Archipirata : un jeu de société d’une maison d’édition québécoise !

J’ai récemment eu l’opportunité de tester un nouveau jeu de société qui a été créé, conçu et développé au Québec. Archipirata est un jeu de stratégie pour un à quatre joueurs où le but est de mettre la main sur le trésor fabuleux du célèbre pirate, le Baron Noir. Le concepteur du jeu, Julien Avy, a eu la gentillesse de me présenter sa création en personne au pub ludique le Randolph Rosemont.

L'Archipel du Crâne, où se déroule la partie
La version d’Archipirata qui m’a été présentée avait beau être un prototype, elle était d’une très grande qualité au niveau de la production et du design.

Un jeu de stratégie facile à apprendre et à maîtriser

Dans Archipirata, les joueurs prennent chacun le contrôle d’un équipage de pirates de l’air (sauf pour une partie à quatre joueurs) et déploient leurs hommes sur les huit îles qui composent l’Archipel du Krane. Sur chacune de ces dernières sont empilés des jetons qui représentent différents objets, comme du rhum, une bombe ou un sabre, de même qu’un trésor. À tour de rôle, les joueurs doivent déplacer un ou plusieurs personnages d’une île à l’autre. Le nombre de déplacements permis correspond au nombre de jetons personnages compris dans le groupe.

Les pions étaient en plastique dans la version prototype, mais seront en bois dans la version finale
Les jetons personnages ont l’apparence de squelettes ou de corsaires.

Une fois le déplacement fait, le joueur prend le jeton qui est sur le dessus de la pile et soit applique son effet immédiatement ou il peut le conserver pour plus tard. Cela dépend du jeton. Par exemple, le sabre et la bombe ont un effet immédiat (le sabre permet au joueur d’éliminer un jeton personnage, alors que la bombe élimine tous ceux qui se trouvaient déjà sur cette île). Le rhum permet un déplacement supplémentaire. Par exemple, si le joueur déplace un groupe de trois jetons personnages, il pourra terminer son déplacement quatre îles plus loin au lieu du trois habituel. Après avoir terminé la phase du jeton, la phase bagarre s’amorce. Si trois jetons personnages d’une couleur et un d’une autre couleur sont présents sur l’île, alors ce dernier reçoit une raclée des trois autres et est éliminé. Un des jetons dans le jeu représente une trousse de soins qui permet alors au joueur de ramener un de ses personnages à la vie.

Les jetons trésors sont divisés en deux catégories. Il y a les trésors en tant que tel. Le premier joueur qui parvient à mettre la main sur trois de ces trésors remporte la partie. L’autre catégorie est la caisse de rhum. Si un joueur s’en empare, il peut l’échanger contre une ou deux bouteilles de rhum qu’il peut alors utiliser pour ses déplacements. Une autre façon de gagner est d’éliminer tous les personnages de son adversaire.

Un jeu qui saura plaire aux novices autant qu’aux férus de stratégie

Un élément supplémentaire qui peut être ajouté à une partie sont les cartes pirates. Chacune représente un corsaire différent qui dispose d’un pouvoir particulier. Par exemple, le nain double l’efficacité de toute bouteille de rhum utilisée, alors que l’assassin permet au joueur d’accumuler des jetons sabre et les utiliser contre n’importe quel personnage sur la planche de jeu. Les cartes pirates sont complètement optionnelles, mais elles ajoutent une couche de stratégie supplémentaire.

Le jeton rhum permet au joueur d'augmenter la distance de ses déplacements
Une façon de remporter la partie est d’éliminer tous les pions de votre adversaire.

Une partie dure en moyenne une trentaine de minutes, selon le nombre de joueurs présents. Une particularité d’Archipirata est que les règles du jeu varient selon ce nombre. À deux, les règles sont simples, il suffit de trouver trois trésors ou éliminer les personnages de son adversaire. En mode solo, le joueur se mesure à un « pirate fantôme ». Les règles du jeu sont similaires, sauf que pour faire jouer son adversaire, le joueur lance un dé à huit faces pour déterminer quelle île sera utilisée pour le coup du pirate fantôme. À trois, les joueurs disposent chacun de leur équipage et doivent soit trouver trois trésors ou venir à bout de leur adversaire de gauche. Aussi, les jetons sont retournés du côté marron car leur variété sera différente. Enfin, à quatre, les joueurs sont divisés en deux équipes et doivent travailler en coopération. Les règles sont les mêmes que pour une partie à deux.

En plus d’avoir produit un jeu au Québec, le concepteur Julien Avy et son partenaire d’affaires Stéphane Vachon ont décidé de mettre sur pied leur propre maison d’édition, PICTO Éditions, qui a pour mission de produire et mettre en marché des jeux de société québécois. Archipirata sera offert lors d’une campagne de socio-financement Kickstarter au début du mois de septembre. Cela représente une superbe occasion de supporter une jeune équipe québécoise dans un marché hautement compétitif. Leur site web offre également de précieux conseils à tous ceux qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure de la conception d’un jeu de société.

Pour plus de détails sur le jeu et sur PICTO Éditions, je vous invite à visiter leur site ou leur page Facebook.

Site officiel | Page Facebook | Page Kickstarter

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Jeux de société sur Kickstarter début novembre

Kickstarter – Reavers of Midgard et huit autres nouvelles campagnes jeux de société

Quiconque doute encore qu’il s’agit d’une période incroyable pour les jeux de société n’a qu’à …

2 commentaires

  1. Gaetan Vaudry

    Cool! Il faut encourager le local avant tou!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *