Where is my body ? – Sortez votre Game Boy, un nouveau jeu est là !

Les années 90 vous manquent et vous rêvez de retrouver la sensation des vieux jeux 8bit sur Game Boy ? Dana Punch, développeur du studio GreenBoy Games, va vous rendre nostalgique ! Ce studio dirigé par une seule personne se spécialise dans le développement de jeux vidéo sur Game Boy, oui oui, vous avez bien lu.

Chaque jeu vendu par le studio est distribué sous forme de cartouches physiques venant avec sa boîte et son livret de règles. Tous les jeux fonctionnent sur le matériel d’origine ; l’un des souhaits du développeur étant de maintenir l’esprit de la légendaire console portable.

Le jeu Where is my body est un jeu d’aventure point’n’click, le premier de son genre à voir le jour sur Game Boy. Dans le jeu, vous incarnez une main séparée de son corps qui cherche à retrouver son propriétaire. Pour cela vous devrez vous échapper du laboratoire du Docteur Pentagon qui expérimentera toutes sortes de choses sur vous (ou du moins sur votre main…)

Et puisqu’une bonne nouvelle ne vient jamais seule, un autre jeu est actuellement en développement, ‘The Shapeshifter’ dans lequel un elfe vous fait le don de vous transformer en l’animal que vous touchez afin de sauver le monde d’un sorcier maléfique. Ce projet, est selon le développeur son jeu le plus ambitieux à ce jour, pour plus d’informations vous pouvez trouver son Kickstarter ici (la version NES est aussi disponible !).

  • Développeur : Dana Punch
  • Éditeur : GreenBoy Games
  • Plateformes : toute la gamme Game Boy
  • Style de jeu : aventure point’n’click
  • Plateforme et langue de test : Game Boy Color | anglais
  • Prix : 35€ la cartouche

Il était une fois une main qui voulait retrouver son corps…

Durant votre quête, vous traverserez trois grand niveaux : Le laboratoire du Docteur Pentagon, Le Métro et pour finir La ville.

Le conception des niveaux du jeu est bien pensée car elle nous permet de découvrir toutes les pièces du jeu de manière fluide en faisant des connexions entre les différents évènements et indices. Certaines mises en scène sont particulièrement intéressantes au niveau du visuel, puisqu’au vu de la taille de la main que l’on incarne, cela nous permet de passer à travers des passages étroits. On découvre alors des mondes et passages miniatures dans des objets du quotidien.

La bande sonore qui nous accompagne tout le long de l’aventure est cependant quelque peu redondante.

La main erra à travers différents niveaux et trouva toutes sortes d’objets…

Alors que vous parcourez les niveaux, toujours à la recherche de votre corps, vous serez confrontés à plusieurs énigmes pour avancer dans votre épopée. Pour cela, vous trouverez sur votre chemin divers objets prêts à être utilisés.

Cependant, il faudra que vous fassiez un travail d’observation méticuleux. En effet, retourner à un jeu 8bit quand on a l’habitude de graphismes ultra réalistes peut être un souci pour trouver certains indices. Donc pour répondre à la question “Est-ce que les jeux étaient plus difficiles avant ?” On peut dire que oui dans un sens, ayant pris l’habitude que les objets importants soit inratables dans les jeux, retourner à un graphisme pixélisé monochromatique peut être un peu déboussolant.

Where is my body est une très bonne expérience car l’on sent vraiment que Dana Punch est passionné par ce qu’il fait. On retrouve beaucoup d’amour et de soins dans la réalisation de ses jeux alors qu’il a à côté de ça un travail à temps plein. Le développeur rapproche même le développement de jeux vidéo à cartouche à l’OuLiPo, le fameux mouvement littéraire français. Ce mouvement a pour but de trouver de nouvelles potentialités de langage à travers des jeux d’écriture et contraintes volontaires ; et donc par comparaison dans le développement de jeu vidéo, les restrictions au niveau de la résolution des pixels, les couleurs limitées, objets par scènes, etc.

L’intention de garder la console légendaire en vie est donc un pari réussi puisque tous ses jeux sont toujours très bien reçus et appréciés pour leur concept originaux !

J’aime

  • L’histoire du jeu originale et loufoque
  • La qualité du pixel art
  • La qualité de la boîte, livrets de règles et cartouche qui nous rappellent des souvenirs

J’aime moins

  • La bande sonore très répétitive et lassante même pour un jeu 8bit
  • Ne pas avoir la possibilité de sauvegarder et devoir finir le jeu d’un coup (le développeur va régler ce souci dans les prochains jeux)

La cartouche de jeu Where is my body ? a été fournie par GreenBoy Games.

Where is my body ?

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Quand la nostalgie s'installe...

Where is my body ? est un très bon cadeau à offrir à un proche ou pour soi-même si l'on est amateur de jeux rétro. L'ensemble du jeu est bien fait et l'expérience est rafraîchissante puisque l'on redécouvre le genre du point'n'click pour la première fois sur Game Boy.

À propos de Suzanne Clemente

Développeuse de jeux vidéo, illustratrice et blogueuse 🤓 Je me spécialise dans la critique de jeux vidéo indépendants et j'espère vous faire découvrir des titres forts, inattendus et surprenants.

Aussi à voir...

Écran principal de Evil Genius 2

Evil Genius 2 : World Domination – Activez le « laser »

Si je vous dis jeu d’espionnage, il est fort probable que vous pensiez à un …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.