Joueuses et joueurs, il est temps d’aller à la Messe… d’Essen !

Le mois d’octobre est souvent synonyme de déprime. Journées plus courtes. Retour du froid. Les vacances estivales sont un lointain souvenir et les vacances de décembre ne semblent jamais arriver. Qu’à cela ne tienne ! Octobre, c’est aussi le retour du plus gros salon mondial concernant notre loisir ludique favori : le salon d’Essen !

Essen, c’est quoi ?

Essen est une ville d’Allemagne qui chaque année depuis 1983, accueille l’Internationale Spieltage SPIEL. Localisé dans le parc des expositions de la ville et surnommé Messe d’Essen, plus de 150 000 visiteurs prennent d’assaut la ville durant les quatre jours du salon. Avec plus de 800 exposants chaque année, il devient difficile pour les visiteurs de ne pas trouver la perle ludique qu’ils recherchent !

Pourquoi c’est le plus gros ?

Le salon d’Essen marque également ce que plusieurs appellent « la rentrée ludique » de l’automne. En effet, même si les dates du salon font en sorte qu’il a lieu en plein milieu de la saison, les éditeurs profitent du salon européen pour sortir leurs gros canons du divertissement cartonné. À deux mois de Noël, à un mois des gros spéciaux, rien n’est laissé au hasard par les éditeurs pour créer un buzz autour de leurs dernières créations. Depuis un mois déjà, on voit les listes top 5, top 10, top 1000 des acteurs médiatiques du milieu. Les éditeurs ne se gênent pas pour hameçonner les joueurs que nous sommes à coup de publicités alléchantes et d’images subliminales à nous faire rêver. Tout est fait pour que les joueurs tombent dans cet événement qui se rapproche de la découverte du Saint Graal.

Vous y allez ? Soyez prêt !

Il faut le dire, Essen, pour le visiteur qui s’y rend, c’est un marathon. Il faut s’y préparer. Parce que si vous allez à Essen sans préparation, planifiez immédiatement un rendez-vous avec votre banquier. Parce qu’il faudra penser à éponger les folles dépenses de quatre jours passés dans le plus important salon de jeux de société. Pour ce faire, les sites connus portant sur le sujet offrent leurs listes et suggestions. Vous pouvez également suivre vos éditeurs préférés sur les réseaux sociaux qui ne se gênent pas pour vous attiser votre intérêt sur leurs prochaines sorties. Heureusement, pour les gens qui n’ont pas toujours la chance d’effectuer ce pèlerinage ludique, les jeux qui feront fureur cet automne se retrouveront dans vos boutiques favorites d’ici la fin de l’année. Ainsi, tous pourront profiter de ce qui est le plus plaisant dans notre activité favorite : jouer.

Et pour conclure…

…moi aussi, j’y vais de mon top 5 des sorties à Essen. *Ce top 5 représente mes intérêts ludiques personnels.

1 – Gugong

En fait, Gugong est un jeu qui a été financé par la plateforme Kickstarter en mai-juin 2018 et qui est en pleine livraison en ce moment. La version boutique sera disponible à Essen. Le but du jeu : dans la Chine impériale, vous devez influencer l’empereur en offrant des cadeaux toujours plus beaux qui vous permettront d’effectuer des actions qui vous feront gagner des points de prestige. Mais, est-ce que vous possédez dans votre main les cadeaux qui plairont à l’empereur ?

2 – The River

Le prochain Days of Wonder, éditeur des Aventuriers du Rail, Five Tribes, Yamataï, Quadropolis. Nous savons que leurs jeux sont réglés au quart de tour. Le travail d’édition est sublime et l’attente est toujours grande envers leurs jeux. The River ne fait pas exception, et quand l’un des auteurs est Sébastien Pauchon (Yspahan, Jamaïca, Jaipur, Oliver Twist), on peut s’attendre à un jeu qui fera fureur pour tout amateur de gestion de ressources.

3 – Victorian Mastermind

Plusieurs diront : finalement ! Après plusieurs années d’images, de tests dans les différents salons, de changement d’éditeurs, on va enfin voir la naissance du jeu d’Antoine Bauza et d’Eric Lang. Édité par CMON, ce jeu qui se déroule après la mort de Sherlock Holmes vous place dans la peau d’un vilain personnage. Votre but ? Détruire les capitales européennes. Mais attention, les services secrets ne sont pas loin derrière ! Un placement d’ouvriers avec un thème qui n’est pas souvent associé à cette mécanique.

4 – Teotihuacan

NSKM est sorti fort cette année. Dice Settlers sur Kickstarter et Teotihuacan pour une sortie régulière en boutique. L’auteur de Tzolk’in nous revient avec un thème précolombien avec gestion de ressources et d’ouvriers. Chaque tour, des choix déchirants pour vous développer s’offriront à vous. Un autre jeu où le hasard est peu présent et démontre l’exemple parfait de ce qu’on peut appeler : une belle salade de points !

5 – 7 Wonders : Armanda

On vous en parlait plus tôt cette année après l’avoir essayé en format prototype. Eh bien, les essais sont terminés et c’est maintenant le temps de voir le travail final ! Plusieurs amateurs de 7 Wonders attendent cette extension avec impatience. Elle semble régler l’une des critiques les plus souvent entendues à propos du jeu : le manque d’interaction entre tous les joueurs. De plus, ajoutant de nouveaux effets, de nouvelles stratégies, l’extension permettra de renouveler les parties. Et vous voulez du défi ? Compatible avec toutes les extensions déjà existantes, on se retrouvera maintenant avec un jeu à la fois simple dans sa façon de jouer, mais complexe dans les stratégies à adopter.

Et vous, quels sont les jeux que vous attendez le plus ?

À propos de Yohan D.Boily

Aussi à voir...

Jeux de société sur Kickstarter début novembre

Kickstarter – Reavers of Midgard et huit autres nouvelles campagnes jeux de société

Quiconque doute encore qu’il s’agit d’une période incroyable pour les jeux de société n’a qu’à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *