Concours

Deadpool 2 : un marketing plus grand que nature

Le 18 mai 2018 est une date que vous deviez avoir en tête depuis plusieurs mois. C’était la sortie officielle de Deadpool 2 ! Vous n’étiez pas au courant ? Étiez-vous sur une autre planète ? La sortie de ce film était préparée depuis avant même la fin du premier. Du beau grand marketing !

Retour sur un voyage épique.

Deadpool

Sortie en 2016, ce film est parmi les plus attendus de l’année. Deadpool est un personnage atypique mais encore peu connu du grand public. Ryan Reynolds rentre dans la peau de Wade Wilson, après le massacre de Green Lantern, ajouté d’images, qu’on nous vend comme des tests, ont fait naître le phénomène.

Ce premier opus a mis en lumière le caractère particulier de la démarche marketing. Vous souvenez-vous que le film sortait le 14 janvier et était vendu comme un film d’amour ? Ou encore, que seulement trois émoticônes formaient le titre du film sur de grands panneaux blancs ?

La table était mise. Près de deux heures plus tard, dans la scène post-générique, Deadpool nous apparaissait en robe de chambre pour nous annoncer qu’il y aurait un Deadpool 2 et en plus avec Cable. Donc, dès le premier, la machine marketing était lancée pour nous vendre le 2.

Deadpool 2

L’annonce de la distribution

C’est un incontournable d’une production cinématographique contemporaine, il faut des acteurs qui produisent de l’argent juste avec leur nom (bankable, en anglais). Avec les films de super-héros, les amateurs veulent aussi que l’acteur soit le plus proche possible de la représentation qu’ils en ont. Un choix basé sur le physique est donc important.

Dans le titre, je parle de l’annonce de la distribution. J’aurais dû plutôt parler de l’annonce du choix du personnage de Cable. Effectivement, très peu d’annonce sur qui jouerait quoi. D’ailleurs, le scénario est resté très flou longtemps.

La production nous vend Cable et l’acteur. C’est tout. Un choix très judicieux que de nous parler du meilleur ennemi/ami de Deadpool. Les deux personnages cultivent une relation amour/haine depuis leur première rencontre. Si le choix avait été de nous présenter toute la X-Force, disons que ça aurait pris beaucoup plus de temps et ils auraient sûrement perdu des spectateurs au passage.

Deadpool est partout

Si vous avez un peu de connaissance de l’univers de Deadpool, vous savez que Deadpool est au courant du fait qu’il est un personnage de bande dessinée. Plusieurs fois dans Deadpool 1, il prend à partie les spectateurs. L’équipe de marketing en a fait son fer de lance pour lancer le deuxième opus.

Il est absolument partout. Quand je parle de Deadpool, je parle aussi de Ryan Reynolds car étrangement, Deadpool et Ryan Reynolds ont les mêmes comportements bizarres. Prenons par exemple cette émission japonaise de radio-crochet. Un participant se présente habillé en licorne de toutes les couleurs et chante une chanson très niaiseuse. Le masque est enlevé et qui découvre-t-on ? Ryan, lui-même ! C’est la folie dans l’assistance ! Deadpool est là… Le personnage et l’acteur ne font plus qu’un.

Récemment, les bacs de films ont été envahis par des exemplaires particuliers. En effet, Deadpool a pris la liberté de revisiter beaucoup de pochettes de films avec sa touche fantaisiste. C’est donc une marée de films avec le visage de Deadpool qui fleurit chez les revendeurs. Le quatrième mur est littéralement parti en fumée avec cette initiative.

Quand je dis partout, il est même présent dans des sphères moins flagrantes. Deadpool a mis son image en tirage dans le cadre de l’action F*ck Cancer. En effet, en donnant de l’argent pour cette action sociale, on courait la chance de pouvoir gagner la combinaison de Deadpool rose. C’est un bel opportunisme des deux parties. L’association à la barre de F*ck Cancer utilise la visibilité du personnage et du film pour se faire connaitre ; et Deadpool fait encore parler de lui à quelques semaines de la sortie du film.

Deadpool est aussi présent dans le MCU (Marvel Cinematic Universe). Je devrais dire plutôt, il vole le principe de faire une vidéo sur un retour sur les dix dernières années comme l’avaient fait les studios Marvel avant la sortie de Infinity War. Un peu comme un pied de nez à la production, Deadpool raconte le parcours pour arriver à Deadpool 2. Il utilise les mêmes termes que dans les vidéos du studio Marvel : phase 1, visual effects, etc.

Deadpool et les stars

Encore une fois, le service marketing a utilisé la connaissance de Deadpool en tant que personnage de bande dessinée pour lui faire rencontrer des stars. C’est finement bien fait et si on sait lire entre les lignes, c’est du génie !

