Gratte-ciel, un premier jeu Made in sous-sol

C’est en primeur que nous avons découvert Gratte-ciel, un jeu de construction pour deux joueurs. En pleine modernisation, les gratte-ciels poussent comme des champignons à Meepleville avec deux grandes entreprises de construction. En forte concurrence, chacun tente de construire plus d’immeubles que l’autre afin de faire fortune tout en acceptant quelques pots-de-vin pour la prospérité. Il s’agit du tout premier jeu paru chez Made in sous-sol.

Exclusivement disponible au Ludold, le créateur tient à remercier le propriétaire pour sa confiance.

Made in sous-sol

Fondé par Julien Avy, Made in sous-sol conçoit d’accessibles jeux de société pour deux joueurs. Artisan patrimonial, il a allié ses passions en les fabriquant à la main avec des matériaux recyclés. Présent aux salons et conventions de jeux de société, nous avons pu y découvrir son prototype Archipirata. Également, il a collaboré au développement du jeu humoristique Coq Block. Nous avons modifié le nom du jeu intentionnellement pour ne pas offenser Facebook.

Gratte-ciel : un duel de constructeurs à Meepleville

Le jeu

Disposés en forme de carré, les neufs quartiers de Meepleville forment le plateau de jeu. Trois jetons d’action y sont empilés sur chacun.

En début de partie, les joueurs reçoivent huit immeubles de quatre couleurs différentes (bleu, jaune, orange et violet) et deux cartes pot-de-vin. Ces dernières représentent des objectifs à atteindre pour des points bonus en fin de partie. Ensuite, chacun pose un de ses immeubles dans le quartier des affaires.

Le joueur le plus jeune joue le premier tandis que l’autre place la grue sur le quartier de son choix.

Tour de jeu

D’abord, le joueur actif pose deux immeubles de sa réserve sur les couleurs correspondantes dans le quartier indiqué par la grue. Ensuite, il effectue l’action de ce même quartier, défausse le jeton et déplace la grue d’une ou deux cases pour l’autre joueur.

Les actions

Dans Gratte-ciel, il y a trois actions :

  • Détruire un immeuble de notre propre réserve ou de celle de l’adversaire ;
  • Donner un immeuble de notre réserve à l’adversaire ;
  • Échanger un immeuble de notre réserve avec un autre d’une couleur différente sur le plateau (sans contrainte de placement).
Les trois actions : détruire, échanger et donner

Fin de partie

La partie prend fin dès que toutes les actions ont été défaussées sur trois quartiers différents.

Décompte des points

Pour chaque couleur, le détenteur du plus petit nombre d’immeubles marque un point par immeuble de cette couleur placé sur les quartiers. Puis, nous additionnons les pots-de-vin réussis.

Mes impressions

J’avais déjà rencontré Julien Avy lors de salons de jeux de société et me suis bien amusée avec ses protos. Gratte-ciel ne m’a pas déçue. Bien qu’il ne réinvente pas la roue, j’ai bien apprécié la mécanique de contrôler le lieu de la prochaine action de notre adversaire. Aussi, l’originalité de la stratégie de gestion des immeubles m’a beaucoup plu. En effet, il faut en garder juste un petit nombre inférieur à notre adversaire tout en s’assurant d’en garder un. Autrement, tout notre travail n’aura servi à rien.

Expérience de jeu

La prise en main de Gratte-ciel est très rapide. Il y a peu de règles et nous pouvons commencer tout de suite. C’est un petit jeu tout gentil dans lequel nous ne pouvons pas bloquer l’autre donc la possibilité de rattrapage est très grande. C’est idéal pour jouer avec un enfant ou un joueur moins expérimenté dans ce type de jeu. D’ailleurs, j’ai enchaîné les parties avec mon « mini-geek » de onze ans qui m’a démontré sa maîtrise du jeu à de nombreuses (trop) reprises.

Thème

Malgré que je souligne la recherche de la thématique de la construction, je le considère plutôt abstrait. Effectivement, la mécanique pourrait aussi bien se transposer dans le thème du jardinage ou bien le placement de personnages de différentes couleurs.

Graphisme

Tel qu’annoncé par le créateur, Gratte-ciel se veut un jeu fait à la main avec des matériaux recyclés. Alors, son graphisme minimaliste répond aux attentes.

Matériel

Mis à part l’effritement des autocollants par l’accumulation de parties, les pièces sont de bonne qualité. Le carton est solide et les immeubles tiennent bien sur le plateau. Et quelle bonne odeur de pin !

J’aime

  • La ville se construit au fil des tours
  • Simple, rapide et efficace
  • Matériaux recyclés
  • Intuitif
  • Odeur de pin
  • Mécanique calcul des points

J’aime moins

  • Fragilité autocollants
  • J’aurais aimé une plus grande variété de pots-de-vin
  • Graphisme de base

Autres projets en cours

J’ai eu l’occasion d’essayer deux prototypes en développement. D’abord, il y a Quartier des tanners, un jeu de combos de cartes qui fait un peu penser à Jaipur et Century. Puis Merveilles d’Égypte, un jeu de placement de tuiles qui me fait penser à la collection de Carcassonne avec sa construction de paysage désertique, placement de tentes et pyramides ainsi que sa collection d’objets merveilleux. J’ai eu un immense coup de coeur et eu envie de refaire une partie immédiatement… et ce n’est pas parce que j’ai battu le créateur d’un seul point.

C’est à suivre avec grand intérêt.

La copie de Gratte-ciel a été fournie par Made in sous-sol.

Gratte-ciel

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Super !

Gratte-ciel est un jeu de construction fait à la main pour deux joueurs avec une prise en main rapide et une tension soutenue.

À propos de Catherine Watts Cowan

Je suis une vraie geek de jeux de société. Mon premier amour dans le monde moderne a été Carcassonne. J'adore jouer en famille (maman de deux ados-geeks de 12 et 13 ans), entre amis ou avec des étrangers. J'aime découvrir les nouveautés et les endroits ludiques. Je suis une grande passionnée qui ne manque pas de sujets à partager!

Aussi à voir...

Comiccon de Québec

Comiccon de Québec 2021 : on ne se lasse pas du retour des conventions !

Je n’avais jamais participé au Comiccon de Québec. J’étais donc vraiment heureuse de pouvoir participer …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.