Orwell’s Animal Farm : la révolution fait son grand retour

Durant une épidémie mondiale, où l’on se retrouve isolés tout en vivant la même chose que des millions d’individus, vient un moment où l’on réfléchit sur nos conditions de vie. Qu’est-ce que l’on aime, qu’est-ce que l’on aime pas ? Qu’est-ce qui est acceptable/inacceptable ? Il n’est donc pas étonnant que durant cette année les mouvements et révoltes aient pris une telle ampleur. Orwell’s Animal Farm commence dans un contexte similaire : un soulèvement contre des décisions prises par les états. Décisions qui ne prônent ni l’égalité, ni la sécurité du peuple mais bien l’enrichissement des privilégiés.

Animal Farm, grand classique de la littérature et critique des régimes autoritaires et du totalitarisme, revient ce 10 décembre 2020 sous forme de jeu vidéo. Développé par Nerial, les créateurs du jeu à succès Reigns, Orwell’s Animal Farm est donc un jeu de stratégie basé sur le roman original de George Orwell en 1945. L’équipe d’édition et de développement a travaillé étroitement avec le Orwell’s estate afin de se rapprocher le plus possible de l’histoire originale, jusqu’à garder tous les personnages originaux et mécaniser les actions que l’on retrouvent dans le livre.

  • Développeur : Nerial
  • Éditeur : The Dairymen
  • Plateformes : PC, mobile
  • Style de jeu : point’n’click stratégique
  • Plateforme et langue de test : PC | français
  • Prix : 11,50$

Les débuts de l’Animalisme

Le jeu débute sous le joug de Mr. Jones, un vieux fermier qui néglige ses animaux. Un soir, les animaux se rassemblent dans la grange à la demande de Sage l’Ancien, un vieux cochon respecté par tous qui aimerait discuter des conditions de vie à la ferme. Dans son discours, Sage l’Ancien invite les animaux à se rebeller contre l’ordre actuel, quitte à ne pas en profiter de leur vivant mais pour au moins faciliter la vie des générations futures. Le lendemain du rassemblement, Sage l’Ancien meurt de vieillesse et pour honorer ses dernières paroles, les animaux décident de lancer l’assaut et finissent par chasser Mr. Jones de son terrain.

Devenus leur propres maîtres, les animaux commencent à ériger les fondements d’une société meilleure, pensée et dirigée par les animaux. Pour cela ils dictent les sept commandements de la Ferme des Animaux :

  • Règle n°1 : Tout deux-pattes est un ennemi.
  • Règle n°2 : Tout quatre-pattes est un ami.
  • Règle n°3 : Nul animal ne portera de vêtements.
  • Règle n°4 : Nul animal ne dormira dans un lit.
  • Règle n°5 : Nul animal ne boira d’alcool.
  • Règle n°6 : Nul animal ne tuera un autre animal.
  • Règle n°7 : Tous les animaux sont égaux.

Les animaux commencent à se rendre compte des travaux et des responsabilités que représentent l’entretien d’une ferme, et bien assez tôt les opinions divergent, entraînant leur lot de conséquences…

Orwell's Animal Farm Context

Quel genre de chef êtes-vous ?

Faire de la propagande, instruire, cultiver, sacrifier, voici quelques exemples de choix que vous aurez à votre disposition pour exploiter votre ferme et survivre au fil des années. À travers les différentes saisons, vous devrez prendre des décisions afin d’anticiper de futurs problèmes et vous préparer à l’hiver qui s’annonce difficile. Cependant, rien n’est simple dans la ferme, et il va falloir opérer avec les personnalités de chacun. Garderez-vous cet animal qui ne semble pas mettre le même lot d’efforts que les autres ? Préférez-vous rassurer vos compagnons sur une situation délicate ou être honnête quitte à perdre des adeptes ?

Orwell's Animal Farm Context 2

Quatre pattes oui, deux pattes non !