Hugh Jackman

Le premier et non le moindre : Monsieur Hugh Jackman. Il maintenant plus connu pour son rôle en tant que Wolverine/Logan que toute sa carrière cumulée. Deadpool est venu lui rendre visite dans sa chambre d’hôtel alors que celui-ci se filmait pour envoyer des voeux d’anniversaire. Ça ne parait pas mis en scène et Deadpool arrive vraiment comme un cheveu sur la soupe, mais c’est extrêmement bien joué de la part des penseurs marketing. Tout d’abord, Logan est un X-Men. Deadpool a comme un problème avec les X-Men. D’ailleurs, dans les comic books, Wolverine est vraiment en guerre contre Deadpool. Ensuite, il y a un très gros clin d’oeil à la toute première apparition de Deadpool au cinéma. Vous vous souvenez ? Dans X-Men : Origins, Ryan Reynolds jouait un certain mercenaire du nom de Wade Wilson. On était bien loin du Deadpool d’aujourd’hui mais c’est très drôle de voir ça. Enfin, Logan meurt dans le film du même nom. Il n’y aura donc jamais de combat entre ce Deadpool et Logan. Le fait que Deadpool vienne narguer l’acteur qui le joue pourrait faire penser qu’il veut que ça arrive et que Hugh reprenne son rôle. Mais là, ce ne sont que des suppositions…

Céline Dion

La deuxième est l’icône de la chanson : Céline Dion. Dans cette rencontre, le but est de nous présenter la chanson thème du film. En utilisant Céline, on peut y voir plusieurs aspects intéressants. Tout d’abord, Céline a connu un succès sans précédent avec la chanson thème du Titanic, My Heart Will Go On. C’est un peu ce succès qui est recherché ici. Une Céline qui chante à pleine voix une belle chanson d’amour. Ajoutez à ça le côté absurde de voir danser Deadpool en talons aiguilles et le spectateur entre dans l’univers du personnage. Un autre aspect vient du fait que Céline est canadienne et Wade aussi ! C’est un clin d’oeil aux origines de la fiction et de la réalité. Une belle façon de casser le quatrième mur. Enfin, les derniers mots de Céline qui confond Deadpool avec Spider-Man, c’est juste parfait. C’est un effet comique qu’on voit souvent avec la multitude de films de super-héros qui sort (dans le film Teen Titans Go !, les héros confondent Deathstroke avec Deadpool justement). Le spectateur va rire de Céline qui les confond et Deadpool va pouvoir passer pour l’incompris.

David Beckham

Dernière vedette, le joueur de soccer David Beckham. Deadpool se sert du prétexte de faire des excuses à M. Beckham, suite à une blague dans Deadpool 1, pour ajouter une des personnalités les plus sexy de la planète à son tableau des personnalités qui l’aiment. C’est d’ailleurs très paradoxal que Deadpool, avec son visage tout déformé, se retrouve à faire une accolade à Beckham.

La belle blague vient du fait que Beckham ne joue plus au soccer et que 2018 est l’année de la Coupe du Monde. Deadpool lui propose d’aller assister à un match avec son chandail de l’équipe du Canada.

Deadpool 2 va faire sauter la banque

Les films de super-héros de Marvel font des résultats toujours plus impressionnants les uns après les autres. Lors de la sortie du premier opus, Deadpool était le meilleur film en termes de dollars générés pour un film interdit aux mineurs.

Avec tout le tapage marketing autour de ce numéro deux, il est fort probable que Deadpool finisse dans le top 5 des entrées dès la première semaine.

Je vous avoue que personnellement, j’aime le personnage et son univers mais que je suis un peu fatigué de le voir partout. L’action avec les pochettes de films a été la goutte de trop.

Je ne vous ai même pas parlé des produits dérivés. Petit rappel, dans l’article concernant les sorties du Toy Fair New York, il y avait une multitude de Pop juste pour Deadpool.

Le film a vraiment intérêt à être meilleur que le premier. Je pars déjà avec certaines craintes, mais ça sera le sujet d’un autre article.

À propos de David Brebant

Ma passion : les choses totalement inutiles qui sont rigoureusement indispensables. Je collectionne donc des jouets trop chers que je garde dans les boites, et tombe en admiration devant un objet au design fou ou à la technologie incroyable. Je collectionne beaucoup de séries de comics books. Mon personnage préféré : les vilains.

Aussi à voir...

Avengers : Endgame – Le premier « teaser » passé au scalpel

Aujourd’hui, Marvel a publié le premier teaser du prochain et supposément dernier Avengers, intitulé Endgame, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.