Dead by Daylight

Dead by Daylight : deux ans d’horreur et de cauchemars

Le studio montréalais de Behaviour, aussi à l’origine de Deathgarden, vient d’annoncer que son jeu phare, Dead by Daylight, fête ses deux ans. Une réelle fierté pour ce studio qui a choisi de miser sur un concept de jeu aux antipodes des jeux d’horreur classiques.

Le concept de Dead by Daylight

Dead by Daylight est un jeu d’horreur de chasse ou de survie. Pourquoi l’un ou l’autre ? Une des premières caractéristiques de ce jeu est la possibilité de choisir d’incarner un survivant ou un tueur. Que ce soit les survivants ou les tueurs, chacune des catégories a ses aptitudes physiques et psychologiques.

Le jeu consiste donc en tant que survivant, à tenter de sortir de l’arène où vous êtes enfermé. Vous devez donc remettre en marche cinq générateurs électriques qui alimenteront la porte de sortie. Des objets sont soit dans votre inventaire soit dissimulés. Avec l’expérience gagnée, vous débloquez des capacités. Vous pouvez coopérer pour fuir et mettre en marche les générateurs.

En tant que tueur, votre but est d’empêcher les survivants de sortir en faisant acte de violence brute ou de pouvoirs mystérieux. Pour rendre ça encore plus excitant, votre massacre constitue une offrande à une entité maléfique. Vous avez juste à accrocher votre victime à un crochet de boucher.

L’évolution au fil des années

Depuis sa mise en place sur les différentes plateformes, Dead by Daylight connait un très gros engouement. Les joueurs peuvent incarner leur(s) pire(s) cauchemar(s) dans un espace de coopération et d’horreur.

C’est donc dans une optique de faire grandir la communauté du jeu que Behaviour a développé des chapitres mettant en scène des tueurs connus du monde du cinéma ou des jeux vidéo. Chaque tueur est associé à un survivant, lui aussi issu de l’univers du tueur.

Sont donc apparu, entre autres, en contenu téléchargeable, l’infirmière (de Silent Hill), Michael Myers (de Halloween), Junior Sawyer (de Massacre à la tronçonneuse), Freddy Krueger (de A Nightmare on Elm Street), Amanda Young avec le masque de cochon (Jigsaw).

Nouvel arrivage

« Nous avons peine à croire que le jeu a deux ans. Ce qui est encore plus incroyable, c’est que ce n’est que le début. Nous avons à cœur de continuer à faire grandir Dead by Daylight et à le rendre plus l’fun (ou terrifiant) pour longtemps. En mars, nous avons révélé notre nouvelle feuille de route. Nous continuerons de développer de nouveaux chapitres, bonus et fonctionnalités tant que les joueurs en demanderont. Nous introduirons également des patchs de mi-chapitre, afin d’assurer la balance et le réglage de bogues. » Mathieu Côté, directeur de jeu.

Pour fêter les deux ans d’existence du jeu, Behaviour nous propose un nouveau chapitre. Dans ce chapitre nommé Curtain Call, les joueurs rencontreront le Clown et Kate Denson. L’histoire se déroulera dans Campbell’s Chapel.

Kate Denson est une chanteuse pleine d’espoir, capable de tirer le meilleur parti de son environnement. Le Clown, lui, est un tueur stratégique, capable de contrôler et d’écraser les survivants en lançant des bouteilles de The Afterpiece Tonic pour créer des nuages ​​de gaz nocifs qui couvrent de vastes zones pour une courte période de temps.

Behaviour n’a pas fini de nous faire cauchemarder avec des nouveaux chapitres puisqu’il y a des sorties prévues pour septembre et décembre 2018, ainsi que mars 2019.

Disponible sur toutes les plateformes en juin 2018 !

Twitter

À propos de David Brebant

Ma passion : les choses totalement inutiles qui sont rigoureusement indispensables. Je collectionne donc des jouets trop chers que je garde dans les boites, et tombe en admiration devant un objet au design fou ou à la technologie incroyable. Je collectionne beaucoup de séries de comics books. Mon personnage préféré : les vilains.

Aussi à voir...

Bus Simulator 18 – Montez à bord d’une simulation réaliste

La majorité des jeux vidéo mettent le joueur dans les souliers d’un super-héros, d’un guerrier …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *