des servants qui feront votre sale besogne. En tant que seigneur de l’endroit, vous avez cependant des décisions à prendre.

Qu’est-ce que les familles doivent vous payer afin de bénéficier de vos terres et de votre protection ? Est-ce qu’ils doivent payer un montant d’argent, ou opterez-vous plutôt pour prendre possession des ressources ? Le jeu vous permet également de donner, vendre ou prendre les ressources de vos paysans, vous permettant vraiment de diriger de la façon dont vous le désirez. Vous pourrez également faire venir des nobles dans votre village qui auront énormément de demandes, mais qui vous rapporteront énormément d’argent.

Le tutoriel

J’ai eu beaucoup de plaisir dans mes deux tentatives de tutoriel. Oui, vous avez bien lu : deux. En fait, j’ai décidé de jouer la deuxième fois un peu plus comme une partie. Le jeu nous redonne des ressources quand nous les épuisons, mais il m’a fallu un certain temps pour comprendre que les options n’étaient pas toutes disponibles dans le tutoriel. Voyez-vous, ce n’est indiqué nulle part. Donc, par exemple, j’ai offert une zone agricole à des paysans. En échange de dix pièces d’argent par saison, ils devaient me donner 100 % de leurs ressources. Or, le temps ne semble pas s’écouler de façon normale dans le tutoriel…

J’ai donc cherché pendant plusieurs dizaines de minutes ce qui ne fonctionnait pas, tout en continuant les objectifs. Il faut dire qu’ils sont parfois longs et pénibles à remplir. Le jeu n’offre pas de bouton « priorité ». On doit donc attendre que nos paysans décident de faire quelque chose par eux-mêmes. C’est parfois long et pénible. Finalement, le tutoriel s’est arrêté au même endroit où j’avais abandonné la première fois. Alors que l’on doit créer un hôpital, personne ne va construire la station d’aide aux malades. Je ne sais donc pas comment gérer le bonheur de mes citoyens, comment gérer mes armées, comment gérer ma dynastie ou les crimes. Le tutoriel m’aura globalement montré à construire des choses, sans m’indiquer pourquoi ça ne fonctionne pas toujours.

Plusieurs discussions Steam montrent du doigt ce problème, il a donc fallu que je me fasse à l’idée que je ne terminerais jamais le tutoriel.

Manque d’informations

En plus du manque de bouton « priorité », la grosse lacune du jeu est sans doute le manque d’information. Parfois, on reçoit un message ressemblant à « Vos paysans n’ont pas assez de ressources pour payer ce service ». Or, en plus de leur envoyer les ressources, je les ai couverts d’or. On s’entend, c’est le tutoriel, mes ressources sont illimitées… Eh bien, je n’ai jamais réussi à trouver la raison pour laquelle ça ne fonctionnait pas. Autant sur YouTube, sur le wiki du jeu ou dans les discussions Steam. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui m’a poussé à essayer le tutoriel une seconde fois. Je me suis dit que j’avais sans doute loupé une information capitale qui me permettrait de continuer le jeu.

Lords and Villeins est un jeu complexe, avec beaucoup de microdétails à gérer. C’est le genre de jeu qui devrait nécessiter beaucoup de lecture, beaucoup d’essais et d’erreurs. Le guide, à l’intérieur du jeu, est loin d’être complet. Si au moins les informations étaient disponibles ailleurs, peut-être serait-ce moins frustrant de tenter de comprendre le jeu.

Dans la gueule du loup

C’est donc dans une angoisse certaine que je me suis lancé dans une partie solo. Après avoir personnalisé le bonhomme qui me servira d’avatar dans le jeu, j’ai pu me lancer. Malheureusement, hormis l’apparence de notre seigneur, il n’y a pas grand-chose que l’on puisse personnaliser dans le jeu. J’aurais aimé pouvoir choisir des armoiries afin de mettre des drapeaux partout ou même nommer mon village. Évidemment, ce n’est pas le cœur même de ce genre de jeu, ce n’est donc pas très grave.

Le jeu est très lent, c’est un jeu « relaxe » où c’est facile d’y jouer en faisant autre chose. En fait, la vitesse du jeu est parfois peut-être un peu trop lente. Peut-être est-ce mon style de jeu, mais j’ai tendance à mettre le jeu sur pause afin de donner mes ordres et ensuite mettre la vitesse la plus rapide. Il y a donc beaucoup de longueurs, surtout entre les jours de paiement. Il se passe parfois beaucoup de temps avant qu’une nouvelle famille veuille s’installer dans votre village, encore plus avant que celle-ci n’ait un métier pertinent pour vous. N’oubliez pas que vos villageois consomment beaucoup de ressources, vous avez donc tout intérêt à prendre votre temps !

Durant une partie solo, nous avons aussi quelques objectifs à remplir pour le roi. Vous devrez donc vous assurer d’avoir assez de ressources pour la bonne gestion de votre village, mais également pour payer le suzerain afin d’éviter de vous le mettre à dos. Il faut parfois être prudent et lent, plutôt que de tenter de tout faire rapidement.

Est-ce que ça vaut la peine ?

Dans l’état actuel des choses, il semble y avoir plusieurs points qui ne sont pas particulièrement clairs et quelques bogues. Cependant, le jeu est parfaitement jouable. J’ai apprécié mon expérience et j’ai bien l’intention d’y rejouer de nouveau et de surveiller les mises à jour. Les points négatifs ne sont pas des tares qui gâchent complètement l’expérience de jeu. Si vous êtes patients et que vous cherchez un jeu auquel jouer en faisant autre chose, cette simulation de colonie est faite pour vous !

J’aime

  • Les diverses options possibles
  • La thématique
  • La musique

J’aime moins

  • Le manque d’informations
  • L’absence d’un bouton « priorité »
  • La vitesse
  • Le manque de clarté sur ce qui est ou non codé dans l’accès anticipé

La copie de Lords and Villeins a été fournie par Fulqrum Publishing. 

À propos de David Charbonneau

Étudiant et geek à temps plein, je suis passionné de jeux vidéo, de cinéma et de culture populaire. Ce que je préfère par-dessus tout est généralement un bon scénario, car l'histoire est pour moi plus importante que tout. J'anime également le podcast « Les choses qui n'intéressent (peut-être) que nous » sur les ondes de CHOQ.ca.

Aussi à voir...

Trails from Zero

The Legend of Heroes : Trails from Zero – De zéros à héros

The Legend of Heroes : Trails from Zero fait partie de la grande série Trails qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.