En tant que chef, vous devrez donc assigner différentes tâches aux animaux comme : réparer les bâtiments, cultiver les champs ou bien encore monter une défense contre les humains. Toutefois, chaque fois qu’un animal s’attèlera à une tâche, sa santé diminuera, il faudra donc jauger s’il est plus utile de proposer du repos ou de forcer à coopérer, car l’hiver approche et qu’il manque encore du foin dans la grange…

Chaque décision comporte sa relation cause-à-effet, par exemple : festoyer autour d’un repas baissera grandement le stock de nourriture mais fera monter votre nombre d’adeptes dans la ferme et les animaux seront de meilleure humeur. Le jeu vous demandera donc une planification stratégique pour vous assurer que la population de la ferme reste heureuse pendant que vous gérez ses ressources.

Orwell's Animal Farm Mécanique

Afin de prendre les meilleures décisions possibles, votre carnet sera votre meilleur allié. Vous trouverez dans celui-ci toutes les informations et succès que vous avez accumulés durant votre session de jeu, notamment :

  • L’état général de chaque animal, et donc le quota d’actions que vous pouvez encore lui donner si vous tenez à ce qu’il ne se tue pas à la tâche
  • L’ensemble des personnages que vous avez débloqué
  • Les destins, événements majeurs qui vous feront prendre un tournant dans l’histoire
  • Les réalisations, conséquences de vos actions qui peuvent intervenir durant certaines années

Orwell's Animal Farm Trophées

“Tous les animaux sont égaux, mais il y a des animaux plus égaux que d’autres.”

Animal Farm est très bien retranscrit dans ce nouveau format interactif et nous place au premier plan face à des décisions difficiles. À bien des moments, le jeu nous propose une expérience similaire au dilemme du tramway, puisque tout nos choix bénéficieront tôt ou tard à un groupe donné mais nuiront inévitablement à ceux qui n’y appartiennent pas. C’est donc l’espoir d’un futur meilleur, qui vous poussera à prendre certaines décisions que vous n’auriez pas forcément envisagées…

Le jeu nous offre aussi une belle direction artistique entre les illustrations qui oscillent entre contes dessinés à la main et affiches de propagande ainsi que la bande sonore dramatique qui évolue selon le chemin que vous êtes en train de prendre dans l’histoire.

Orwell’s Animal Farm a une bonne rejouabilité car vous pouvez atteindre jusqu’à six destins différents ainsi que huit fins uniques, compléter jusqu’à 48 réalisations dans le manuel et débloquer de nouveaux animaux/personnages et donc de nouvelles possibilités.

En conclusion, c’est une très belle manière de redécouvrir le classique de Georges Orwell et il plaira autant aux adultes qu’aux enfants en âge d’être encadrés.

J’aime

  • Les choix stratégiques et de vraies conséquences aux actions
  • Le journal qui nous aide à prendre des décisions
  • La rejouabilité avec plusieurs destins et fins à découvrir
  • La direction artistique qui nous rend nostalgique des livres d’enfants

J’aime moins

  • Certains choix disponibles qui peuvent parfois ne pas être très clairs

La copie numérique de Orwell’s Animal Farm a été fournie par The Dairymen.

Orwell's Animal Farm

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

On aime !

Orwell's Animal Farm est un excellent jeu pour (re)découvrir un classique tout en prenant part à l'histoire. Si vous aimez les jeux de stratégies, la politique, la dystopie et que vous avez peu de temps, alors n'hésitez pas pour tenter l'expérience !

À propos de Suzanne Clemente

Développeuse de jeux vidéo, illustratrice et blogueuse 🤓 Je me spécialise dans la critique de jeux vidéo indépendants et j'espère vous faire découvrir des titres forts, inattendus et surprenants.

Aussi à voir...

Écran principal de Evil Genius 2

Evil Genius 2 : World Domination – Activez le « laser »

Si je vous dis jeu d’espionnage, il est fort probable que vous pensiez à un …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.